La citrouille de l’Halloween: toute une histoire!

Par défaut
20171025A Wildcat Dunny, Flickr.jpg

Citrouilles sculptées pour l’Halloween. Source: Wildcat Dunny, Flickr

Cette semaine, des milliers de gens, jeunes et moins jeunes, sculpteront une citrouille pour l’Halloween. Éclairée d’une chandelle ou d’une ampoule électrique, sa face convertie en figure d’épouvante — ou de gentil bonhomme — la citrouille sera en vedette le soir du 31 octobre. Mais d’où vient cette curieuse plante à l’utilisation si bizarre?

Origines dans le Nouveau Monde

20171025B Kam Abbott, Flickr.jpg

Champ de citrouilles. Source: Kam Abbott, Flickr

La citrouille classique est une courge (Cucurbita pepo). On ne connaît pas avec certitude ses origines, car elle est cultivée depuis fort longtemps, mais on a trouvé des graines de C. pepo dans des sites archéologiques d’Amérique Centrale datant de 10 000 ans avant notre ère et l’on peut donc présumer une origine dans ce secteur. Toujours est-il que, quand l’explorateur Jacques Cartier visita le Québec pour la première fois en 1535, il trouva les champs de la région remplis d’un fruit inconnu que nous appelons maintenant citrouille. Ce serait toutefois l’explorateur espagnol Alvar Nunez Cabeza de Vaca qui vit des citrouilles en Floride en 1528 et en rapporta les premières graines en Europe.

La citrouille a rapidement gagné le cœur des jardiniers de l’Ancien Monde, notamment en Chine et en Hongrie, où elle est encore cultivée à grande échelle. Toutefois, on la cultive là-bas comme légume, non pas dans le but de la sculpter.

20171025 RoRo, WC.jpg

Fleur femelle de citrouille. Source: RoRo, Wikimedia Commons

La citrouille forme une plante rampante, même grimpante s’il y a un support très solide. On sème cette annuelle au printemps, quand le sol s’est réchauffé. Tout l’été, elle produit des fleurs orange mâles et femelles (indice: la fleur femelle se distingue facilement de la fleur mâle, car elle porte déjà à sa base un ovaire en forme de mini-citrouille). Les fruits grossissent un peu et même beaucoup (il n’est pas rare de trouver des citrouilles de plus de 50 kg!) au cours de l’été. On les récolte à l’automne, habituellement en octobre. Donc, juste à temps pour l’Halloween.

On consomme la chair épaisse de la citrouille, notamment en soupe et en tarte, mais aussi ses graines. Une citrouille bien mûre peut se conserver plusieurs mois et nos ancêtres l’appréciaient ainsi comme légume d’hiver. Mise en conserve, la chaire est disponible à l’année.

Sculpture des légumes : une tradition irlandaise

20171025E Rannpháirtí anaithnid, Wikimedia Commons.jpg

Rutabaga sculpté selon la tradition irlandaise. Source: Rannpháirtí anaithnid, Wikimedia Commons

Au début, donc, il n’y avait aucun lien entre l’Halloween et la citrouille. Ce sont les immigrés irlandais qui apportèrent une tradition bien curieuse en Amérique. Ils avaient l’habitude de sculpter des rutabagas en lanternes pour les fêtes des récoltes d’automne. Illuminées d’une chandelle, ces lanternes sculptées servaient à éloigner les mauvais esprits qui pouvaient gâter les récoltes et pénétrer les maisons.

20171025D pxhere.jpeg

Aujourd’hui, on sculpte les citrouilles non pas pour éloigner les mauvais esprits, mais tout simplement comme décoration d’Halloween. Source: pxhere

Cependant, la citrouille était bien plus facile à sculpter qu’un rutabaga et, en Amérique, elle le remplaça rapidement. Pourtant, ce n’est pas avant 1866 que la citrouille sculptée fut définitivement associée avec l’Halloween (le mot vient de « All Hallows Evening », soit la veille de la Toussaint). La tradition s’étendit rapidement aux États-Unis, puis au Canada. Au Québec francophone, la tradition est plus récente, ne datant que de la fin du 20e siècle. Aujourd’hui, on sculpte même les citrouilles en France.

Des graines à conserver

En sculptant votre citrouille cette semaine, rappelez-vous que les graines se conservent facilement si on les lave et qu’on les fait sécher. Ainsi vous pourriez cultiver vos propres citrouilles pour l’Halloween l’an prochain!20171025A Wildcat Dunny, Flickr

Publicités

2 réflexions sur “La citrouille de l’Halloween: toute une histoire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s