Graminées ornementales Truc du jour

Pas de ménage automnal pour les graminées

20171009A Max Pixel.jpg
Sauvages ou plantées, les graminées ajoutent une note magique à nos hivers… si on ne les rabat pas. Photo: Max Pixel

Vous pouvez être pour ou contre le ménage automnal dans le jardin (lisez Jardinier forcené ou paresseux à l’automne ?), mais au moins tous les jardiniers s’entendent sur un détail : pour profiter au maximum de la beauté des graminées ornementales, il ne faut pas les rabattre à l’automne.

La plupart, en effet, prennent de belles colorations à l’automne et leur feuillage désormais bronzé est très attrayant sur un fond de neige blanche. C’est même le cas des graminées qui sont annuelles sous notre climat, comme le pénnisetum rouge (Pennisetum x advena ‘Rubrum’), seulement rustique dans les zones 9 et plus chaudes. Même mortes, ces graminées peuvent être magnifiques !

Aussi, ces graminées sont une source de nourriture très importante pour les oiseaux, car leurs fleurs séchées cachent des graines… et vous ne voulez sûrement pas que les petits moineaux souffrent!

Si vous voulez faire le ménage des graminées et les couper au sol, attendez donc au printemps pour le faire!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Pas de ménage automnal pour les graminées

  1. Marie-Jeanne Préfontaine

    Si on veut séparer des graminées qui ont pris trop d’expansion, est-ce le bon moment? Est-ce qu’on les taille ou on les laisse longues?

    Je n’ai pas noté le nom des graminées que j’ai plantées il y a 3-4 ans. Comment savoir s’il s’agit de graminées traçantes à longs rhizomes (j’ai lu votre autre article)? Auriez-vous un truc à me suggérer? Les 1000 photos regardées sur le web me donnent le tournis, je n’arrive pas à identifier mes plantes. Vaut-il mieux tout arracher pour éviter l’envahissement? Je ne suis pas très paresseuse, mais je suis très néophyte.

    • On peut diviser les graminées au printemps ou à l’automne. Si on le fait à l’automne, oui, pour cette occasion rabattez le feuillage. Le travail est alors plus facile.

      Je vous comprends d’avoir de la difficulté à identifier votre graminée: les différences entre les espèces peuvent être assez mineures. Mais si la vôtre court trop à votre goût et qu’il n’y a pas de barrières en place pour la contrôler, il peut être sage de l’arracher.

  2. je voudrais utiliser des gramines pour revitalisé une zone riveraine. Zone 3. Au printemps, l’eau du lac y monte et reste environ 1 semaine avant de se retirer. Que me conseilleriez-vous?
    PS je ne peux pas entretenir une fois plantée.

    • La plupart des graminées sont bien adaptées aux inondations printanières. Reste que le choix diminue en zone 3. La plupart des suivantes sont des graminées indigènes et donc pousseront sans le moindre soin… une fois établies:
      Barbon à balais (Schizachyrium scoparium)
      Barbon de Gérard (Andropogon gerardii)
      Boutelou gracieux (Bouteloua gracilis) Deschampsie cespiteuse (Deschampsia caespitosa)
      Élyme géant (Elymus cinereus)
      Jonc épars (Juncus effusus)
      Laîche de Gray (Carex grayii) et autres laîches rustiques
      Linaigrette (Eriophorum spp.)
      Vulpin des prés doré (Alopecurus pratensis ‘Aureovariegatus’)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :