Un érable blanc comme neige

Par défaut

 

20170928A City of Toronto.JPG

Blanc sur une feuille d’érable. Photo: Ville de Toronto

Question : J’ai un gros érable rouge qui a développé depuis environ deux ans un champignon blanc sur ses feuilles. Nous aimons déchiqueter les feuilles d’automne plutôt que de les ramasser. Est-ce correct de procéder ainsi ou serait-il préférable de ramasser les feuilles infectées pour éviter que ce champignon ne s’étende à d’autres plantes ou qu’il n’infecte davantage les feuilles de notre érable dans les années à venir ? Y a-t-il quelque chose à faire pour faire disparaître ce champignon indésirable sur les feuilles ?

 

Lisette B.

Québec

Réponse : D’abord, je crois que votre érable est plutôt un érable de Norvège (Acer platanoides) à feuillage rouge, comme ‘Crimson King’, plutôt qu’un érable rouge (A. rubra), car ce dernier n’est pas sujet à cette infestation.

Votre érable souffre de blanc, aussi appelé mildiou poudreux. Jusqu’à récemment, l’érable de Norvège ne semblait pas être sujet au blanc en Amérique du Nord, mais depuis une dizaine d’années, il en est régulièrement atteint. On craint que le champignon Sawadaea bicornis, courant sur cette plante dans son Europe natale, n’ait été introduit par accident et qu’il en soit la cause. Si oui, il faudrait sans doute s’habituer à l’apparence d’une poudre blanche sur les feuilles l’été, car la maladie est difficile à prévenir, les spores étant apportées par le vent.

20170928B City of Toronto.jpg

Blanc sur des feuilles de érable de Norvège ‘Criimson King’. Photo: Ville de Toronto

Il faut savoir que cette maladie ne nuit pas à la santé de votre arbre, mais est seulement esthétique. Si réellement cette maladie vous dérange, il vaudrait mieux couper votre arbre et en planter un autre.

Le blanc de l’érable de Norvège se développe surtout en toute fin de saison, quand le sol est sec, mais l’air, très humide.

Comme la maladie est apportée par le vent, rien ne sert de jeter les feuilles atteintes plutôt que de les utiliser. D’ailleurs, déjà le fait de les déchiqueter détruira la majorité de spores et la plupart des autres mourront quand vous utilisez les feuilles comme paillis ou dans votre composteur.

Et n’ayez pas crainte que cette maladie s’étende à d’autres végétaux : il existe des centaines de souches de « blanc » causées par différents champignons, mais la plupart, comme celle qui affecte votre érable, sont très spécifiques quant à leur hôte. Le blanc de l’érable de Norvège n’affectera donc que d’autres érables de Norvège. D’ailleurs, les cultivars ‘Crimson King’ et ‘Schwedleri’, deux variétés à feuillage pourpre foncé, sont les deux cultivars réputés les plus susceptibles à cette maladie.

Publicités

4 réflexions sur “Un érable blanc comme neige

  1. Évangéline Hamelin

    Nous venons d’acheter une maison et en facade Nous avons un magnifique arbre Aubépine de Tora et à notre grande déception, il a aussi sous ses feuilles des champignons poudreux blanc. Semble similaire à cet érable Norvège.
    Si cela n’est pas nossif pour mes autres arbres, un majestueux érable, deux pommiers, trois lilas…qui n’ont jamais été entretenu, nous garderons donc notre Aubépine.

    • Évidemment, ce n’est pas exactement la même maladie, mais une souche de blanc qui n’affecte que les aubépines. Laissez pousser votre aubépine: cette variété est l’un de mes arbres préférés et un peu de blanc en fin de saison ne fait pas tort!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s