Mythe horticole : Il faut attendre que le gel noircisse le feuillage avant de rentrer nos bulbes d’été

Par défaut
20170927B florissa.com.jpg

Bulbes de dahlia, bégonia tubéreux et de glaïeul prêts à entreposer pour l’hiver. Photo: florissa.com

L’information qu’il faut que le gel fasse noircir le feuillage des bulbes tendres comme les bégonias tubéreux, les dahlias, les glaïeuls et les cannas avant de les mettre à l’abri se répète de génération en génération et est en partie vraie. Oui, il est nécessaire, sous les climats froids du moins, de les rentrer à l’abri du gel et ainsi les conserver dans la maison l’hiver. Mais sans être fausse au point d’être erronée, cette information n’est pas tout à fait exacte non plus. Disons que c’est plutôt un mensonge pieux.

En fait, le noircissement du feuillage n’y est pour rien. Ce conseil vient de l’idée que laisser les bulbes en place tant qu’ils ont un beau feuillage leur permet d’emmagasiner encore plus d’énergie pour la prochaine saison de floraison. D’où ce conseil qui veut essentiellement dire d’attendre le premier gel sévère (qui tue le feuillage et met fin à l’emmagasinage) avant de rentrer les bulbes.

Voilà ce qui est parfait dans les régions où il y a inévitablement des gels en septembre, mais, avec le réchauffement climatique, même dans les régions nordiques parfois on attend maintenant jusqu’en novembre ou même décembre avant que survienne un gel suffisant pour faire noircir le feuillage des bulbes. Or, si l’on attend que le feuillage noircisse, il y a risque que le premier gel de la saison s’accompagne d’une neige lourde et persistante, rendant l’arrachage des bulbes impossible.

20170927A t-online.de.jpg

Le feuillage de certains bulbes ne noircit pas, même après un gel sévère, mais il faut quand même les renter dans la maison. Photo: t-online.de

D’ailleurs, si le feuillage de certains noircit effectivement sous l’effet du gel (le cas des cannas, des bégonias tubéreux, des colocasias et d’autres bulbes réellement tropicaux, etc.), celui d’autres bulbes, notamment ceux des glaïeuls, des acidantheras et des crocosmias, change très peu de couleur, même après un gel sévère.

Sachez alors que, s’il n’y a pas déjà eu de gel à la mi-octobre, il est parfaitement loisible d’arracher et de sécher vos bulbes, même si leur feuillage est bien vert, car leur travail d’emmagasinage d’énergie pour la saison prochaine sera terminé.

Pour savoir comment entretenir les bulbes d’été après leur rentrée, lisez La rentrée des bulbes gélifs.

20170927B florissa.com

 

Publicités

4 réflexions sur “Mythe horticole : Il faut attendre que le gel noircisse le feuillage avant de rentrer nos bulbes d’été

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s