Mythe horticole : Tums pour tomates

Par défaut
20170821A Brett Hondow, Pixabay

Non, donner des Tums aux tomates ne les aidera pas à mieux produire. Photo: Brett Hondow, Pixabay

Il n’y a pas de limite à l’imagination de l’humain… ni à des façons farfelues d’entretenir nos plantes. À preuve, la croyance que donner des pilules antiacides, comme les Tums (marque de commerce), peut être utiles aux tomates.

Le conseil suggère de placer une pilule antiacide Tums au pied de la plante de tomate et de bien arroser par la suite. Exactement ce que cela est censé faire pour aider la plante est rarement mentionné. Faites-le, tout simplement, suggère le conseil, et votre plante poussera mieux.

Je peux toutefois vous dire d’où vient l’idée et aussi pourquoi donner des Tums ou un antre antiacide riche en calcium à vos tomates est une perte de temps et d’argent.

Prévenir la pourriture apicale

20170821B Scot Nelson, Flickr

La pourriture apicale est causée par un arrosage en dents de scie qui prive la plante de calcium. Photo: Brett Hondow, Pixabay

Les tomates souffrent fréquemment de pourriture apicale (lisez Tomates et poivrons : attention à la pourriture apicale pour plus de détails sur cette maladie). L’extrémité du fruit devient brune et enfoncée et le fruit se met à pourrir. Et l’on sait que la pourriture apicale est causée par une carence en calcium. Et voilà que les pilules Tums viennent à la rescousse, car elles sont surtout composées de carbonate du calcium. Donc, du calcium sous une forme facilement soluble. Ça devrait régler le problème, n’est-ce pas?

Mais c’est mal comprendre la situation. La pourriture apicale est rarement causée par un manque de calcium dans le sol, mais plutôt par un manque de calcium dans la plante. Car le calcium est presque toujours abondant et disponible dans les sols, même dans les terreaux artificiels et les sols pauvres. C’est même l’un des éléments les plus abondants de la terre! Presque tout sol en contient plus qu’assez pour satisfaire une plante de tomate. Et essentiellement tous les engrais aussi en contiennent aussi.

En fait, la pourriture apicale est plutôt due à l’incapacité de la plante à transporter le calcium présent dans le sol jusqu’au fruit. Et cela est relié à un arrosage inégal.

Si la plante manque d’eau pendant la période critique de formation des fruits, les racines ne peuvent pas absorber correctement les minéraux présents dans le sol et la sève qui monte des racines au fruit contiendra moins de calcium. Comme résultat, le fruit n’aura pas sa dose habituelle et la pourriture apicale s’installera.

Gardener

C’est en arrosant la tomate que vous prévenez la pourriture apicale. Photo: Graphicstock

Donc, si vous arrosez vos plantes de tomate plus également, la pourriture apicale disparaîtra. L’application d’un Tums n’est pas nécessaire, une fertilisation avec un engrais riche en calcium non plus. Ne les laissez pas sécher, tout simplement.

Ainsi, si vous appliquez un Tums au sol au pied d’une tomate et que vous l’arrosez par la suite, oui, la plante arrêtera de faire de la pourriture apicale… parce que vous l’avez arrosée, non pas à cause du Tums. C’est aussi facile que cela!20170821A Brett Hondow, Pixabay

 

Publicités

2 réflexions sur “Mythe horticole : Tums pour tomates

  1. Heikel

    Bonjour,

    Merci pour ce très bon article qui remet leur chose à leur place !
    J’ajouterai ceci : quand on suit la nature et que l’on essaye de comprendre comment elle fonctionne, on comprend à quel point cela peut-être facile d’éviter certaines maladies.

    Prenons le cas de la nécrose apicale, comme il est dit très justement dans l’article, ce n’est pas tellement dû à une carence de calcium dans le sol, mais dans la plante. Dû au fait que la plante soit arrosé de façon irrégulière (et souvent superficielle).
    Si on essaye de reproduire ce qui se passe dans les écosystèmes naturels (notamment forestiers), la terre est toujours recouverte, par une végétation en place ou une épaisse couche de matière organique (carbonée en générale).

    Cela à comme avantage de garder la terre humide et fraiche même par grosse chaleur. Et donc de moins se soucier de l’arrosage. Avec une couverture sur le sol, ce que l’on appelle un mulch, on permet à la terre de rester humide après une pluie. En général, avec un mulch de 15-20 cm, on a pas besoin d’arroser en été, les quelques pluies/orages sont suffisant. Et cela pousse la plante à développer un système racinaire en profondeur, et non en superficie du sol.

    Ces dernières deviennent plus résistantes et souffrent beaucoup moins de la chaleur, de la sécheresse, des maladies ou des carences. Comme la nécrose apicale !

    J’ai écrit un article sur le mulch si ça en intéresse quelques uns : https://www.jardinerfute.com/mulch/

    Merci encore pour tous les articles de si bonne qualité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s