Pincez les fleurs de coléus

Par défaut
20170811A Cole Shatto WC

Quand un coléus fleurit, supprimez son épi floral. Photo: Cole Shatto, Wikimedia Commons

Les coléus modernes (Plectranthus scutellarioides, anc. Solenostemon scutellarioides et Coleus blumei) sont très différents de ceux d’autrefois.

Je me rappelle encore les coléus de mon enfance, au feuillage coloré, d’accord, mais de grandes plantes dressées aux tiges qui se dégarnissaient à la base et sans la moindre branche secondaire. La consigne à l’époque était de les pincer régulièrement pour stimuler une bonne ramification et aussi pour supprimer l’épi floral, car ils avaient tendance à dépérir après la floraison. Ainsi, les plantes gardaient une apparence plus dense et compacte et continuaient de servir dans nos plates-bandes et bacs jusqu’au début de l’automne.

Des coléus sans pinçage

20170811B Claudette Gallant, Publicdomainpictures.net

‘Henna’ est un coléus moderne typique : il se ramifie abondamment sans pinçage et est peu porté à fleurir. Photo: Claudette Gallant, Publicdomainpictures.net

Heureusement, la majorité des coléus de notre époque se ramifient abondamment d’eux-mêmes et sont aussi moins portés à fleurir précocement. C’est tout simplement une question de sélection: en choisissant de génération en génération (et le coléus produit une génération par année!) les sujets les plus ramifiés et les moins portés à fleurir hâtivement, les hybrideurs sont parvenus à développer des plantes plus appropriées aux besoins des jardiniers paresseux… et des jardiniers débutants, qui veulent embellir sans se compliquer la vie. Et non, aucun OGM n’était nécessaire: seulement le même processus qui a produit les légumes que nous mettons sur notre table, celui de conserver les semences des meilleurs spécimens pour semer l’année suivante.

Ainsi, il n’est plus nécessaire de pincer ou de tailler les coléus: ils poussent parfaitement sans notre aide. C’est la situation parfaite pour le jardinier paresseux! Sauf que…

Certaines variétés ne sont pas aussi «avancées» que les autres et commencent à fleurir précocement, en août. C’est notamment le cas des variétés normalement produites par semences plutôt que par bouturage, comme celles des séries Wizard et Giant Exhibition. Donc, il peut être nécessaire de pincer (tailler) ces variétés au moins une fois, dès que vous voyez le début d’un épi floral.

20170811C.jpgOn peut le faire très simplement: il suffit de pincer l’épi entre le pouce et l’index ou encore avec un sécateur. Ça ne prend qu’une seconde.

Quelles variétés conserver?

Malgré tout, je suis assez paresseux que j’hésiterais à conserver pour l’année suivante un coléus qui fleurit en août. Dans ma tête de jardinier paresseux, ce trait est un défaut sérieux. Je préfère la paresse totale des variétés qui sont peu portées à fleurir*!

*Ces variétés fleurissent quand même, mais seulement quand on prolonge la saison, par exemple en les cultivant en serre.

Vive les coléus sans soins… et vive le jardinage paresseux!20170811A Cole Shatto WC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s