Jardinage Truc du jour

La bonne plante à la bonne place

20170808A Cliparts Zone.jpg
Pour jardinier heureux, plantez des végétaux qui aiment vos conditions! Illus.: Cliparts Zone

Voilà le secret de base du jardinier paresseux.

N’essayez pas de modifier votre environnement pour qu’il convienne aux plantes, choisissez plutôt des plantes qui conviennent à vos conditions!

Une fois que vous avez accepté de jardiner selon les conditions trouvées naturellement sur votre terrain et de ne planter que des plantes qui y sont bien adaptées, vous aurez la surprise de découvrir que le jardinage est on ne peut plus facile!

Par exemple, si votre sol est sablonneux et s’assèche dans le temps de le dire, plantez des végétaux qui tolèrent les sols secs. S’il est toujours détrempé, recherchez des plantes qui s’adaptent aux sols humides.

Et respectez aussi votre zone de rusticité! Pourquoi planter des plantes de zone 6 en zone 4, ce qui vous force de les protéger contre les méfaits de l’hiver? Plantez en zone 4 des plantes des zones 1, 2, 3 ou 4 qui n’ont besoin, dans votre zone, d’aucune protection hivernale.

C’est quand vous vous battez contre dame Nature en plantant des végétaux qui ne conviennent pas aux conditions que vous héritez de tous les problèmes (insectes, maladies, dépérissement, dommages causés par le froid, etc.) et qu’il faut donc travailler comme un diable pour bien réussir.

 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

2 comments on “La bonne plante à la bonne place

  1. BARTHELEMY Claudie

    Il est vrai que c’est une belle plante, mais il faut se méfier car elle rhizonne beaucoup, j’en est eu la surprise,il faut lui laisser beaucoup de place, ou la circonscrire .

  2. Jocelyne Couture

    C’est tellement vrai…… Félicitations et Merci pour vos bons conseils.

Répondre à BARTHELEMY Claudie Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :