Faites l’abeille pour assurer des fruits chez les courges, les concombres et les melons

Par défaut
20150701A

Fleur femelle: remarquez l’ovaire à la base.

Vous avez sûrement remarqué que les courges (courge, citrouilles, etc.), les concombres, les melons et les autres cucurbitacées ont à la fois des fleurs femelles et des fleurs mâles. Les femelles sont peu nombreuses, mais faciles à voir car elles portent déjà, à la base du fruit, un ovaire qui ressemble au fruit à venir, mais en miniature: rond dans le cas d’une citrouille, allongé dans le cas d’un concombre, aplati dans le cas d’un pâtisson, etc. Au centre de la fleur femelle, il y a un stigmate en forme de couronne.

20150701B
Fleur mâle: aucun ovaire à la base.

Les fleurs mâles, très nombreuses, n’ont rien à la base, mais une «boule» de pollen jaune sur une étamine au centre de la fleur. Or, pour produire un fruit, du pollen du mâle doit se rendre chez le stigmate de la fleur femelle.

Ce transfert doit d’ailleurs se faire rapidement, dans la même journée, car chaque fleur de curcurbitacée ne dure qu’une seule journée.

Il arrive cependant que les insectes pollinisateurs soient absents. Cela arrive s’il pleut la journée où la fleur femelle est produite ou qu’il fait anormalement froid ou chaud, ce qui décourage leurs pollinisateurs. Ou encore, qu’il y a rarement des abeilles ou d’autres pollinisateurs chez vous.

20150701C

Comment appliquer du pollen d’une fleur mâle à une fleur femelle.

Si oui, vous devez faire l’abeille. Coupez une fleur mâle, enlevez la corolle (les «pétales») pour dégager l’étamine et servez-vous en comme si c’était un pinceau, touchant l’extrémité arrondie et jaune de l’étamine au stigmate en forme de couronne au centre de la fleur femelle. Ou encore, prenez un pinceau d’artiste ou un coton-tige, touchez-le à une fleur mâle de façon à le couvrir de pollen jaune, puis «peignez» ce pollen sur le stigmate d’une fleur femelle.

Dans les deux cas, vous transférerez du pollen à la fleur femelle, assurant sa fécondation… et la production d’un beau fruit quelques semaines plus tard!

Publicités

23 réflexions sur “Faites l’abeille pour assurer des fruits chez les courges, les concombres et les melons

  1. J’ai chez moi une variété miniature de concombres (Mouse melons) provenant de l’Amérique latine. Les fleurs sont réellement minuscules…Avez-vous déjà essayé ce type de fécondation manuelle avec cette plante ?

  2. cure

    j’ai des plants de butteurnut les feuilles sont immenses et les fleurs se trouvent en dessous dois je supprimer les grandes feuilles qui cachent les fleurs afin que le légumes puisse pousser merci

    • Tout dépend des gênes qui provoquent la parthénocarpie, mais en général, si on applique certaines hormones aux plantes parthénocarpiques au bon stade dans leur développement, elles produiront des fleurs mâles qui féconderont les fleurs femelles. Ainsi les graines produites conservent la génétique parthénocarpique.

  3. Mélanie

    Et qu’en est-il pour les concombres. Les fleurs sont petites et je ne voit pas l’étamine. J’ai essayé avec un coton-tige, mais pas de jaune.
    Merci

  4. Sabrina

    Cette année j’ai un problème avec mes courges. Les femelles meurent avant même d’ouvrir. J’ai vu que ça pouvait être un manque d’eau mais je doude que ça soit mon cas. Avez-vous déjà vu ça? Les mini courges deviennent toutes rabougries et tombent, elles n’ont jamais la chance de se faire poliniser!

    • Non, je n’ai jamais vu ça, mais en fouillant sur l’Internet, je vois que d’autres personnes ont le même problème. Il ne semble pas avoir de cause très spécifique (certains suggèrent des perceurs, d’autres un « stress »), mais quelque personnes disent ouvrir les fleurs elles-mêmes pour y apporter du pollen. J’aurais suggéré de changer de variété de courge l’an prochain, au cas où que le problème soit génétique.

      • Sabrina

        Merci pour votre reponse!
        J’ai eu une belle grosse courge au début, puis plus rien. Et je ne pourrais même pas ouvrir les fleurs car elles meurent lorsqu’elles sont miniatures! Ça me déçoit énormément mais je crois que vous avez raison, je devrai changer de variété… 😦

  5. France

    Désolée si je change de sujet un peu… j’ai acheté du sable de construction pour le mélanger avec de l’huile végétale, selon vos instructions, pour nettoyer et aiguiser les outils de jardin… mais le sable est « humide »… dois-je le faire sécher au soleil avant d’y ajouter l’huile?… Est-ce long à faire sécher?… J’en ai trouvé nul part du « sec »… Merci d’avance pour la réponse… J’apprécie énorrrrrmément votre site que j’adorrrrre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s