Jardinage Truc du jour

Le jardinage n’a pas besoin d’être un fardeau

burden-clipart-heavy-burden Clipart Panda.png
Jardiner ne devrait pas être un fardeau. Illus.: Clipart Panda

Trop de jardiniers débutants ont une attitude défaitiste vis-à-vis du jardinage. Ils pensent que jardiner demande nécessairement beaucoup de temps et d’efforts et ils s’attendent donc à avoir à travailler fort.

Mais jardiner n’a pas besoin de prendre beaucoup de temps! Chaque fois qu’on semble vouloir vous imposer une tâche qui prendra beaucoup de temps ou qui reviendra encore et encore pendant tout l’été, donc, rebellez-vous! Dites-vous bien une chose: les plantes veulent survivre et n’ont pas besoin de moi pour le faire.

Si vous devez vous battre encore et encore pour garder une plante en vie ou travaillez comme un forcené pour entretenir votre terrain, ce n’est pas normal. Il y a moyen d’obtenir d’aussi bons résultats avec beaucoup moins d’efforts.

Il s’agit de savoir comment le faire… et vous trouverez beaucoup de conseils utiles à cet effet sur le site Web jardinierparesseux.com.

 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

4 comments on “Le jardinage n’a pas besoin d’être un fardeau

  1. Danielle Bibeau

    Tellement vrai! Vos précieux conseils m’ont permis de profiter agréablement de mon jardin, avec beaucoup moins d’effort! Je recommande toujours votre site aux gens de ma famille et à mes amis!

  2. BARTHELEMY Claudie

    J’ai adopté les plantes vivaces et j’ai peu de travail, sinon couper les fleurs fanées et un peu d’arrosage si le temps est sec et en début de saison remplacer ce qui a dépéri pendant l’hiver,mais je perds du temps sans me fatiguer à les admirer

  3. Les haies de cèdre sont l’antithèse de la paresse! Faut toujours les tailler!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :