Quand les altises trouent les feuilles

Par défaut
20170711A University of Minnesota Extension

Trous et dommages provoqués par des altises. Photo: University of Minnesota Extension

On remarque plus les dommages que l’insecte lui-même. Les feuilles — surtout les jeunes feuilles — sont criblées de dizaines de petits trous et dépressions. Il s’agit d’altises et elles semblent préférer les légumes, notamment les plantes de la famille du chou (chou, radis, navet, roquette, etc.), mais aussi les Solanacées (tomate, pomme de terre et aubergine), les Chénopodes (betterave, épinard et bette à carde), la vigne à raisin et bien d’autres. Chez moi, les altises du houblon réduisent les feuilles de houblon en charpie! On les voit aussi sur les plantes ornementales: certaines annuelles et vivaces et même parfois sur les arbres et arbustes, sans parler de la vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia), mais les dégâts y sont souvent moindres et plus faciles à tolérer.

Une description

20170711B gailhampshire Flickr

Altise: notez le corps bombé et l’apparence lisse et métallique. Photo: gailhampshire Flickr

L’altise est un petit coléoptère bombé luisant, souvent noir ou brun métallique, parfois strié de deux couleurs. Elle ne mesure qu’environ 2 à 5 mm de longueur. Il en existe des centaines d’espèces, certaines généralistes, d’autres plus spécifiques quant à leur proie. On voit moins facilement l’insecte que ces dégâts, car l’altise se sauve à la vue des humains. Il se déplace surtout en sautant grâce à ses pattes antérieures longues, d’où les sobriquets puce de terre et puce de jardin.

Les dégâts sont surtout importants sur les semis et les jeunes plants, à tel point qu’ils peuvent mourir ou leur croissance peut être sérieusement retardée. Ce sont les altises adultes qui hivernent dans le sol qui causent le plus de dégâts. Elles deviennent actives avec les premières journées chaudes de la saison et causent plus de dommages par temps sec, car elles détestent la pluie et l’humidité.

Les adultes pondent leurs œufs en début d’été, au pied des plantes ou sur les feuilles inférieures, et les larves qui éclosent après une ou deux semaines se nourrissent de radicelles, causant toutefois peu de dommages. Quand les nymphes émergent du sol environ 10 jours plus tard (elles sont identiques aux adultes, mais plus petites), elles infestent les plantes pour le reste de l’été, muant pour gagner assez rapidement leur taille adulte.

20170711D Field Crop News

Altises sur des semis de crucifère. Photo: Field Crop News

Selon le climat local et l’espèce, il peut avoir une à plusieurs générations par été. Par contre, les plantes adultes sont généralement moins touchées que les jeunes, donc les dégâts sont moins évidents en plein été, sauf dans le cas des ressemis.

Les prévenir

Comme pour la plupart des insectes, les altises sont plus faciles à prévenir qu’à guérir.

On peut, par exemple, transplanter les légumes plutôt que de les semer (les jeunes semis en souffrent davantage que les plants plus matures) ou semer des plantes pièges (radis, moutarde) qui, elles, subiront le gros de l’assaut.

Un paillis au sol aidera à garder le sol plus humide, condition qui déplaît aux altises.

Les pièges collants jaunes ou blanches peuvent aussi aider.

Si vous pratiquez une culture intercalaire, où donc plusieurs légumes différents se mélangent, plutôt qu’une monoculture, cela aussi peut aider à réduire l’étendue de l’infestation.

20170711C Gardener's Supply

Un couverture flottante posée au printemps préviendra l’infestation. Photo: Gardener’s Supply

Mais la meilleure méthode de prévention est de faire une rotation de cultures puis de recouvrir le secteur d’une couverture flottante (voile anti-insectes) dès le semis, donc au printemps. Les adultes qui se réveillent au printemps ne peuvent pas pénétrer cette barrière et seront obligés d’aller chercher gîte et nourriture ailleurs.

Comme la toile élimine la première génération qui cause le gros des dégâts, on peut l’enlever sans crainte plus tard au cours de l’été sans que les plantes souffrent de plus que quelques trous.

Traiter des infestations en cours

Pour réduire la population, secouez les plantes infestées au-dessus d’un contenant rempli d’eau savonneuse pour y faire tomber les adultes ou passez sur elles avec un aspirateur manuel.

Vous pouvez essayer de vaporiser les plantes avec de l’huile de neem ou un produit naturel à base de pyrèthre.

L’application au sol de nématodes bénéfiques peut aussi réduire leur nombre considérablement.

20170711E Hagerty Ryan, USFWS.jpg

Les crapauds aiment bien les attises. Photo: Hagerty Ryan, USFWS

Et n’oubliez pas que les oiseaux et les crapauds sont vos amis et peuvent contribuer à réduire la population d’altises, tout comme plusieurs visiteurs plus petits et moins visibles (guêpes parasites, nématodes bénéfiques, etc.). Faites ce que vous pouvez pour les encourager à fréquenter votre jardin, notamment en pratiquant un jardinage biologique.

Seuil de tolérance

À l’exception des moyens d’exclusion, comme la couverture flottante, aucun traitement ne sera efficace à 100%… mais on peut apprendre à tolérer un certain degré de dégâts. Les radis, par exemple, arrivent généralement à très bien produire malgré des feuilles trouées. Et même les feuilles comestibles de chou ou de roquette un peu trouées sont quand même comestibles! C’est surtout quand la feuille est trouée à plus de 25% de sa surface que la santé de la plante commence à en être affectée et que la nécessité de faire des traitements devient plus pressante.


L’altise: un petit insecte qui cause des dégâts très visibles, mais qui ne nuit pas nécessairement beaucoup à la production et à la floraison. À vous de décider si vous la tolèrez ou la contrôlez20170711D Field Crop News

Publicités

6 réflexions sur “Quand les altises trouent les feuilles

  1. suzanne bisson

    j’ai trouvé in gros insecte jaune et noir de 5à6 cm sur mon patio il ne vol pas il était joli je regrette de ne pas l’avoir tué .quand j’ai pris la photo il était agressif je l’ai envoyé plus loin

  2. Marie-Claude

    J’ai eu un petit problème d’autistes l’année dernière mais encore plus gros cette année. J’ai fait une rotation de culture, utilisé des pièges collants et dû traiter avec un produit à base de pyrèthre. J’ai pu rescaper quelques tomates, mais les altistes ce sont attaquées à mes plants de fèves. Pour tout le temps que j’ai mis dans mon jardin, la récolte est très décevante. Que dois -je faire pour l’année prochaine, laisser reposer la terre ? Mettre mon compost cette fin de saison en espérant que l’été prochain tout sera réglé? Ou jeter 1 pouce de terre pour enlever les adultes pondeurs? Je suis très découragée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s