Bois traité dans le potager: un risque pour la santé?

Par défaut
20170625A JOe Mabel, WC
Peut-on utiliser le bois traité pour un cadre de potager?

Il y a une controverse de longue date dans le domaine du jardinage biologique: peut-on oui ou non utiliser le bois traité comme cadre d’un potager ou pour des structures (treillis, piquets, etc.) et toujours se considérer jardinier biologique? Voici ce que j’en sais:

20170625B Lamiot, WC
Le bois non traité (ici, de l’épinette) ne dure pas longtemps au contact avec le sol. Photo: Lamiot, Wikimedia Commons

Autrefois le bois traité vendu contenant de l’arséniate de cuivre chromé (ACC). Ce produit dégageait, à long terme, de l’arsenic dans le sol, davantage sous certaines conditions que d’autres. La crainte était que cet arsenic pouvait être absorbé par des légumes et autres plantes comestibles et transféré aux humains. Et tout le monde sait que l’arsenic est toxique. De plus, brûler le bois traité ACC est encore bien plus risqué que de l’utilisation dans le jardin!

Ce produit a été banni pour la plupart des fins dans les pays industrialisés: au Canada à la fin de 2003, en France en 2004. Depuis, deux autres produits contenant toujours du cuivre, soit le cuivre alcalin quaternaire (CAQ) et le cuivre d’azole (CBA), sont surtout utilisés dans la fabrication du bois traité. Ils ne contiennent aucun arsenic: c’est leur contenu en cuivre qui aide à préserver le bois.

Les bois traités modernes ne sont pas pour autant des produits écologiques et peuvent, en se dégradant, libérer du cuivre dans le sol. Le risque pour les humains et les mammifères à sang chaud est toutefois considéré comme minime (mais les poissons et les insectes y sont très sensibles). D’ailleurs, l’être humain a absolument besoin de cuivre pour survivre, mais en quantités très faibles.

Une utilisation controversée

20170625C Lori L. Stalteri, Flckr
Potager surélevé avec bois traité moderne. Photo: Lori L. Stalteri, Flickr

Certains experts sur les sols ne voient aucun risque pour l’humain à utiliser du bois traité aux deux produits à base de cuivre (CAQ et CBA) dans un potager, la quantité de cuivre dégagé étant infime et libérée sur une très longue période. Par contre, cette utilisation n’est pas accepté par tous. Ressources naturelles Canada, par exemple, déconseille cette utilisation. Aussi, les agences qui font l’accréditation des produits biologiques n’acceptent pas l’utilisation de bois traité dans les cultures maraîchères certifiées biologiques.

Curieusement, d’autres produits à base de cuivre, et notamment la bouillie bordelaise, qui libèrent beaucoup plus de cuivre dans l’environnement que le bois traité au cuivre, sont acceptés dans l’agriculture biologique. Allez donc comprendre!

Mais peut-on utiliser le bois traité au CAQ ou au CBA dans un potager familial? Je considère qu’il s’agit surtout de choisir selon sa conscience. Acheter le bois traité moderne pour la commodité et le prix en se fiant aux dires des fournisseurs, utiliser des planches non traitées (en épinette, par exemple) quitte à les remplacer après 7 à 10 ans ou payer le gros prix pour des planches en bois naturellement imputrescible comme le cèdre afin d’être le plus «bio» possible? C’est votre décision.

Quelques autres possibilités

20170625D.jpg
Une application de vernis fera durer le bois non traité plus longtemps, mais ne sera pas acceptée par certaines autorités du jardinage biologique. Photo: Max Pixel

Il y a quand même d’autres possibilités. Comme de peindre des planches en bois non traité avec un produit imperméabilisant – peinture, teinture, vernis, etc. – pour en augmenter la durée. Malheureusement, peu de ces produits sont considérés comme acceptables dans le domaine du jardinage biologique, du moins, si vous faites une production commerciale et visez une certification éventuelle. (La certification biologique est tellement contraignante que même la plupart des producteurs de légumes biologiques ne peuvent pas espérer l’obtenir.)

On peut toutefois peindre le bois non traité avec de l’huile de lin. Ce traitement aura un certain effet imperméabilisant et l’huile de lin est l’un des rares produits imperméabilisants qui est acceptée en jardinage biologique.

Autre possibilité: construisez votre cadre de potager en bois traité CAQ ou CBA et recouvrez la paroi intérieure avec une feuille de plastique pour qu’aucune exsudation ne touche le sol du potager. Plusieurs jardiniers biologiques utilisent cette combinaison et se sentent tout à fait à l’aise avec le résultat.

Et il y a aussi le bois composite que vous pouvez utiliser, un produit thermoplastique composé de fibres de bois et de résines plastiques qui remplace le bois dans les constructions. Certaines autorités biologiques acceptent ce remplacement de bois, d’autres pas.

Votre potager est déjà encadré de bois traité?

Vous avez déjà du bois traité dans un potager relativement récent (depuis 2004)? Personnellement, je n’aurais aucun problème avec cela. L’air qu’on respire dans la plupart de nos maisons est bien plus dangereux!

18 réflexions sur “Bois traité dans le potager: un risque pour la santé?

  1. L’huile de lin oui mais sans essence de térébenthine , elle ne sèche pas , il lui faut un siccatif … A voir le savon noir à l’huile d’olive , que j’utilise dilué pour asperger les plantes ainsi éviter la ponte des moustiques , pourquoi pas en trempage … pour ma part , la seule essence de bois qui résiste , le résineux et surtout le cyprès , d’ailleurs nombre de mes totems en sont …!!!

  2. Le bois traité n’est pas accepté dans mon jardin, ce bois me donne des maux de têtes et nombre d’autre malaises.
    Donc chez nous, il n’y a pas de bois traité, pas même pour construire un patio.

  3. mayzon

    jai utiliser la pruche pour mes bac a fleur recouverte dune bache..

    la pruche est pas trop cher et resistant comme le cedre a moindre cout…

    petite question.. est ce que je peux uriliser un par vapeur en guise de protection du bois.. ou du styrofoam extrude… (feuille 4×8 pour les maison)… et combien de profondeur de terre minium dans une jardieniere en bois sont requis…

    merci bcp

    • Les pare-vapeurs et les styrofoam d’isolation ne protège pas complètement le bois placé à l’extérieur: l’eau de pluie s’infiltrera quand même entre eux et le bois. Profondeur de terre: je suggère de toujours choisir des contenants d’au moins 30 cm de hauteur pour assurer une quantité de terre appropriée. 45 cm est beaucoup mieux encore.

      • mayzon

        merci bcp… alors vous suggerez quoi a linterieur des boites a fleur ou jardiniere… javais penser a mettre des bac en plastique.. mais bon je cherche dequoi a un cout raisonnable sans quil est transfert de produit chimique.. meme un jardin fait en bloc de beton pourrait transferer des produit chimique a la terre… mais est ce que je suis rendu paranoiaque.. 😉

        merci bcp

  4. Julien Cr

    Pour essayer de « sauver » un poteau qui servait au fil à linge, je l’ai imbibé de produit xylo… Quelle mauvaise idée j’ai eu là ! L’oranger du Mexique tout proche n’a pas apprécié ! Les branches les plus proches ont jauni, j’ai dû couper environ 50% de la plante 😦 et les autres branches se sont penchées autant qu’elles pouvaient, soit quasiment au ras du sol, pour s’éloigner de cette source de pollution ! J’ai remplacé par un poteau en alu et 4 ans plus tard, l’oranger de mon enfance a repris son volume initial 🙂

    • Jacques Bérard

      Merci Benoit. J’allais justement me mettre à bâtir une jardinière surélevée et votre mise en garde tombe à point. En bout de ligne, quelle est donc la solution la plus économique tout en étant écologique?

  5. Maxime Barbeau

    Bonjour monsieur Hodgson,
    Félicitation pour votre site! Il est à la fois simple, complet et agréable à consulter.
    Je viens tout juste compléter un grand potager carré avec des planches de bois traité…. (Au moins, ce n ‘est pas du ACC)
    Maintenant qu’il est trop tard pour tout recommencer, je me demande quoi faire pour réduire l’impact du bois traité.
    Je pensais insérer des panneaux de plastiques à l’intérieur des parois pour isoler la terre du bois (le potager fait 14 pouces de haut).
    Mais encore une fois, le plastique lui-même peut-il être dangereux ? Devrais-je mettre du métal?
    Je suis certain de ne pas être le seul dans cette situation.
    Qu’en pensez-vous?
    Au plaisir de vous lire de nouveau.

    • Personnellement, j’irai avec le plastique. N’oubliez que nous vend des légumes emballés de plastique, sign (j’espère) de son innocuité. Il y a déjà eu des plastiques avec du BPA et autres produits légèrement toxiques, mais je crois que tous ont été retirés du marché.

  6. Viviane Haeberlé

    Merci Larry pour vos réponses toujours pertinentes. Mon chum vient de me construire un potager en bois traité (la nouvelle sorte, couleur brun doré) et je me demandais justement comment réduire les risques. Je vais y aller avec le plastique.
    Par ailleurs, je prévois mettre une bonne couche de papier journal au fond du potager avant d’ajouter la terre pour ralentir les potentielles mauvaises herbes qui arriveraient par dessous. Est-ce que vous approuvez?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.