Jardinier paresseux

Engrais ou compost?

Publicités

Beaucoup de jardiniers veulent savoir ce qu’ils devraient appliquer pour «nourrir» leurs plantations: de l’engrais ou du compost? En fait, on peut utiliser l’un ou l’autre… mais il y a des différences.

Engrais

Les 3 chiffres indiqués sur un engrais indiquent le pourcentage en azote, phosphore et potassium.

En bref, l’engrais (ou fertilisant) est composé de minéraux concentrés, surtout de macronutriments azote, phosphore, potassium. C’est le célèbre N-P-K, les trois chiffres qui figurent en gros caractères sur le sac ou boîte d’engrais. Mais votre engrais comprend probablement aussi le macronutriment calcium et peut-être les deux macronutriments restants: soufre et magnésium (les pourcentages seront alors indiqués ailleurs sur l’étiquette).

Aussi, surtout si c’est un engrais biologique, il contiendra d’autres minéraux: les micronutriments ou oligo-éléments, comme le bore, le cuivre, le cobalt, le fer, le manganèse, le molybdène et le zinc, dont les plantes ont besoin pour leur croissance,  mais seulement en d’infimes quantités.

Ses minéraux se dissolvent assez prestement et peuvent être absorbés rapidement par les racines des plantes. Par contre, ils n’aident nullement maintenir ou améliorer la texture du sol. Ainsi, un sol régulièrement fertilisé, mais sans ajout d’amendements pour maintenir sa qualité, se dégrade peu à peu.

Compost

Le meilleur compost est le compost que vous fabriquez vous-même! Photo: PPD, pixnio

Le compost est un amendement de sol résultant de la décomposition de matière organique: résidus de tontes, restes de nourriture, feuilles mortes, matériel végétal mort, etc. Il contient aussi la gamme complète de minéraux, dont les macronutriments (azote, phosphore, potassium, calcium, soufre et magnésium) et généralement aussi toute la gamme des micronutriments, mais à taux très réduit. Ce qu’il contient surtout, c’est de la matière organique. Ajouté au sol, il l’allège et lui donne une qualité supérieure.

Ajouté au sol, le compost contient généralement assez de minéraux pour contenter les plantes à croissance lente, mais il peut être nécessaire de rajouter un engrais dans le cas des plantes à croissance rapide, comme les légumes.

Compost ou compost et tourbe?

Les vrais composts, comme le compost domestique que vous avez préparé vous-même ou le vermicompost, correspondent parfaitement à la définition d’un compost. Toutefois, la plupart des composts commerciaux, comme le compost de fumier de vache, le compost de crevettes et le compost de fumier de mouton, ne sont pas des composts purs, mais un mélange de tourbe horticole («peat moss») et de compost avec souvent un peu de chaux pour contrer l’acidité de la tourbe. Ils allègent le sol, mais contiennent très peu de minéraux. Il est d’ailleurs difficile, voire impossible, de déterminer le pourcentage de véritable compost dans ces mélanges, car il n’est presque jamais indiqué sur l’étiquette. Certains en contiennent très peu et sont alors surtout constitués de tourbe.

Normalement, il est toujours nécessaire d’utiliser un engrais en conjonction avec ces composts dilués.

Tout dans une seule phrase

Parfois on utiliser la phrase : l’engrais nourrit les plantes, le compost nourrit le sol. C’est une explication un peu simple, mais assez proche de la réalité.