La méthode paresseuse pour marcotter une plante

Par défaut
432.K

Le marcottage sans peine!

La méthode la plus naturelle pour multiplier les plantes végétativement (c est-à-dire autrement que par semences) est le marcottage, appelé aussi marcottage par couchage… pourtant, il est si rarement pratiqué par les jardiniers!

Dans la nature, le marcottage a lieu lorsqu’une branche touche terre, prend racine, et donne une nouvelle plante… et cela arrive très fréquemment. Certaines plantes, même, sont devenues des spécialistes du marcottage, ayant développé des tiges conçues pour courir sur le sol et prendre racine.

20170521B.jpg

Certaines plantes produisent des stolons (tiges latérales qui prennent racine en touchant le sol).

C’est le cas de nombreux couvre-sols, comme la bugle rampante (Ajuga reptans), la petite pervenche (Vinca minor), le fraisier (Fragaria spp.) et le thé de bois (Gaultheria procumbens), sans parler, bien sûr, des graminées qui composent votre gazon. Il y a même certaines plantes d’intérieur, comme la plante-araignée (Chlorophytum comosum), la fougère de Boston (Nephrolepis exaltata ‘Bostoniensis’) ou le saxifrage-araignée (Saxifraga stolonifera), qu’on peut faire enraciner dans un pot voisin en laissant leur stolon s’y fixer.

La technique

20170521C Pearson Scott Foresman, WC

Voici la méthode des professionnels: beaucoup d’efforts inutiles.

Les spécialistes du domaine vont vous expliquer une méthode de marcottage qui implique une incision sur la branche, l’application d’une hormone d’enracinement, des crochets en fil de fer pour la tenir en place, un tuteur pour redresser l’extrémité, etc.  Un bel exemple de «pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? »

20170520G.jpg

La méthode paresseux pour marcotter une plante.

Car le marcottage peut être si facile! Il suffit de plier une branche souple au sol et de placer une roche ou une brique en son centre, de façon à la maintenir en place tout en laissant son extrémité dépasser. Oui, ce n’est pas plus compliqué que ça! En contact constant avec la terre, la branche commencera à produire des racines… et bientôt une nouvelle plante est née!

Marcottage aérien

Il y a aussi une façon pour marcotter une tige dressée. On appelle cela le marcottage aérien, mais c’est un sujet très différent. Vous trouverez des renseignements à son sujet dans l’article Le marcottage aérien: de la haute voltige.

Un peu de patience!

Normalement, une plante marcottée au printemps sera bien enracinée à l’automne (certaines plantes plus lentes, comme les rhododendrons et les lilas, peuvent nécessiter un deuxième été de marcottage.)

Pour voir si l’enracinement est en bonne voie, à la fin de l’été, enlevez la roche ou brique et tirez doucement sur l’extrémité de la branche. Si elle cède, elle n’est pas encore enracinée. Remettez le poids et essayez de nouveau quelques mois plus tard.

20170520G.jpg

Quand la branche est enracinée, coupez le lien avec la plante mère  et plantez-la dans un endroit propice.

Si elle ne cède pas, c’est qu’elle est enracinée. Coupez alors la branche entre la plante mère et là où elle est enracinée, déterrez la nouvelle plante et plantez-la dans son emplacement définitif. Elle n’est plus une branche, mais une plante à part entière, capable de survivre toute seule.

Quelles plantes marcotter?

On peut marcotter par couchage presque toute plante ayant des rameaux longs et relativement flexibles qui sont près du sol, dont beaucoup d’arbustes comme le forsythia, le cornouiller, le noisetier, etc., les conifères aux branches situées près du sol et aussi presque toutes les plantes grimpantes (particulièrement faciles, puisqu’elles ont toujours de longues tiges flexibles). Presque toute vivace qui produit une tige peut aussi être marcottée. Même des plantes qu’on dit difficiles à bouturer, comme les lilas, les rhododendrons et les épinettes, peuvent se multiplier par marcottage.

Essayez pour voir: c’est si facile!432.K

 

Publicités

7 réflexions sur “La méthode paresseuse pour marcotter une plante

  1. Line Bertrand

    J’ai un euchère dont les tiges du centre (d’environ 12  » ) sont dégarnies. Il y a des feuilles seulement aux extrémités. Dois-je la rabattre où essayer d’y fait un marcottage? pour avoir un nouveau plan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s