Fines herbes Truc du jour

Fines herbes: quelle potée choisir?

20170519B
Semis de basilic trop tassés: vous vous faites avoir en achetant ces potées programmées pour mourir.

La mauvaise horticulture commence à dominer dans le domaine des fines herbes. De plus en plus de vendeurs de potées de fines herbes (supermarchés, marchés publics, même jardineries) offrent maintenant des pots surchargés de semis, où une dizaine de plants (même plus!) poussent en touffe dense, ce qui donne des plantes trop tassées qui mourront assez rapidement après l’achat. Ce n’est ni plus ni loin que l’obsolescence programmée.

Un seul pot peut peut-être contenir plus que 10 semis, mais quand ces semis mûrissent, il n’y aura plus assez de ressources pour les garder en forme: pas assez de place pour leurs racines, pas assez de minéraux pour leur croissance et leur besoin excessif en arrosage – quand les plants auront pris leur élan, il faudrait probablement les arroser 2 ou 3 par jour – fatiguera rapidement le jardinier. Manquez un seul arrosage et vous les perdez!

Pourquoi produire de telles horreurs? Parce que la potée a l’air plus pleine et plus mature (pourtant, inévitablement, ce ne sont que de très jeunes semis), donc plus alléchante et, évidemment, il y a plus de chances que le consommateur le choisisse qu’une plante bien cultivée toute seule dans son pot.

Aussi, une fois que la première potée est morte, le marchand espère que vous irez en chercher une autre. Puis une autre et une autre. J’ai déjà entendu un préposé dans un supermarché expliquer à une cliente qu’il était normale que les potées de fines herbes ne survivent que deux semaines, qu’il s’agit alors d’acheter de nouveaux plants. J’espère qu’elle ne l’a pas cru!

Une plante par pot

20170519A
Semis de basilic en santé, cultivés un par pot.

Les fines herbes saines, vouées à une longue vie chez vous et une excellente production, sont toujours cultivées une plante par pot. D’accord, il y a peut-être un petit semis secondaire qui a germé sur le tard et que vous pourriez supprimer rendu chez vous, mais l’important, c’est que la plante principale ait de l’espace pour se développer pleinement. Habituellement, ces jeunes fines herbes sont vendues en alvéoles ou en de petits pots de 6,35 cm (2 ¼ pouces), prêts à repiquer en pleine terre ou dans un pot plus grand après que vous les apportez à la maison.

Quand vous cherchez des fines herbes, donc, et voulez des plantes de qualité, la règle à suivre est: une plante par pot.

Récupérez des plants trop tassés

20170519C.jpg
Ces semis de basilic sont déjà en train de dépérir: pour les sauver, coupez tous les semis sauf un.

Il est trop tard et vous avez déjà acheté une potée excessivement chargée de semis? Un éclaircissage en bonne et due forme s’impose, avant que le dépérissement ne soit trop avancé. Soyez sans cœur et coupez les surplus au sol, tout simplement, ne laissant qu’un semis dans le pot. Vous aurez beaucoup plus de succès ainsi!

Pouvez-vous séparer les semis et ainsi cultiver chaque plant dans son propre pot? Souvent le producteur les sème très serrés afin de décourager de tels efforts, mais si les semis sont très jeunes, avec peu de racines, il est parfois possible de les démêler. À cette fin, enlevez le pot, placez la motte de racines dans un bol d’eau et laissez le terreau «fondre», puis tirez doucement sur les semis pour les séparez. Si vous y parvenez, il faudrait, bien sûr, les empoter sans tarder.

Semez vos propres fines herbes

Évidemment, il y a moyen d’économiser encore davantage en semant les fines herbes vous-même. Certaines fines herbes sont surtout produites par semences. Ce sont des variétés à croissance rapide comme le basilic, le persil, le cerfeuil et l’aneth, soit les mêmes qu’on voit vendues mal cultivées. Pourquoi alors ne pas les semer vous-même… et les semer correctement? Vous pouvez produire le nombre de potées que vous voudriez pour seulement quelques sous et les sachets de semences sont disponibles sur l’Internet ainsi que dans toute bonne jardinerie. Et c’est si rapide! En trois semaines, les semis de basilic et de cerfeuil, par exemple, seront aussi gros que les plants vendus en magasin.

20170519D Alice Henneman, Flickr.jpg
Quand les semis lèvent, gardez le plus solide dans chaque pot et supprimez les autres.

Semez 3 graines par petit pot (on sème toujours plus qu’il n’en faut au cas où que la germination soit inégale) et, quand les plants lèvent, supprimez les surplus pour ne laisser qu’un plant par pot. C’est si facile!


Rappelons toutefois notre devise du jour: quand vous achetez des plants de fines herbes, choisissez toujours une plante par pot!20170519B

 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

17 comments on “Fines herbes: quelle potée choisir?

  1. merci de ces conseils!

  2. Renée Gagnon

    À quelle distance planter les fines herbes les une par rapport aux autres (en général)? Merci!

  3. Jacque Line Bader

    Un gros merci pour ces conseils et nous sensibiliser à ce gaspillage des ressources vivantes!

  4. Rosanne

    Merci et bonne saison mon cher jardinier qui se dit paresseux 😊

  5. B. Dumont

    De mon côté, j’achéte justement ces pots bien remplis. Par contre, quand je plante à l’extérieur, je sépare les plants et je les distance. Au lieu d’acheter un plant par pot j’obtiens 3 à 4 plants pour le prix d’un pot. De belles économies. On peut faire la même chose en plantant les plants dans des pots plutôt qu’en pleine terre.

  6. De très bons conseils, merci.
    Quant au basilic … même bien à l’aise dans son pot, il ne dure pas longtemps, car il est mangé avant nous par des insectes !!!
    amicalement – france 🙂

  7. Marie paule forget

    Bonjour Monsieur Larry,
    Ma question concerne les tulipes. Mes nièces et moi se demandons pourquoi les tulipes qui restent en terre ont une année une superbe floraison et l’année suivante elles ne font que du feuillage et fleurissent très peu et une autre année elles redeviennent superbes?
    Bravo pour vos chroniques.

  8. Jeanne

    Merci pour ce conseil! S’applique-t-il aussi aux autres espèces potagères? Par exemple, on voit souvent en centre jardin des pots contenant cinq ou six tiges de concombre. Quand on démarre soi-même ses semis de concombres, vaut-il mieux les planter individuellement ou en groupe? J’ai peur de ne planter qu’une tige et qu’elle produise beaucoup moins qu’un pot contenant quelques tiges acheté en centre jardin… Merci!

    • Il est possible de laisser pousser un maximum de 3 plants pour les concombres et courges, à condition que vous les laissez courir sur le sol et que vous les dirigez dans les directions différentes (ainsi vous éliminez la compétition pour le soleil. Si vous les faites grimper, mieux vaut laisser un seul plant, sinon chaque plante aura justement à « se battre » avec ses voisines.

  9. Richard Beaudry

    Bonjour,
    Il y a deux ans nous avons cultivé des plants de basilic Pesto Perpetuo (Pp16260). Nous avons été ravis. Ces plants ont connu une croissance régulière sans produire de fleurs sans être attaqué par les insectes etc. Leur texture est moins souple que la majorité des autres variétés de basilic mais convient bien à la préparation de pesto. Malheureusement l’an dernier mes fournisseurs habituels n’offraient plus cette variété. Alors cette année je tente de me procurer des semences, eh bien impossible de retrouver des semences de ce basilic, et ce dans les nombreux magasins en ligne consultés. Connaissez-vous un fournisseur qui en aurait ?
    Merci beaucoup.
    Si vous ou un lecteur déniche(nt) cette perle (graine) rare, je remettrai avec plaisir quelques plants.

    • Cette plante est stérile et ne produit pas de semences, donc il est inutile d’en chercher: il vous faudrait plutôt acheter une plante. Vous devriez être capable d’en trouver localement, mais à la fin du printemps ou l’été, pas en plein hiver. L’an dernier, j’en ai vu au Marché Jean-Talon à Montréal si jamais vous résidez dans cette région.

      • Merci beaucoup. L’an dernier je n’ai pas trouvé dans les Botanix Cleroux où je m’en étais procuré en 2016. Introuvable également chez les pepinieristes au Marché Central.
        Ce printemps, je ne tarderai pas et chercherai au Marché Jean-Talon qui est près de chez moi. Pour mes tomates Sungold, j’ai trouvé des semences chez Wetcoast, alors pas de risque de ce côté, je les partirai à l’intérieur chez moi. C’est par les moins 20 que le pouce vert s’ennuie !…

  10. Tomate urbaine

    Bonjour. Je songeais à mettre un mélange de fines herbes dans une jardinière suspendue dans un endroit très ensoleillé. Pouvez-vous m’en conseiller quelques-unes qui ont des besoins similaires et qui pousseraient donc bien ensemble? Merci.

    • Essayez sauge, romarin, thym, marjolaine & lavande (herbes tolérant la sécheresse) ou estragon, coriandre, basilic et persil (pour un sol plus humide).

  11. Tomate urbaine

    Merci pour votre réponse à ma question précédente. J’ai quelques plants de persil semés à l’intérieur. Comme je n’ai pas une grande luminosité dans la maison, ils sont encore petits et ont tendance à s’étioler. Depuis deux jours, je les sors sur le balcon (emplacement plutôt ombragé et à l’abri du vent) durant le jour et je les rentre en fin de journée. Fait-il trop froid pour les sortir (de 3 à 5 degrés le matin)? J’ai fait la même chose avec du mesclun. J’ai aussi transplanté en pleine terre des petits plants de laitue romaine que j’ai achetés et je les ai recouverts d’une toile flottante. Ai-je bien fait? J’ai semé aussi à l’intérieur du chou frisé qui commence à s’étioler et je me demandais si je devais le sortir maintenant ou s’il fait encore trop froid.

    • Des plantes mentionnées, le persil est le plus résistant au froid. La laitue est limite et préférait 10˚C, mais la couverture peut faire assez de différence pour que cela fonctionne bien. Le mesclun est un mélange de salades, certaines plus tolérantes du froid, mais puis qu’il continue de la laitue, aimerait le même traitement que la laitue.

      Il faudrait ajouter à ces commentaires que les pots se réchauffent au soleil et donc qu’il fait souvent un peu plus chaud en pot quand dans le sol.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :