Truc du jour

Une douche printanière pour plantes d’intérieur

20170503A Nick Harris, Flickr
Rincez vos plantes la première belle journée du printemps pour enlever les araignées rouges. Photo: Nick Harris, Flickr

Au cours d’une belle journée de printemps, placez vos plantes d’intérieur sensibles aux araignées rouges (Tetranychus urticae), à l’extérieur et rincez-les. Parmi les plantes souvent infestées par ces bestioles, il y a les bananiers, les brugmansias, les impatiens, les lierres, les palmiers et les scheffleras.

Il n’est pas nécessaire d’attendre une journée particulièrement chaude: même 5°C suffira. D’accord, aucune de ces plantes citées n’aime les températures froides, mais elles ne resteront pas dehors suffisamment longtemps pour souffrir du froid.

Si l’eau provient d’un tuyau d’arrosage extérieur, l’eau sera froide aussi, mais ne vous inquiétez pas non plus de sa température. La pulvérisation ne durera qu’une minute tout au plus et alors la plante pourrait se réchauffer.

20170503B Rasbak, Wikimedia Commons
Les araignées rouges ressemblent à de petites poussières qui bougent et produisent souvent des « fils d’araignée ». Rasback, Wikimedia Commons

Rincez-les abondamment, couvrant les deux côtés des feuilles et aussi les tiges, ce qui atteindra tous les ravageurs. Ensuite, rentrez les plantes dans des conditions plus chaudes. Travail accompli!

Pourquoi ça fonctionne?

L’eau douce qui coule sur les araignées rouges les détache de leur support et les fait tomber par terre, ce qui réduit massivement leur population. En fait, rincer les plantes ne fait que répéter la façon dont la mère Nature contrôle ces ravageurs: elle les lave avec de la pluie.

D’accord, la population va recommencer à se redresser, mais dans peu de temps l’été arrivera et vous pourriez alors mettre ces mêmes plantes en plein air pour toute la belle saison. Et quand elles sont dehors, mère Nature gardera la population d’araignées sous contrôle au moyen de ses averses nettoyantes.20170503A Nick Harris, Flickr

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Une douche printanière pour plantes d’intérieur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :