Sauver un arbuste sur tige fendu

Par défaut
20170414A

Les arbustes sur tige (ici Caragana arborescent ‘Walker’) sont sujets au fendillement.

Les arbustes sur tige, souvent pleureurs ou en forme de suçon, sont fort populaires. Ils sont comme de petits arbres qui ne grandissent jamais, idéaux pour les petits terrains modernes. Mais force est de constater qu’ils ne sont pas toujours de très longue vie.

En effet, on «fabrique» un arbuste sur tige en greffant un arbuste à port intéressant (globulaire, pleureur, etc.) au sommet de la tige droite et solide d’une espèce apparentée. Or une greffe demeure toujours un point faible, sensible aux intempéries, aux insectes et aux maladies.

Quand la greffe est faite au pied de la plante, comme on fait lors de la multiplication les arbres fruitiers et des conifères, elle est généralement assez protégée et la plante peut alors profiter d’une vie aussi longue que la même plante non greffée.

20170414B.JPGUne greffe en tête, cependant, demeure très exposée aux éléments, se faisant ballotter par le vent, subissant l’action du gel et du dégel, etc. Si elle se fissure le moindrement, des maladies peuvent s’installer dans la blessure. Ainsi, souvent un arbuste sur tige — pourtant, assez coûteux! — meurt après seulement 2 ou 3 ans.

Mais il est souvent possible de prévenir ce genre de dépérissement… si vous savez comment agir.

Une inspection printanière

Souvent les dommages aux arbustes sur tige deviennent évidents à la sortie de l’hiver. Il est alors sage d’examiner annuellement votre spécimen pour déceler tout signe de fendillement. Si le haut de l’arbuste commence à s’ouvrir, ou si même un jour vous découvrez votre arbuste fendu en deux, il demeure toujours possible de le sauver en faisant une petite réparation.

20170414C.JPG

On peut utiliser des vis pour fermer la blessure.

Nettoyez d’abord les débris susceptibles d’empêcher la plaie de se refermer. Ensuite, percez deux trous dans le tronc, un de chaque côté de la blessure, un vers le haut de la fente, l’autre environ plus bas. Maintenant, fraisez les trous et insérez dans chacun une vis à bois galvanisé d’une longueur d’environ 3/4 du diamètre du tronc. Serrez bien pour bien ramener les deux parties ensemble.

N’appliquez surtout pas de pâte ou de peinture d’émondage: ces produits gardent la blessure humide alors que, pour une bonne guérison, il faudrait qu’elle soit sèche.

Après un certain temps, peut-être 6 mois, peut-être 1 an ou deux, la blessure se refermera et ne sera presque plus visible.

Advertisements

4 réflexions sur “Sauver un arbuste sur tige fendu

  1. Hervé Duverle

    Si l’arbre/arbuste est déjà plus grand, on peut aussi utiliser un boulon ou une tige filetée avec des rondelles. J’ai utilisé la technique sur un noyer du Japon fendu jusqu’au sol par la glace… Il a survécu et l’arbre poussant vite, la tête du boulon et l’écrou sont maintenant totalement inclus dans le bois. Évidemment, les deux parties du (court) tronc tendent à grossir à des vitesses différentes, mais c’est secondaire, car l’arbre poursuit son développement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s