Pour éloigner les cerfs du jardin

Par défaut
20170413A Colby Stopa, Flickr.jpg

Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus)

Dans nos jardins, les cervidés (cerf de Virginie, aussi appelé chevreuil, dans l’est de l’Amérique du nord, divers autres cervidés ailleurs) causent d’énormes dégâts, mangeant nos légumes et fruits, décimant nos plates-bandes de fleurs, brisant nos haies de thuyas et plus encore.

Comment peut-on les éloigner?

Réaction rapide

20170413B.jpg

Quand vous voyez un cerf, faites-lui peur!

La réaction initiale que devrait avoir tout bon jardinier quand il voit un premier cerf sur son terrain ne devrait pas être de s’écrier «ah, qu’il est mignon!» et d’aller chercher l’appareil photo, mais de sortir dehors en criant et en lançant des pierres… accompagné d’un chien qui jappe férocement, si possible. Tant que l’animal ne sait pas qu’il y a quelque chose d’intéressant à consommer sur votre terrain, il ne sera pas plus porté à le visiter que n’importe quel autre. Faites-lui peur dès le départ et il évitera le secteur. Une fois qu’il a découvert qu’il y a un garde-manger extraordinaire chez vous — des plates-bandes pleines d’hostas ou des pommiers remplis de fruits — il sera difficile de le dissuader par la suite.

Les effaroucheurs et répulsifs à tour de rôle

20170413J

Hosta fauché par un cerf

Il y a des dizaines d’effaroucheurs et répulsifs, commerciaux ou de fabrication maison, surtout des objets ou produits qui bougent, qui font du bruit ou qui dégagent une odeur suspecte. Ils fonctionnent en faisant peur au cerf: il est naturellement craintif et a peur de tout ce qui est nouveau et qu’il ne comprend pas. S’il sent que quelque chose n’est pas normal, il s’éloigne du lieu.

La plupart des effaroucheurs et répulsifs donnent de bons résultats quelque temps, mais quand les cerfs se rendent compte qu’il n’y a pas vraiment de danger, ils reviennent toujours.

Le secret, donc, n’est pas de munir son terrain d’un seul répulsif, mais d’en utiliser plusieurs à tour de rôle. Normalement, un effaroucheur sera efficace environ deux semaines, donc il vous faut tout un arsenal de répulsifs pour pouvoir passer l’été en paix.

En voici quelques-uns :

  • Appareils à ultrasons (attention! leur efficacité est moins bonne que les fournisseurs ne prétendent);
  • Assiettes d’aluminium ou boîtes métalliques fixées sur des fils pour qu’elles se frappent ensemble;
  • Biosolides (boues d’égout traitées);
  • Bombes sonores (enregistrements d’explosions ou de coups de fusil);
  • Cheveux humains (demandez à votre coiffeur de vous en ramasser);
  • Chiffons attachés fixés aux branches ou à une corde et qui bougent au vent;
  • Bouts de tissue trempés dans la créosote;
  • Éclairage intense géré par un détecteur de mouvement;

    20170413C David McMumm, Geograph.jpg

    Un épouvantail sera plus efficace si vous le déplacez régulièrement. Photo: David McMumm, Géographe

  • Épouvantails;
  • Farine de sang ou fumier de poule (et ce sont des engrais aussi!);
  • Feuilles d’assouplissant très parfumées;
  • Musique forte;
  • Naphtaline («boules à mite») (attention de ne pas les laisser à la portée des enfants et des animaux domestiques!);
  • Œufs pourris;
  • Plantes répulsives (achillée, ail, aneth, armoise, ciboulette, estragon, lavande, oignon, origan, sauge russe, tanaisie et thym);
  • Poils de chat ou de chien;
  • Pulvérisations à base d’ail;
  • Répulsifs à cerf commerciaux (Plantskydd, Bobbex, etc.);
  • Savon Irish Spring ou tout autre savon très parfumé;
  • Urine de prédateur (on peut acheter des urines de coyote, de renard et même de lion).

Notez que plusieurs de ces répulsifs sentent tellement mauvais ou font tellement de bruit que vous non plus ne voudrez fréquenter votre terrain!

Le seul effaroucheur qui fonctionne à long terme

20170413D Contech.jpg

L’arroseur avec détecteur de mouvement faire peur aux cerfs en les aspergeant d’eau. Photo: Contech

Seul un effaroucheur semble fonctionner à long terme et c’est l’arroseur muni d’un détecteur de mouvement. On peut en trouver dans le commerce (chez Irrigation Dépôt, par exemple), mais les plus technologiquement avancés parmi les lecteurs pourraient sans doute s’en fabriquer un eux-mêmes.

Vous le branchez à un tuyau d’arrosage et vous le dirigez sur la partie du terrain en question. Dès que l’animal passe devant, que ce soit le jour ou la nuit, il se fait arroser. Évidemment, se faire mouiller ne fait pas de mal au cerf, mais il a été touché et cela lui fait peur, beaucoup plus peur que des sons ou des mouvements ou des odeurs. Il ne s’y habituera pas… mais s’il y a quelque chose d’intéressant à manger dans le secteur, il pourrait éventuellement tenter d’y arriver du côté ou par en arrière. Donc, il peut parfois être nécessaire de le déplacer.

Évidemment, il faut essayer d’ajuster le jet pour qu’il couvre la zone que fréquente l’animal, mais sans arroser les habitants ni le facteur.

Et notez aussi qu’un arroseur muni d’un détecteur de mouvement ne sera d’aucune utilité pendant l’hiver dans les régions froides, car l’eau sera alors gelée.

Sabotez les cerfs

Les cerfs détestent sentir leurs sabots coincés. Pour les décourager de visiter vos plates-bandes ou votre potager, recouvrez le sol de «grillage à poules» (grillage métallique à mailles fines). Ils éviteront cet emplacement. Juste le fait de placer quelques carrés de grillage çà et là peut être assez pour les décourager.

Un gros chien en liberté… surveillée

20170413E.jpg

Un chien chassera les cerfs du terrain.

Chien, loup… les cerfs ne font pas la différence et ils en ont très peur. Mais si le chien passe la majeure partie de son temps dans la maison (notamment la nuit), les cerfs finiront par connaître son horaire et viendront quand même. Pour qu’un chien soit utile pour éloigner les cerfs, il faut donc qu’il reste dehors. De plus, récompensez-le quand il court après un cerf: il comprendra que c’est son rôle et deviendra si efficace à dépister les cerfs qu’ils n’oseront même pas s’approcher du terrain. Il faut quand même que le terrain soit clôturé: un chien en liberté totale ne fera pas long feu s’il y a une route dans les environs!

Une clôture anti-cervidés

20170413F

Clôture anti-cerf

Cette méthode fonctionne très bien. D’ailleurs, dans les quartiers où la situation est devenue très sérieuse, il n’y a pas un terrain qui n’est pas entièrement entouré de clôtures anti-cervidés. Une bonne clôture est réellement très efficace (tant qu’un arbre ne tombe pas dessus, du moins). Par contre, c’est aussi la méthode la plus coûteuse.

706.K

Pour être efficace, la clôture doit être enterrée à la base.

Attention, toutefois: une petite clôture décorative ne fonctionnera pas. Il vous faut soit une clôture grillagée ou en filet d’au moins 2,4 m de hauteur et avec, de plus, le bas enterré sur 60 cm, car les cerfs n’hésiteront pas à creuser pour atteindre leur but. Oui, vous m’avez bien lu, la clôture anti-cerf vraiment efficace doit mesurer au moins 3 m!

Vous pouvez trouver assez facilement sur le marché une clôture anti-cervidés (clôture à cheveuils) qui est faite un d’un filet noir mince qui est très discret, mais aussi très efficace.

20170413G.jpg

Un cerf peut facilement sauter une clôture simple.

Il y a toutefois une autre option pour une clôture anti-cerfs. D’accord, un cerf peut sauter une clôture de 2 m s’il n’y a pas obstacles de l’autre côté… mais s’il y a une deuxième clôture qu’il peut voir et qui est dans l’espace où il doit atterrir, il ne sautera même pas une clôture de 1,2 m. Installez donc 2 clôtures de 1,2 m à 1,5 m d’espacement et attachez des rubans avertisseurs de couleur sur la deuxième, sinon l’animal pourrait ne pas la voir et pourrait se blesser sérieusement en tombant sur la deuxième clôture.

Enfin, certaines personnes rapportent du succès avec une seule clôture de 1,2 m, mais électrifiée. Plusieurs modèles de ces clôtures sont disponibles chez les fournisseurs de produits de ferme.

Mais la vraie solution de paresseux consiste à…

…Éliminer systématiquement les plantes que les cerfs mangent pour les remplacer par des plantes qu’ils dédaignent. Ainsi les hostas, les thuyas et les pommiers seront remplacés par les astilbes, les armoises et les épinettes. Ce truc réussit si bien que le cerf n’est plus votre ennemi: vous pouvez admirer sa beauté quand il traverse votre terrain pour aller visiter le verger de pommiers de votre voisin, car il ne fera plus aucun tort à votre aménagement.

20170413H58.pngEn général, les cerfs n’aiment pas les plantes piquantes comme les aubépines ou celles couvertes de poils comme les armoises et éviteront aussi les végétaux qui leur sont toxiques, comme les digitales. Consultez la liste 250 plantes que les cerfs n’aiment pas pour trouver de bons végétaux pour votre terrain.

Par contre, la liste présentée n’est pas coulée dans le béton. D’un côté, les cerfs ont des goûts très variables d’une région à une autre et il est possible que dans certaines ils apprennent à manger des choses qu’elles ne consomment pas ailleurs. Surtout, cependant, les cerfs peuvent ingérer presque n’importe quoi quand ils sont complètement affamés, comme il arrive parfois à la fin d’un hiver très dur. Toutefois, si le gros de votre aménagement est fait avec les plantes citées, vous aurez une bonne longueur d’avance!

1500 Trucs.pngL’information publiée ici vient en grande partie du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux, en vente partout en librairie.20170413A Colby Stopa, Flickr

Publicités

5 réflexions sur “Pour éloigner les cerfs du jardin

  1. Nicole Poissant

    Chez moi au Lac des Écorces, près de Mont-Laurier dans les Laurentides, zone 3B les cerfs ont complètement mangés le bas de ma haie de thuyas cet hiver et ce malgré la clôture et les trucs énumérés dans votre chronique. Maintenant que me suggérez vous de planter sous cette haie que je désire conserver et qui borde mon entrée véhiculaire. Elle fait une trentaine de pieds de longueur. Les plantes ou arbustes devraient avoir une hauteur de 4 pieds pour cacher les branches grignotées par ces belles bêtes. Merci pour vos bons conseils tout au long de l’année. Je vous lis assidûment tous les matins.

  2. Joannie

    Moi c’est les lièvres qui me mène la vie dure. Si le coeur vous en dit, j’aimerais bien voir un article sur les manières de les décourager. Ils ont bouffé les branches de mon petit cerisier cet hiver et mange tout mes fraisiers dès qu’ils se pointe le bout des feuilles au printemps.

  3. Yves

    J’habite près du Mont-Orford et tous les hivers, les cerfs s’attaquent à nos cèdres, à notre bourdaine et au rhododendron. Pour les petits cèdres coniques et à cause de leur emplacement, j’accroche une clôture à neige plastique verte directement sur le cèdre, sans serrer, que j’enroule du haut vers le bas (en angle) et que j’attache avec des colliers de serrage en plastique (tyraps). Pour les autres cèdres et rhododendron, en plus du Irish Spring (pour les cèdres), j’utilise une clôture à neige en bois avec broches, de quatre pieds (1,22 m) que j’installe avec des tuteurs en métal de 72 pouces (1,83 m) à environ 30 à 60 cm du cèdre et en nombre suffisant pour que la clôture ne s’incline pas avec le vent et la neige. Les cerfs ne peuvent atteindre les cèdres ou sauter…ils tournent autour cependant, cherchant la faille et reviennent à quelques reprises durant l’hiver. Je leur laisse la bourdaine qui repousse. Je dois ajuster l’installation chaque année à cause de la croissance des cèdres et des autres vivaces à proximité, dont la spirée arbita et le sorbaria sorbifolia. Ça se complique chaque année. Les cerfs ont traversé le sorbaria l’hiver dernier, espace où je ne pouvais plus installer la clôture en bois, et j’ai dû installé une clôture à neige plastique orange à travers celui-ci. Je conserve cette installation de la fin octobre à la fin avril environ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s