Mythe horticole: Si une plante ne fleurit pas, elle doit être mâle

Par défaut

20170407B.jpgQuand une plante ne fleurit pas, c’est toujours un peu mystérieux. Après tout, la plupart fleurissent annuellement. Comment alors expliquer le fait que la vôtre ne fleurit pas?

Souvent quelqu’un de votre entourage vous offre ce qui semble être une réponse logique. «Si votre plante ne fleurit pas, c’est qu’elle doit être mâle.» Mais c’est tout simplement faux. Car les plantes mâles fleurissent aussi, nécessairement. Sinon, comment assurer la pollinisation et donc la fécondation des fleurs femelles?

Fleurs parfaites

20170407C.jpg

Fleur parfaite

De toute façon, la vaste majorité des plantes à fleurs, soit environ 90%, sont dites «parfaites»: elles sont hermaphrodites (bisexuées) et ont les deux sexes, soit des étamines (mâles) et un ou des pistils (femelles) dans la même fleur.

Certaines plantes sont toutefois monoïques: il y a des fleurs mâles et femelles séparées, mais sur la même plante. Les courges (Cucurbita spp.), les bégonias (Begonia spp.) et la majorité des conifères sont de ce groupe.

Environ 6% des plantes sont dioïques, c’est-à-dire qu’elles produisent des fleurs mâles (avec étamines) et femelles (avec pistils) sur des plantes séparées. C’est le cas des houx (Ilex spp.) et des kiwis (Actinidia spp.), notamment. Il n’en reste pas moins que les deux plantes, mâles et femelles, fleurissent.

Pourquoi alors la plante ne fleurit-elle pas?

Retournons à la question du départ: qu’est-ce qui peut expliquer pourquoi une plante ne fleurit pas. Voici quelques possibilités:20170407A.jpg

  • Elle n’est pas assez mature. D’accord, certaines plantes fleurissent dès la première année, mais d’autres peuvent attendre plusieurs années avant de commencer. Pour certains arbres, il peut falloir 40 ans ou même plus avant que la floraison débute.
  • Sa floraison n’est peut-être pas annuelle. Il y a des plantes qui fleurissent aux deux ans seulement, d’autres encore moins fréquemment.
  • Elle a été mal taillée. Il arrive souvent qu’une taille au mauvais moment supprime les bourgeons qui auraient donné les fleurs. Pour éviter cela, si vous avez une bonne raison pour tailler, faites-le après la floraison.
  • La floraison a peut-être eu lieu, mais elle était trop insignifiante ou trop brève pour que vous la remarquiez.
  • Les conditions environnementales ne sont pas propices à la floraison. C’est la cause numéro un de l’absence de floraison. La plante peut manquer de lumière ou en recevoir trop, le sol ou l’air peuvent être trop humides ou trop secs, il peut faire trop froid l’hiver, pas assez froid l’hiver, trop frais l’été, trop chaud l’été, le sol peut être trop riche ou trop pauvre… et la liste continue. Est-ce même surprenant qu’une plante ne fleurisse pas quand on l’enlève de son milieu naturel pour la cultiver sous un climat très différent?

À vous donc de voir à cultiver la plante sous des conditions les plus appropriées possible… et d’attendre patiemment que la floraison ait lieu!20170407B

Advertisements

2 réflexions sur “Mythe horticole: Si une plante ne fleurit pas, elle doit être mâle

  1. Doris - Bruxelles

    Au pied d’un mur qui fait face à une vieille glycine qui fleurit abondamment, j’en ai planté une autre, il y a 5 ans. Printemps après printemps, pas une seule fleur. Même terre, mêmes conditions climatiques, et, à peu de choses prés, même ensoleillement, On m’a dit exactement cela: c’est une glycine mâle! Je n’en ai pas cru un mot. On m’a aussi prétendu que c’était une question de mauvaise greffe, et là, tout de même, je me suis sérieusement posé la question. Enfin, j’avais lu qu’il fallait provoquer des chocs pour faire remonter la sève … Oserai-je avouer que je lui ai asséné quelques coups de pieds passablement enragés à la base de son tronc? Oui, je l’admets, je l’ai fait, et me suis trouvée… passablement ridicule.
    A la fin de l’été dernier, la mort dans l’âme, je l’ai drastiquement taillée, alors qu’elle couvrait déjà pas mal la partie du mur que je voulais dissimuler. Et cette année, que se passe-t-il? 5 petites fleurs, encore en bourgeon, une par année d’attente !
    Conclusion? C’est bien connu, c’est comme avec les enfants: cela ne sert pas à grand chose de s’énerver, il faut juste un peu -et souvent beaucoup-de patience. C’est sans doute là, la principale vertu que devrait cultiver tout jardinier. Mais bon sang, comme c’est parfois difficile d’être un jardinier vertueux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s