Accro aux livres d’horticulture

Par défaut
20170405A.jpg

Une petite partie de ma collection de livres d’horticulture.

Je me confesse: je suis totalement accro aux livres d’horticulture, une maladie non encore décrite officiellement, mais qui pourrait peut-être porter le nom d’hortilibrofolie. Que ce soit sur l’aménagement paysager, la culture de plantes, la botanique, la visite de jardins ou quoi que ce soit qui touche de près ou de loin au monde végétal, ça m’intéresse.

Et idéalement, je voudrais un exemplaire de chaque livre d’horticulture qui existe. Ça prend tout un effort pour moi d’éviter d’entrer dans une librairie spécialisée en horticulture, car je sais que je vais en sortir beaucoup plus pauvre.

Au Québec, la principale librairie à éviter est l’Horti-Centre du Québec, caché de la vue au deuxième étage de Floralies Jouvences, une jardinerie en banlieue de Québec (2020, avenue Jules Verne, Sainte-Foy). C’est un vrai fouillis… mais on y trouve des livres disponibles nulle part ailleurs.

Livres Larry Hodgson.jpg

Mes livres en présentation dans la boutique du Jardin botanique de Montréal

La boutique du Jardin botanique de Montréal aussi est bien trop attirante.

En Europe, vous ne pouvez pas battre la librairie de Wisley Gardens près de Londres, le siège social de la célèbre Royal Horticultural Society. Quand je guide des groupes à ce jardin, j’avertis toujours les voyageurs qu’ils ne doivent en aucune façon de me laisser entrer dans cette boutique. La dernière fois que je l’ai fait, j’ai dû payer des frais de bagages excédentaires considérables avant de pouvoir monter à bord de l’avion, tellement que les livres sont lourds… et tellement qu’il y en avait dans ma valise!

Vous allez trouver cela un peu étonnant, mais en dépit du fait que j’ai plus de 2 000 livres dans ma collection, je me rappelle relativement bien le contenu de chacun. Je me souviens, par exemple, que le livre X a décrit la plante Y ou le traitement Z et même plus ou moins où cette information se trouve dans le livre. Comme j’écris beaucoup sur les plantes et le jardinage, cela facilite énormément la recherche!

Existe-t-il un remède à l’hortilibrofolie?

C’était une question rhétorique, voyons. Je n’ai pas la moindre intention d’essayer de trouver un remède à mon dépendance. Collectionner des livres de jardinage est mon passe-temps, même une passion, et je calcule que j’ai le droit d’y investir. Jusqu’à présent, je n’ai pas encore réussi à acculer à ma famille à la faillite avec mes achats de livres.

Au moins collectionner des livres occupe relativement peu d’espace, par rapport à, par exemple, faire la collection de voitures anciennes, le dada d’un de mes cousins. Il a dû acheter un entrepôt pour loger ses véhicules!

20170405B.jpg

Ai-je mentionné que je collectionne aussi les magazines d’horticulture?

20170405A

 

Publicités

11 réflexions sur “Accro aux livres d’horticulture

  1. Ça me fait penser, peut-être pourriez-vous me conseiller? Je cherche un livre qui rappelle celui-ci, mais en français 🙂 Si jamais vous pensez à un équivalent, je suis preneuse!
    The Illustrated Book of Edible Plants, par Jack Staub.

  2. Je suis trop tard pour vous demander en mariage? Ne le prenez pas trop personnel: je viens de tomber amoureuse de votre bibliothèque! Et si un jour vous voyez des signes d’entrée par effraction chez vous, vous me trouverez dans cette pièce, au milieu de piles de livres. Ne vous inquiétez pas: j’en aurai soin!

  3. Denise Hardy

    Bonjour, moi je cherche un livre  »Jardin 90 »….pas une grande édition mais que je voudrais retrouver, je l’avais prêté à une amie et mais pas de retour et malheureusement elle est décédée. Si vous ou quelqu’un a des informations où je pourrais me le procurer ce serait grandement apprécié. Bravo pour votre collection et tous vos bons conseils.

  4. Lise Lacroix

    Bonjour,
    Je connais bien cette addiction. Je l’ai moi-même, pas forcément sur l’horticulture mais sur les sujets d’intérêt ou de passion qui ont émaillé mon existence professionnelle et personnelle. Quelqu’un qui regarde chacun des rayons de ma bibliothèque y voit le parcours de ma vie et de mes intérêts. Le problème, c’est quand il faut déménager. J’en suis à mon 21è déménagement. En juin prochain, je dois déménager pour une 22è fois et là, je dois faire une grande liquidation, ce qui m’arrache le coeur mais comme je vais loger dans plus petit, c’est une nécessité…. l’apprentissage du dépouillement… Je vous envie et vous souhaite une bonne continuation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s