Mettez les nouvelles plantes en quarantaine

Par défaut

20170331A FR.jpgQuand vous rapportez une nouvelle plante d’intérieur à la maison, il est toujours sage de la mettre en isolation au début pour ne pas rapporter par accident des insectes qui pourront infester vos autres plantes d’intérieur. Cochenilles, aleurodes (mouches blanches), pucerons n’apparaissent pas par magie, résultat de la génération spontanée. Ces ravageurs viennent toujours de quelque part et voyagent le plus facilement sur d’autres végétaux.

Et ne vous fiez pas au fait que votre source vous paraît sûre: aucune pépinière du monde ne prétendra qu’il n’y a pas parfois des insectes nuisibles dans ses végétaux. Les boutures ou les petites divisions reçues de grand-maman sont tout autant à risque de transporter des passagers illicites que les plantes de pépinière.

Combien de temps doit durer l’isolation? Certains insectes, comme les aleurodes (mouches blanches) se présentent assez rapidement, disons dans une semaine du rapport de la plante. D’autres sont plus sournois. C’est pourquoi j’aime bien utiliser le terme «quarantaine». Autrefois les bateaux soupçonnés de transporter des gens portant la peste étaient isolés pendant quarante jours. C’est une bonne durée pour l’isolation des plantes aussi.

Comment les isoler

20170331B.jpg

On peut isoler les plantes dans un sac de plastique.

Idéalement, la nouvelle plante passera sa quarantaine dans une pièce où il n’y a pas d’autres végétaux, mais dans plusieurs demeures, cela n’est pas possible. On peut alors les sceller à l’intérieur d’un sac de plastique transparent et les placer parmi les autres végétaux. Reculez toutefois le sac de la fenêtre, car si le soleil direct y passe, la température à l’intérieur montera à un niveau dangereux pour la plante confinée.

N’ayez crainte que vos plantes «manqueront d’air» dans un sac scellé: les plantes produisent de l’oxygène et absorbent le dioxyde de carbone le jour, puis font le contraire la nuit. Ainsi, elles produisent tout l’air dont elles ont besoin pour bien respirer.

Attention, pendant que la plante est isolée dans un sac de plastique, il est peu probable qu’elle aura besoin d’arrosage, car l’air y est tellement humide que les feuilles ne perdent pratiquement pas d’humidité à la transpiration, avec le résultat que les racines n’ont pas besoin de compenser la perte d’eau.

Au bout de quarante jours

20170331C Gilles San Martin, WC.jpg

Cochenilles à carapace. Gilles San Martin, Wikimedia Commons

Avant de libérer la plante de son isolation, examinez-la bien. Regardez surtout à l’aisselle des feuilles et sous le feuillage. Enlevez même la motte de racines de son pot pour voir qu’il n’y a rien dans le terreau. Si vous voyez des insectes, notamment des cochenilles à carapace (qui ressemblent à de petits boucliers bombés), des cochenilles farineuses (elles rappellent des boules d’ouate blanche sur les feuilles) ou des cochenilles des racines (boules d’ouate dans les racines), toujours les insectes les plus insidieux, la meilleure chose à faire est de jeter la plante.

Si vous insistez pour conserver une plante infestée, gardez-la en isolation et traitez-la encore et encore jusqu’à ce que vous ne voyiez plus d’insectes. Il peut falloir des années de traitement pour éliminer certains insectes.20170331A FR

Publicités

Une réflexion sur “Mettez les nouvelles plantes en quarantaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s