Réveillons les bégonias tubéreux!

Par défaut
20170321ABegonia_NonstopMoccaMix-Parkseed_Cropped.jpg

Bégonia tubéreux ‘Non Stop Moccha’ en mélange. Photo: Park Seed

Si vous avez remisé des tubercules (bulbes) de bégonia à l’intérieur à l’automne, il est temps de penser les réveiller. En effet, on les démarre habituellement à l’intérieur à la fin de mars ou au mois d’avril afin qu’ils soient prêts à fleurir quand viendra le moment de les placer à l’extérieur pour l’été.

20170321F.jpg

Il y a des étalages de tubercules de bégonia dans toutes les bonnes jardineries.

C’est aussi la saison pour acheter des tubercules de bégonia. Vous en trouverez présentement en jardinerie, bien sûr, mais aussi sur l’Internet, chez Botanus, Breck’s et plusieurs autres fournisseurs.

Bien les partir

20170321B Chanson Orange & Yellow Bicolour.jpg

Bégonia tubéreux ‘Chanson Orange & Yellow Bicolor’

Les bégonias tubéreux (Begonia x tuberosa, B. boliviensis, etc.) viennent de climats à température modérée et ne tolèrent pas trop des écarts de température. Au moment du démarrage, surtout, il doit régner une douce chaleur, soit environ 21 à 24˚C. Donc, c’est seulement sous les climats très doux qu’on peut penser les planter à l’extérieur sans préparation spéciale. Ailleurs, les températures fraîches du printemps ralentiraient trop la croissance des plants et alors un démarrage dans la maison est nécessaire.

On part normalement les bégonias tubéreux environ 6 à 8 semaines avant la date où l’on prévoit les planter à l’extérieur, soit quand il n’y a plus de risque de gel. En Europe, il est souvent possible de les planter à l’extérieur dès le mois d’avril, mais au Québec, ils doivent rester à l’intérieur jusqu’à la toute fin de mai ou au début de juin (région de Montréal) et souvent jusqu’à la mi-juin ailleurs.

Si vous avez remisé votre bégonia dans son pot de culture en le rentrant à l’automne, il suffira d’enlever la potée de son lieu de repos hivernal au frais et au sec et de la placer dans un endroit chaud et moyennement éclairé. Reste à commencer à arroser doucement.

IMG_2610.JPG

On place le tubercule avec le côté concave vers le haut.

Si vous avez remisé le tubercule à nu ou si vous venez de l’acheter, remplissez un pot de 15 cm de terreau humide jusqu’à environ la mi-hauteur et placez le tubercule au centre, sur le terreau. Prenez soin de diriger le côté concave (la surface en creux) vers le haut. Vous pouvez peut-être vous fier aux nouvelles pousses roses qui apparaissent à cette même période: elles partent du côté qui doit être vers le haut.

Maintenant ajoutez du terreau en recouvrant à peine le tubercule. Placez le pot dans un emplacement bien éclairé et arrosez légèrement, en prenant soin de ne pas laisser d’eau dans le «creux» du tubercule à ce stade.

Lorsque le plant commence à produire des feuilles vertes, augmentez graduellement les arrosages, juste assez pour garder le sol humide. Si possible, aussi, baissez la température considérablement à ce stade, à environ 10 à 15˚C. Cela donnera des plantes plus compactes et denses.

Commencez aussi à donner un quart de tour au pot à chaque arrosage, toujours dans la même sens, pour que les plantes restent plus droites.

Le bouturage: une étape optionnelle

20170321D

Les bégonias tubéreux sont faciles à bouturer.

Quand les tiges de votre bégonia mesurent environ 15 cm de hauteur, vous pouvez prendre des boutures de tige si vous voulez. En effet, le tubercule produit habituellement plusieurs tiges alors que seulement une tige est vraiment nécessaire pour assurer une belle floraison. Bouturer quelques tiges supplémentaires vous donnera des plantes qui fleuriront très bien le premier été. À l’automne, un tubercule se sera formé sous chaque plante, tubercule que vous pouvez alors conserver pour l’année suivante.

Pour bouturer un bégonia tubéreux, cassez ou coupez une tige à sa base, là où elle joint le tubercule, et insérez-la dans un petit pot de terreau légèrement humide. Aucune hormone d’enracinement ne sera nécessaire. Couvrez le pot d’un dôme de plastique transparent pour maintenir une bonne humidité et placez-le à la chaleur dans un endroit bien éclairé mais protégé du soleil direct.

Après 2 à 4 semaines, quand la bouture aura repris sa croissance, signe qu’elle est bien enracinée, enlevez le dôme de plastique et rempotez la jeune plante dans un pot de 15 cm.

Au même stade où on pratique le bouturage, c’est-à-dire quand les nouvelles pousses auront environ 15 cm de hauteur, c’est aussi le bon moment pour rajouter du terreau au  pot, le comblant jusqu’à 1 cm du bord. La partie de la tige qui se trouvera couverte de terreau produira alors des racines, ce qui donnera une plante plus solide, moins susceptible de casser au vent.

L’acclimatation

Quand les températures extérieures se réchauffent et que les nuits commencent à dépasser 10˚C, vous pouvez commencer à acclimater votre bégonia aux conditions de plein air. Sortez-le par une journée assez chaude, le plaçant à l’ombre au début, puis rentrez la plante le soir. Répétez quotidiennement, augmentant graduellement l’intensité lumineuse. La plupart des bégonias tubéreux ne tolèrent pas plus que la mi-ombre, mais les bégonias multiflores (de type Non Stop) peuvent pousser au plein soleil.

Repiquage et entretien

20170321EBegonia boliviensis ‘Santa Cruz Sunset’ JPG.JPG

Certains bégonias paraissent mieux en panier suspendu, comme le bégonia de Bolivie (Begonia boliviensis). Ici le cultivar ‘Santa Cruz Sunset’.

Quand il n’y a plus de risque de gel, vous pouvez planter votre bégonia tubéreux en pleine terre ou encore le garder en pot à l’extérieur. Replantez les variétés retombantes dans des paniers suspendus ou des balconnières.

Pendant l’été, arrosez et fertilisez-les comme n’importe quelle annuelle. Et à l’automne, bien sûr, n’oubliez pas de rentrer les tubercules après le premier gel.

Autres plantes à démarrer dans la maison

Il n’y a pas que les bégonias tubéreux à réveiller au printemps. Le même genre de régime (plantation à l’intérieur tôt au printemps pour donner une avance à la saison) s’applique aussi aux autres bulbes gélifs que vous avez gardé en repos dans le sous-sol pendant l’hiver: cannas, callas, caladiums, dahlias, glaïeuls, alocasias, etc. et aussi tout pélargonium (géranium) que vous aurez mis en dormance. Voici un article à ce sujet: Temps de réveiller les bulbes qui dorment.

Bon printemps!20170321ABegonia_NonstopMoccaMix-Parkseed_Cropped.jpg

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s