Le myosotis: une histoire d’amour

Par défaut
20170214A.jpg

Myosotis ou ne-m’oubliez-pas (Myosotis)

En cette journée de la Saint-Valentin, voici la belle légende d’une plante populaire, le myosotis (Myosotis spp.), appelez couramment ne-m’oubliez-pas.

20170214B.jpgC’est un chevalier français qui se promenait le long d’une rivière avec sa dame. Il se pencha pour lui cueillir une jolie petite fleur bleue, mais perdit l’équilibre à cause de son armure et tomba dans le courant. Avant de sombrer pour toujours, il lança la fleur vers sa dame en criant «ne m’oubliez pas!»… et ce nom est resté pour toujours accolé à la plante.

D’ailleurs, même si la légende est d’origine française, le nom ne-m’oubliez-pas fut adopté dans plusieurs autres langues. Ainsi le myosotis s’appelle  Forget-me-not en anglais, Vergissmeinnicht en allemand, no-me-olvides en espagnol, etc.

L’autre légende

Il existe aussi une autre légende qui explique le nom ne-m’oubliez-pas, moins romantique cette fois-ci.

On dit que Dieu avait assemblé toutes les fleurs pour leur donner à chacune un nom, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une toute petite plante à peine visible à travers le lot. Comme Dieu s’est tourné comme pour partir, la petite plante a crié: «Ne m’oubliez pas!» «Ainsi sera ton nom», décida-t-il alors.

Une fleur symbolique

Le myosotis est devenu le symbole de la Société Alzheimer, car il symbolise la perte de mémoire. Le myosotis nous invite à ne pas oublier les personnes atteintes de cette maladie et leurs aidants.

Il est aussi le symbole de la Journée internationale des enfants disparus, soit le 25 mai.

Cultivez le myosotis

Il y a une centaine d’espèces de myosotis, mais la plus cultivée est le myosotis des bois, Myosotis sylvatica, une bisannuelle ou vivace de courte vie. Il pousse facilement dans nos jardins et se ressème abondamment (d’accord, même parfois trop abondamment), ce qui fait qu’une plante devient assez rapidement des dizaines. Il réussit mieux dans les emplacements humides et au soleil ou à la mi-ombre. Sa rusticité est excellente: zone 3.

Des potées de myosotis pour la Saint-Valentin

20170214D.jpegCe qui manque, dans le fond, ce sont de petites potées de myosotis, avec leurs minuscules fleurs si bleues, à la Saint-Valentin.

Dites cela à votre jardinerie préférez! Peut-être qu’une pépinière pourrait préparer aux amoureux des ne-m’oubliez-pas pour la Saint-Valentin l’an prochain et ainsi faire changement des roses rouges traditionnelles!20170214a

Advertisements

6 réflexions sur “Le myosotis: une histoire d’amour

  1. Jean Jetté

    Changement de propos, Monsieur Hodgson, j’ai tenté de reproduire mon énorme vrai cactus de Noël vieillissant (S.x buckleyi) aux branches énormes qui se fracturaient sous leur propre poids par des boutures constituées des extrémités de ces branches (les dernières « écailles »). Ça ne fonctionne pas. Je me demande ce que je fais de travers. J’aurais aimé vous envoyer une photo de l’ancêtre mais là encore je m’y prends mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s