Faire pousser un ananas à l’intérieur

Par défaut
20170129A.jpg

Un ananas dans votre salon? Pourquoi pas!

Il est relativement facile de cultiver un ananas (Ananas comosus) à l’intérieur à partir d’un fruit acheter… et même, avec un peu de patience, à le faire produire un nouveau fruit. Voici comment faire:


Au supermarché

Choisissez au supermarché un ananas avec une couronne (toupet de feuilles pointues au sommet) intacte. Pour savoir si le fruit est bien mûr, sentez l’extrémité inférieure. Un ananas bien mûr dégage une odeur sucrée.

La couronne de l’ananas est un rejet, c’est-à-dire un bébé plante. Dans la nature, quand un animal mange le fruit, il fait tomber la couronne au sol où elle prend racine. Vous n’avez qu’à faire essentiellement la même chose à la maison.

20170129B.jpg

Tordez la couronne pour l’enlever.

Bouturez la couronne

Commencez par enlever la couronne. Pour ce faire, prenez le fruit dans une main et la couronne dans l’autre, puis tordez tout simplement: la couronne se détachera facilement.

Vous pouvez aussi prélever la couronne en coupant le sommet du fruit, si vous préférez. Coupez à environ 2 cm du sommet. Dans ce cas, il faut manuellement supprimer les résidus du fruit à la base du rejet.

(N’oubliez pas manger le fruit!)

20170129C.jpg

Enlevez quelques rangées de feuilles pour dégager la tige et les débuts de racine.

Maintenant, enlevez quelques rangées des petites feuilles trouvées à la base de la couronne, dégageant ainsi environ 2 cm de tige. Vous remarquerez de petites bosses sur la tige exposée: il s’agit de débuts de racine. Ça commence bien !

Maintenant, vous avez une décision à prendre. Voulez-vous «partir» votre ananas dans l’eau ou dans du terreau? L’avantage de le faire enraciner dans un pot de terreau est que vous sauvez ainsi une étape. Le désavantage est que vous ne verrez pas pousser les racines, ce qui peut être intéressant.

20170129D.jpg

Suspendez la couronne pour que seulement la partie inférieure de la tige soit dans l’eau.

Si vous optez pour un début aquatique, placez la couronne debout dans un verre ou une bouteille à goulot moyen: un récipient transparent qui peut supporter la couronne. Versez assez d’eau dans le récipient pour que la base de la couronne soit immergée, mais pas les feuilles. Quand vous voyez les racines apparaître, rempotez dans un pot de terreau. Attention toutefois! Si vous laissez les racines trop se développer dans l’eau, cela peut mener à la pourriture quand vous transplanterez votre ananas dans un pot plus tard.

20170129E.JPG

Il est plus facile de planter la couronne directement dans du terreau.

Si vous choisissez la 2e option, remplissez un pot de 10 à 15 cm de diamètre de terreau humide (tout terreau pour plantes d’intérieur conviendra) jusqu’à environ 2,5 cm du bord. Aucune couche de drainage n’est nécessaire. Enfoncez la tige dans le terreau jusqu’aux premières feuilles et tassez légèrement pour le solidifier.

Dans les deux cas (culture aquatique ou terrestre), placez la plante tout près d’une fenêtre ensoleillée à la température de la pièce.

Pendant que les premières racines se forment, ce qui peut prendre de 1 à 3 mois, il y aura peu de croissance de la partie aérienne de la plante, mais quand elles s’allongent un peu (n’oubliez pas alors d’empoter la couronne si vous l’avez fait enracinée dans l’eau!), de nouvelles feuilles plus longues sortiront du centre de la plante. Votre ananas n’est désormais plus une bouture, mais une plante en bonne et due forme!

Culture

20170129F.jpg

Après un an, l’ananas a beaucoup grandit.

L’ananas est de culture facile et demande peu de soins.

Continuez de fournir un maximum de soleil. L’ananas peut pousser à la mi-ombre, mais il n’y produira pas de fruit. L’été, si possible, acclimatez à la plante aux conditions de plein air et placez-la à l’extérieur, au soleil.

Côté arrosage, il s’agit de suivre la règle d’or de l’arrosage des plantes d’intérieur: s’assurer que le terreau soit sec avant d’arroser, mais quand vous le faites, un léger arrosage ne suffit pas; il faut imbiber toute la motte de racines. Le plus facile est d’enfoncer un doigt dans le terreau pour voir s’il est encore humide. Si oui, n’arrosez pas. Sinon, arrosez en profondeur.

Contrairement à beaucoup de plantes d’intérieur, l’ananas n’est pas dérangé par l’air sec de nos maisons… mais n’est pas non plus incommodé si vous utilisez un humidificateur ou un plateau humidifiant pour l’augmenter.

L’ananas est peu gourmand et n’exigera pas beaucoup d’engrais. Tout engrais commercial peut convenir. Certains jardiniers préfèrent ajouter une pincée d’engrais à chaque arrosage, d’autres, un engrais dilué à 1/8e de dose recommandée une fois par mois, d’autres encore un engrais en granules à dégagement lent appliqué annuellement au printemps, toujours à 1/8e de dose recommandée. Ne fertilisez pas l’hiver, quand la plante sera en repos végétatif.

Votre plante grandira considérablement, avec des feuilles de jusqu’à 90 cm de longueur. Rempotez la plante dans un pot plus grand (20 ou 25 cm de diamètre) quand elle ne tient plus facilement debout dans son pot d’origine.

Et le fruit?

20170129G.jpg

Ananas en fleurs dans la maison. Chaque fleur ne dure qu’une journée. Aucune pollinisation n’est nécessaire pour assurer la fructification.

En pleine terre sous les tropiques, il faut environ 18 mois pour qu’une tige florale sorte du centre de la rosette de feuilles d’un ananas et environ 6 mois supplémentaires pour que le fruit se forme et mûrisse. Dans les conditions de nos demeures, où l’éclairage est bien moins intense qu’à l’extérieur, il peut falloir 4 ou 5 ans! Soyez patient et continuez de prodiguer vos meilleurs soins et vous y arriverez.

En général, le fruit produit sur votre ananas-maison sera un peu plus petit que celui d’un ananas commercial, mais tout aussi délicieux!

Pour forcer la floraison

20170129H.jpg

Un traitement avec une pomme peut stimuler la floraison.

Votre plante d’ananas est de bonne taille, a l’air en santé, a 4 ou 5 ans et pourtant ne fleurit pas? Vous pouvez alors tenter de forcer la floraison.

Placez alors la plante dans un sac de plastique avec une pomme mûre. Scellez le sac et placez l’ensemble dans un coin sombre (un sac scellé placé au soleil risque de trop chauffer). Après une semaine, enlevez le sac et remettez la plante à sa place habituelle.

Avec un peu de chance, une tige florale paraîtra au bout d’un mois ou deux, provoquée par le gaz toxique éthylène dégagé par la pomme.

Après la floraison

Un ananas ne fructifie qu’une seule fois, puis meurt (elle est monocarpique). Avant de mourir, cependant, il produira plusieurs rejets (bébés) à travers les feuilles de sa rosette que vous pouvez empoter. Quand vous les prélevez, la plante-mère en produit d’autres. Enlevez ces derniers et généralement elle arrive, dans un dernier élan d’énergie avant de mourir, encore d’autres rejets. De plus, vous pouvez faire enraciner la couronne au sommet du fruit récolté. Vous voilà donc avec tout ce qu’il faut pour commencer une ananaseraie dans votre salon! Par contre, la plupart des jardiniers d’intérieur se contentent de cultiver une seule plante à la fois, car l’ananas prend passablement d’espace dans la maison.

Et pour conclure, une vieille farce

Oui, vous l’avez sûrement entendue, mais une bonne farce mérite d’être répétée, n’est-cepas? La voici:

Comment prononce-t-on ananas en anglais?

a-na-NA ou a-na-NAS?

20170129i

Vous le prononcez comme suit:

pineapple.

Bon jardinage!20170129a

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s