L’année de la pensée

Par défaut
20170118BMajesticGiantsIIMix.jpg

Pensée mélange ‘Majestic Giants’. Photo National Garden Bureau

Chaque année, le National Garden Bureau, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion des plaisirs du jardinage, sélectionne un bulbe, une annuelle, une vivace et une plante comestible à mettre en vedette dans leur programme L’année de. C’est une excellente façon pour découvrir une plante que vous ne connaissez pas ou pour en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà.

Voici la deuxième des quatre plantes honorées en 2017, l’annuelle appelée pensée.

Origine

20170118b

La pensée tricolore (Viola tricolor) est l’un des ancêtres de la pensée des jardins. Notez bien ses «moustaches» (guides de nectar).

La pensée des jardins (Viola x wittrockiana) n’existe pas dans la nature. C’est une plante hybride développée à partir du 19e siècle, surtout à partir de trois espèces d’origine eurasiatique: V. lutea, à fleurs jaunes, V. altaica, à fleurs violettes et surtout la petite pensée sauvage des champs, V. tricolor. La pensée des jardins diffère des espèces sauvages par une taille plus imposante et des fleurs beaucoup plus grosses. Toutefois, si on laisse une pensée se ressemer, ce qu’elle fera volontiers, elle tendra à reprendre l’apparence d’une pensée sauvage en seulement quelques générations.

Le nom botanique donné à la pensée, Viola x wittrockiana, honore le botaniste suédois Veit Brecher Wittrock (1839-1914) qui a fait beaucoup de recherche sur le genre Viola.

Quant à l’origine du nom pensée, elle vient du fait que la fleur de la pensée sauvage, légèrement penchée vers le bas et avec ses petites moustaches noires, ressemble à un petit bonhomme perdu dans ses pensées. Et avec l’adoption du nom pensée, la fleur est devenue le symbole du souvenir et de la commémoration.

Dans le langage des fleurs, pensé signifie, bien sûr, «je pense à vous»!

Violette ou pensée?

Les violettes et les pensées sont de proches parentes et elles partagent le même nom générique: Viola. Mais elles appartiennent à deux sous-genres différents. Comment les distinguer?

20170118C.jpg

La violette a 2 pétales supérieurs et 3 pétales inférieurs.

Les violettes (Viola sous genre viola) ont des fleurs composées de 2 pétales supérieurs et 3 pétales inférieurs. Les fleurs sont généralement très petites, aux pétales supérieurs réfléchis, et la floraison est surtout printanière. Les feuilles sont souvent en forme de cœur, bien qu’elles puissent aussi être palmées.

20170118D.jpg

Les pensées ont 4 pétales supérieurs et 1 pétale inférieur.

Les pensées (Viola sous-genre Melanium) ont des fleurs à 4 pétales supérieurs et un seul, généralement le plus gros, inférieur. La fleur paraît aplatie, avec les 5 pétales dans le même plan. La floraison dure souvent du printemps à l’hiver. Enfin, leurs feuilles sont plus petites et généralement crénelées.

Histoire de la pensée

20170118G.jpg

Pensées offertes dans un catalogue datant de 1901.

C’est la Britannique Lady Mary Elizabeth Bennet (1785–1861), fille du Conte de Tankerville, qui fut la première à créer des pensées hybrides au début du 19e siècle. Elle avait ramassé une collection de pensées sauvages de toutes les couleurs possibles et commença à faire des croisements pour en augmenter le choix. Ses premiers hybrides furent lancés en 1813 et connurent beaucoup de succès. C’est à elle qu’on attribue la création des premières «pensées des jardins».

20170118E MatrixSolarFlare-13364-PanAmericanSeed.jpg

C’est Lord Gambier qui a développé la pensée portant de grosses taches sombres. Ici, la pensée ‘Matrix Solar Flare’. Photo: National Garden Bureau

Cependant, environ en même temps, Lord John James Gambier, officier britannique, cherchait à rendre la fleur relativement étriquée de la pensée sauvage plus ronde en choisissant des variantes à pétales plus larges qui se chevauchaient. Aussi, il fut le premier à convertir les minces guides de nectar noirs sur la face de la fleur, que les jardiniers appellent inévitablement «les moustaches», en de grosses taches sombres, un effet qui plaît encore aux jardiniers modernes.

Que de variété!

20170118E NatureLandscape2_AmericanTakii.jpg

La pensée offre presque toutes les couleurs. Ici, la pensée ‘Nature Landscape’. Photo: National Garden Bureau

Avez-vous une couleur préférée? Vous la trouverez sûrement chez la pensée qui offre plus de coloris que presque toute autre fleur! Pourpre, bleu, blanc, rose, rouge, orange, vert, même presque noir: toutes ses couleurs sont présentes dans sa palette. Ses fleurs peuvent être de couleur unie ou maculées d’une autre couleur. Le petit œil au centre est toujours jaune. Certaines pensées, de plus, sont parfumées.

On classifie typiquement les pensées en 4 catégories: pensée à grandes fleurs (8 à 10 cm), pensée à fleurs moyennes (5 à 8 cm), pensée multiflore (fleurs de 2,5 à 5 cm) et la plus récente catégorie, la pensée rampante, qui s’étale sur jusqu’à 60 cm. Cette dernière connaît beaucoup de popularité depuis quelques années en panier suspendu et en rocaille.

La culture des pensées

Les pensées sont vendues comme annuelles, mais sont en fait des vivaces de courte vie qui peuvent survivre à l’hiver dans les zones de rusticité 4 et plus, même en zone 3 si on leur offre une bonne protection hivernale.

20170118F.jpg

Mosaïque de pensées à Disneyland

Elles se comportent mieux sous des températures fraîches. Ainsi, dans régions aux hivers doux (zones 9 à 11), on les utilise typiquement comme annuelles d’hiver. À Disney World en Floride et à Disneyland en Californie, par exemple, on installe des mosaïques de pensées en octobre, puis on les arrache au printemps pour planter des annuelles plus résistantes à la chaleur en vue de l’été à venir.

Dans les régions septentrionales, c’est surtout au printemps qu’on plante les pensées et ce, en vue d’une floraison estivale. Comme elles tolèrent bien les nuits froides et même les gels légers, on a toute raison de les planter très tôt, 3 ou 4 semaines avant la date du dernier gel. La floraison se prolonge à l’automne jusqu’à l’arrivée de la neige.

Dans les régions aux étés chauds, typiquement la floraison s’affaiblit ou s’arrête sous les chaleurs estivales pour reprendre à l’automne. Pour éviter cela, dans ces régions plantez-les à la mi-ombre plutôt qu’au plein soleil.

20170118H.jpg

Les pensées ne sont pas dérangées par le froid et la neige.

Il existe aussi des pensées extra rustiques conçues pour être plantées à l’automne, comme les lignées ‘Ice’ et ‘Snow Angel’. Elles fleurissent abondamment jusqu’aux neiges, puis refleurissent au printemps, en même temps que les narcisses et les tulipes. Elles sont rustiques jusqu’en zone 4.

Les pensées préfèrent un sol riche, humide et bien drainé. Espacez-les de 15 à 20 cm (45 cm pour les pensées rampantes). Arrosez-les régulièrement au cours des deux premières semaines pour bien les établir. Comme elles préfèrent la fraîcheur, l’utilisation d’un paillis, qui garde le sol frais et humide, est fortement recommandée.

Si vous n’arrachez pas vos pensées à l’automne, en général elles survivront au froid pour donner une deuxième année de floraison. Il est rare qu’elles fleurissent une troisième saison, mais souvent elles se ressèment un peu, donnant des fleurs pendant plusieurs années. Tel que mentionné ci-dessus, les pensées spontanées tendent à reprendre peu à peu la forme d’une pensée sauvage.

Pensées à partir de semis

20170118I.jpg

Sachet de semences de pensées de 1914.

La majorité des jardiniers achètent leurs pensées en caissette au printemps, mais il est aussi possible de les semer soi-même.

Semez-les à l’intérieur environ 8 semaines avant la date du dernier gel dans un pot ou plateau de terreau humide, couvrant à peine les graines de terreau (5 mm). Si possible, placez le contenant au réfrigérateur pendant 4 à 7 jours, puis dans un endroit plus frais que la plupart des autres semis, soit à 18 à 21˚C.

Placez-les dans un endroit sans éclairage (j’insère tout simplement les pots dans un sac de poubelle foncé), car les graines germent mieux à la noirceur. Dès que vous voyez surgir de petits semis encore pâles, soit après 10 à 20 jours, exposez-les à un éclairage intense.

Même après la germination, les semis préfèrent un emplacement plus frais que les autres semis d’annuelles et de légumes, soit 18˚C ou moins. On peut par exemple les placer près une fenêtre orientée est ou dans une couche froide. Continuez de garder leur terreau humide.

Dès que les nuits commencent à dépasser 5˚C, commencez à acclimater vos semis aux conditions d’extérieur.

Enfin, il est aussi possible de semer les pensées en pleine terre en juin ou juillet… en vue d’une floraison l’année suivante!

Faits divers

20170118jcoolwaveyellow-13613-panamericanseed

Les fleurs de pensée sont comestibles. Ici ‘Cool Wave Yellow’. Photo National Garden Bureau

  • Les fleurs de pensée sont comestibles. On peut les manger comme telles (elles ont un goût mentholé) ou en faire des pensées confites (les couvrir de blanc d’œuf et de sucre à glacer).
  • En général, les pensées jaunes et bleues sont les plus parfumées.
  • Autrefois on utilisait le sirop de pensée pour traiter les maladies vénériennes.
  • La pensée tricolore (V. tricolor) a été utilisée par les premiers chrétiens pour symboliser la Sainte Trinité.
  • En allemand, on appelle la pensée Stiefmütterchen (petite belle-mère). Le pétale inférieur représente la belle-mère, les deux pétales dodus de chaque coûté, ses filles et les deux pétales supérieurs malingres, les deux belles-filles négligées.

Avec ses informations en tête, j’espère que vous allez «penser» aux pensées ce printemps!20170118bmajesticgiantsiimix

Publicités

4 réflexions sur “L’année de la pensée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s