Annuelles Semis Truc du jour

Semis de bégonia: comment les réussir

20170108A.jpg
Les semis de bégonia des jardins (Begonia semperflorens-cultorum) sont un peu plus faciles à réussir que les semis de bégonias tubéreux.

Tel qu’expliqué dans le blogue Semis de bégonia: pour experts seulement, les bégonias sont plus difficiles à produire par semences que la plupart des autres annuelles. Les graines extrêmement fines donne des semis minuscules et très fragiles au début et, de plus, leur croissance est assez lente. Souvent il est donc plus logique d’acheter des plantes en caissette plutôt d’essayer de les produire soi-même. Cependant, si vous voulez tenter l’expérience, voici comment faire:

Quelle sorte de bégonia?

20170108Cjpg.jpg
Bégonia tubéreux (Begonia x tuberosa)

Il y a littéralement des milliers de variétés de bégonia, mais à moins de consulter la liste de semences d’une société d’amateurs de bégonia, comme l’American Begonia Society, habituellement vous ne trouverez chez les semenciers que les sachets de semences de deux catégories de bégonias. La première est les bégonias des jardins (B. x semperflorens-cultorum) et quelques plantes apparentées, comme le bégonia de Benary (B. x benariensis) et le bégonia Dragon Wing. Ces bégonias sont les plus faciles à cultiver à partir de semences. La deuxième catégorie est celle des bégonias tubéreux, surtout B. x tuberosa et B. boliviensis. Ces bégonias ont des exigences spéciales quant à la longueur du jour qu’il faut respecter, sinon il est facile de les rater.

L’importance de l’éclairage

20170108B.JPG
Mieux vaut cultiver les semis de bégonia sous un éclairage fluorescent.

Les semis de bégonia doivent être faits très tôt dans la saison, en janvier ou au début de février… et cela cause un problème. À cette saison, les jours sont encore très courts et, comme les bégonias ont besoin de lumière pour germer, la germination risque de souffrir de cet éclairage réduit. Pour cette raison, il est fortement recommandé de semer les bégonias sous une lampe fluorescente munie d’une minuterie où vous pouvez contrôler la longueur du jour.

Réglez-la à 14 heures par jour pour assurer une germination et une croissance égales. Il ne faut surtout pas exposer les semis de bégonia tubéreux à des jours de moins de 12 heures, car c’est une plante de jours courts et cela lui envoie le signal qu’il est temps pour lui d’entrer en dormance et de cesser de pousser alors que vous voulez plutôt stimuler de nouvelles feuilles et éventuellement des fleurs.

Le bégonia des jardins n’est pas affecté par les jours courts comme tel, mais poussera néanmoins plus rapidement et fleurira  plus abondamment s’il est exposé à des jours de 14 heures.

Comment les semer

20170108D.jpg
Semences enrobées à gauche, normales à droite.

De nos jours, les graines de bégonia sont généralement offertes enrobées, ce qui rend leur manipulation plus facile, car alors il est plus simple d’espacer les graines également. Par contre, les semences enrobées coûtent beaucoup plus cher.

Pour semer les graines, remplissez un pot ou un plateau de terreau pour semis et humidifiez-le bien, laissant drainer tout surplus d’eau. Le terreau doit être bien humide, mais pas détrempé. Égalisez le terreau.

20170108E.JPGMaintenant, disposez les graines en surface. (Si les graines ne sont pas enrobées, éparpillez-les de votre mieux.) Pesez doucement avec une petite plaque de bois pour enfoncer légèrement les graines dans le terreau, sans toutefois les en recouvrir, car les graines ont besoin de lumière pour bien germer. Vaporisez-les avec de l’eau tiède et mettez le contenant de semis dans un sac de plastique transparent ou une mini-serre. C’est ce qu’on appelle un semis à l’étouffée.

20170110D.jpg
Une barquette de supermarché peut servir de mini-serre.

Placez le contenant à environ 15 à 30 cm sous la lampe fluorescente. Sa douce chaleur sera bénéfique pour la germination qui doit rester au-dessus de 21˚C jour et nuit. Dans 7 à 14 jours, parfois plus, vous devriez voir de très petites feuilles vertes apparaître. Enlevez alors le sac ou dôme pour augmenter la circulation d’air quand les feuilles atteignent environ 5 mm de diamètre.

Maintenez un bon éclairage et arrosez quand le terreau commence à s’assécher: il doit rester légèrement humide en tout temps. Il faut arrosez délicatement, car les jeunes semis sont faciles à renverser. Pour cette raison, il vaut souvent mieux verser de l’eau dans la soucoupe et laisser le terreau «boire» l’eau nécessaire peu à peu que d’arroser avec un arrosoir dont la force de l’eau peut faire des dégâts.

Quand les semis ont quatre ou cinq feuilles, repiquez-les dans des multicellules ou de petits pots individuels. Attention! Ils sont encore très petits et très fragiles. Il peut être utile de les remettre sous plastique pendant 2 ou 3 jours, le temps qu’ils récupèrent du choc du repiquage.

Par la suite, gardez le terreau légèrement humide et fertilisez avec un engrais soluble dilué à l’occasion.

Quand la période critique est passée

untitled
Les semis de bégonia de 3 cm de diamètre sont beaucoup plus robustes.

Quand les semis dépassent 3 cm de diamètre, la période critique, celle où ils étaient si fragiles, est désormais terminée. Ils sont alors «bien établis» et davantage capables d’affronter des variations de température, d’arrosage, etc. Autrement dit, ils sont aussi robustes que tout autre semis.

Il n’en reste pas moins que tout jeune semis a besoin de soins assez attentifs, notamment en ce qui concerne les arrosages. Il faut toujours maintenir le terreau légèrement humide et surtout ne jamais le laisser s’assécher complètement, mais il ne faut pas non plus «noyer» les semis en les laissant tremper constamment dans l’eau. C’est un équilibre fragile, mais un qu’il faut maintenir.

L’acclimatation

Quand la température extérieure s’est réchauffée (les nuits doivent dépasser 10˚C), acclimatez les semis aux conditions de plein air et repiquez-les au jardin. La plupart des bégonias préfèrent la mi-ombre, mais certains peuvent tolérer le plein soleil ou l’ombre.


Si vous êtes rendu à cette étape, félicitations: vous avez réussi l’un des semis les plus difficiles qui existe. Vous voilà alors prêt à semer presque n’importe quoi!

 

5 comments on “Semis de bégonia: comment les réussir

  1. Suzanne Durivage

    Je recherche un fournisseur de graines de bégonia tubéreux pour le Québec. Merci à l’avance.

  2. Martine Blaser

    Petite astuce, semer les bégonias mi septembre, ils vont germer (il y a encore un peu de soleil à cette époque et ils ont besoin de lumière pour germer) on aura de minuscules plantes fin octobre. On les rentre ensuite dans une pièce chauffée (on les pose sur une fenêtre intérieure) ils vont pousser lentement mais en janvier, ils auront pris de l’avance sur les semis de janvier qui avouons le germent mal ! En mars on les repique dans des petits pots et fin avril on aura déjà des fleurs (comme les jardiniers) J ai semé les miens qui commencent à germer et cette année et j’ai décidé de récolter des graines là où il y a de belles floraison (parcs, fleurs dans des pots dans des jardins) ne sachant pas trop ce que ça va donner mes graines de récoltes ne sont pas avec mon semis de graines « du commerce ». Qlq sait si les bégonias « de récoltes sauvages » donnent des plants qui ressemblent aux plantes mères ?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :