L’année du narcisse

Par défaut
20170105A.jpg

Platebande de narcisses.

Chaque année, le National Garden Bureau, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion des plaisirs du jardinage, sélectionne un bulbe, une annuelle, une vivace et une plante comestible à mettre en vedette dans leur programme L’année de. C’est une excellente façon pour découvrir une plante que vous ne connaissez pas ou pour en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà.

Voici la première des quatre plantes de 2017, le bulbe connu sous le nom de narcisse ou jonquille.

Origine

20170105T.jpg

Narcisse des poètes (Narcissus poeticus) à l’état sauvage.

Le narcisse (Narcissus spp.) est une plante bulbeuse pérenne originaire de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Son centre de distribution est la péninsule ibérique (Espagne et Portugal) où la majorité des espèces auraient évolué, puis certaines se sont établies tout autour de la Méditerranée par leurs propres moyens. Mais la beauté des fleurs de narcisse a séduit les Romains qui les ont transplantés bien au-delà de leur région d’origine, avec le résultat que certaines espèces se sont abondamment naturalisées un peu partout en Europe, jusqu’au nord de la Grande-Bretagne, ainsi qu’ en Asie (Iran et Cachemire). Beaucoup y sont tellement bien établies que les gens locaux les prennent pour des plantes indigènes.

Plus récemment, les narcisses ont traversé l’Atlantique et on les trouve naturalisés ici et là en Amérique du Nord, notamment dans les anciens jardins et les cimetières. Le narcisse des poètes (N. poeticus) est notamment bien naturalisé par endroits au Québec, en Ontario, à Terre-Neuve et en Colombie-Britannique.

Nomenclature

La nomenclature botanique des narcisses est très confuse, notamment parce que les espèces s’entrecroisent allègrement dans la nature et aussi parce que l’humain a tellement «mêlé les cartes» depuis fort longtemps en créant des hybrides qui se sont naturalisés par la suite. En conséquence, il y a une grande divergence d’opinion en ce qui concerne le nombre d’espèces. Autrefois certains taxonomistes préconisaient aussi peu que 16 espèces et d’autres autant de 160 espèces. Aujourd’hui la plupart admettent entre 50 et 80 espèces.

20170105MBabyMoon.jpg

Narcissus ‘Baby Moon’ est l’une des rares variétés qu’on peut légitimement appeler jonquille.

Le nom commun aussi pose problème. En effet, beaucoup les gens appellent tous les narcisses «jonquilles», ou du moins, pensent que «jonquille» réfèrent aux narcisses trompettes jaunes, mais ils ont presque toujours tort. Même lors du Mois de la jonquille de la Société canadienne du cancer, aucune des fleurs vendues sous le nom jonquille n’en est une! La vraie jonquille est N. jonquila ainsi que ses hybrides et ce groupe de narcisses est peu cultivé.

Vous ne voulez pas faire de gaffe? Sachez que le terme narcisse est toujours correct et convient à tous les Narcissus.

Pour en savoir plus sur ce sujet de cette controverse, lisez Narcisse ou jonquille?.

Le nom narcisse vient du vieux grec narke qui veut dire intoxiqué, endormi ou engourdi. C’est la même racine qui a également donné le mot narcotique! Cela vient du fait que les bulbes de narcisse contiennent des alcaloïdes autrefois utilisés comme sédatifs. Mais attention! Le dosage est très important, car toute la plante est toxique, tout comme les autres plantes de sa famille, les Amaryllidacées. Malgré cela, les bulbes de narcisse ont longtemps été utilisés à des fins médicinales. D’ailleurs, aujourd’hui la galantamine, dérivée des bulbes de narcisses et de ceux de leur proches parents les perce-neiges (Galanthus), est utilisée dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

20170105B.jpg

Narcisse fut changé en fleur.

Et qui ne connaît pas le mythe du beau mais égoïste jeune grecque Narcisse qui mourut à force de mirer son beau visage dans un étang et qui fut ensuite changé en fleur: le narcisse, bien sûr! Pour plus d’informations sur cette légende, lisez Le mythe de Narcisse.

La plante

20170105C.png

Bulbes de narcisse.

Les narcisses poussent à partir d’un bulbe souterrain qui se divise et se multiplie au fil du temps. Chacun produit une à plusieurs feuilles verticales lancéolées (tubulaires dans le cas de N. jonquila et de ses hybrides) et une tige portant de 1 à 20 fleurs. Le feuillage disparaît après la floraison et le bulbe entre en dormance pendant les mois d’été.

20170105D Français.JPG

Fleurs de narcisse.

Les fleurs sont composées de 6 tépales (3 pétales et 3 sépales) et d’une couronne centrale, souvent aux bords ondulés. La couronne peut être grande ou petite, en forme de coupe ou de trompette.

Les tépales peuvent être blanches ou jaunes, rarement orange ou verts. La couronne offre une plus vaste gamme de couleurs: blanc, jaune, orange, vert, rouge et même «rose» (plutôt saumon). Les fleurs peuvent être parfumées ou inodores et sont pollinisées par les insectes.

La plupart des narcisses fleurissent au printemps entre février et juin, selon les espèces et le climat, mais il existe également plusieurs espèces à floraison automnale qui sont peu cultivées.

La plupart des narcisses sont très rustiques, poussant sans difficulté en zone 3. D’ailleurs, un hiver froid ou au moins frais est obligatoire pour assurer leur floraison.

Il existe toutefois certaines espèces, comme N. tazetta et surtout le narcisse Paperwhite (N. papyraceus), qui sont mieux adaptées aux climats modérés et qui ne tolèrent pas les hivers froids. On les cultive soit comme plantes d’intérieur ou en pleine terre dans les zones 8 à 11. Aucun traitement au froid n’est nécessaire pour ces narcisses.

Cultiver des narcisses

Les narcisses sont réputés très faciles à cultiver.

20170105E.jpg

On plante les bulbes de narcisse à l’automne.

Habituellement on les plante à l’automne sous forme de bulbes secs. La taille du bulbe varie d’une espèce à l’autre et on les plante selon leurs dimensions, à une profondeur égale à 3 fois son hauteur et à un espacement égal à 3 fois son diamètre. Les narcisses préfèrent les sols riches, bien drainés et modérément humides et, contrairement à beaucoup de tulipes, n’ont pas besoin de se dessécher complètement en été et peuvent alors tolérer les platebandes irriguées.

Le plein soleil de printemps est idéal, mais une ombre partielle est acceptable. On peut les cultiver sous des arbres feuillus, car ils sont indifférents à l’ombre estivale.

Les narcisses hybrides produisent rarement des semences sans que l’humain n’intervienne, car elles offrent peu de nectar et le goût de leur pollen est désagréable à beaucoup d’insectes. Ainsi, ils ne produisent pas de semences après la floraison et pour cette raison il n’y a aucun besoin de supprimer les fleurs fanées comme on le fait avec les tulipes.

Par contre, les espèces et certains hybrides primitifs produisent des semences plus facilement. Il peut donc être une bonne idée de supprimer les fleurs fanées de ces plantes, car la production de graines pourrait drainer l’énergie du bulbe et se traduire ainsi par une baisse de floraison l’année suivante.

Idéalement il faut laisser le feuillage des narcisses jaunir de lui-même, ce qui arrive 8 à 10 semaines après la floraison. Il ne faut jamais lier les feuilles ensemble ni les tresser, une ancienne technique de jardinage qui n’est plus recommandée.

Normalement, les narcisses sont plantés en permanence et n’ont pas besoin de division. S’ils doivent être déplacés ou si vous voulez les diviser afin d’obtenir plus de bulbes, déterrez-les quand le feuillage jaunit. Il est préférable de les replanter immédiatement, mais les bulbes peuvent également être conservés au sec pendant l’été en vue d’une plantation automnale.

Ennemis

Contrairement aux tulipes et aux crocus, les narcisses sont toxiques et par conséquence ne sont pas mangés par les souris, les campagnols, les écureuils, les lapins, les lièvres ou les cerfs. On peut même planter une couche de bulbes de narcisses par-dessus une plantation de tulipes pour éloigner les ennemis de ces dernières. Aussi, leur goût est tellement répugnante qu’on peut le cultiver sans craindre pour la santé des enfants et des petits animaux: même s’ils sont toxiques, leur goût amer dissuade toute consommation.

20170105F.jpg

Mouche des narcisses

Les narcisses ont cependant des ennemis chez les insectes. Le mieux connu est la mouche des narcisses (Merodon equestris), un insecte à l’allure d’un bourdon dont les larves évident les bulbes de narcisse. Cela tue rarement le bulbe, mais le pousse plutôt à produire des bulbilles. Cependant cela anéantit la floraison du printemps suivant. La façon la plus facile pour contrôler cette mouche est de bien pailler le sol au-dessus des narcisses à l’automne. Ainsi lorsque la mouche se réveille au milieu du printemps à la recherche d’un endroit pour pondre ces œufs, il aura de la difficulté à atteindre les bulbes à travers le paillis.

La pourriture est également possible dans les sols constamment humides: assurez-vous de planter des bulbes de narcisse dans un sol bien drainé.

Classification horticole

Il y a environ 18 000 espèces et cultivars de narcisse, dont environ 500 sont en production commerciale. Pour mettre un peu d’ordre dans cette multitude, la plupart des fournisseurs présentent leurs bulbes de narcisses selon les divisions proposées par la Royal Horticultural Society, divisions basées sur le type, la taille et le nombre de fleurs.

Les voici:

Division 1 – Narcisses à trompette hybrides

20170105G(1Dutch Master AMerican Meadows).JPG

Narcisse à trompette ‘Dutch Master’

Une fleur par tige, trompette ou couronne aussi longue ou plus longue que les tépales. Exemples: N. ‘Dutch Master’, N. ‘Marieke’, N. ‘Mount Hood’, N. ‘Insurpassable’.

Division 2 – Narcisses à grande couronne hybrides

20170105HAccent.jpg

Narcisse à grande couronne ‘Accent’

Une fleur par tige. La couronne est au moins aussi longue que le tiers des tépales, mais quand même plus courte que les tépales. Exemples: N. ‘Accent’, N. ‘Chromacolor’, N. ‘Fleur’, N. ‘Ice Follies’, N. ‘Pink Charm’, N. ‘Salomé’, N. ‘St. Keverne ‘

Division 3 – Narcisses à petite couronne hybrides

20170105ISmallCupDaffodil_BarrettBrowning_BrentandBecky'sBulbs.JPG

Narcisse à petite couronne ‘Barrett Browning’

Une fleur par tige, la couronne est au plus aussi longue que le tiers des tépales. Exemples: N. ‘Barrett Browning’, N. ‘Dreamlight’, N. ‘Merlin’, N. ‘Segovia’.

Division 4 – Narcisses à fleurs doubles hybrides

20170105JTahitiB&B.JPG

Narcisse à fleurs doubles ‘Tahiti’

Une fleur ou plus par tige; la couronne ou les tépales (ou les deux) sont doubles. Exemples: N. ‘Bridal Crown’, N. ‘Flower Drift’, N. ‘Ice King’, N. ‘Rip Van Winkle’, N. ‘Tahiti’, N. ‘White Lion’.

Division 5 – Narcisses triandrus (à trois étamines) hybrides

20170105KThalia.jpg

Narcisse triandrus ‘Thalia’

Deux fleurs ou plus avec les traits prédominants de N. triandrus, aux fleurs penchées et aux tépales réfléchis. Exemples: N. ‘Ice Wings’, N. ‘Lemon Drop’, N. ‘Thalia’.

Division 6 – Narcisses cyclamineus (faux cyclamen) hybrides

20170105LRapture B&B.jpg

Narcisse cyclamens ‘Rapture’

Une fleur avec les traits prédominants de N. cyclamineus, soit des fleurs formant un angle aigu avec la tige, à pédicelle très court et aux tépales réfléchis. Exemples: N. ‘February Gold’, N. ‘Jetfire’, N. ‘Peeping Tom’, N. ‘Rapture’.

Division 7 – Jonquilles

20170105MBabyMoon.jpg

Jonquille ‘Baby Moon’

Une à cinq fleurs par tige (rarement huit) avec les traits prédominants de N. jonquilla. Feuilles habituellement tubulaires. Fleurs formant un angle aigu avec la tige, couronne en forme de coupe évasée et tépales étalés ou réfléchis. Fleurs généralement parfumées. Exemples: N. ‘Baby Moon’, N. ‘Pipit’, N. ‘Quail’, N. ‘Trevithian’.

Division 8 – Narcisses Tazetta (à bouquets) hybrides

20170105NGeranium B&B.JPG

Narcisse Tazetta ‘Geranium’

Habituellement de trois à vingt fleurs par tige avec les traits prédominants de N. tazetta, notamment des tépales étalés et non-réfléchis. Fleurs souvent parfumées. Exemples: N. ‘Avalanche’, N. ‘Cragford’, N. ‘Falconet’, N. ‘Geranium’, N. ‘Minnow’.

Division 9 – Narcisses des poètes hybrides

20170105OActaeaB&B.JPG

Narcisse des poètes ‘Actaea’

Habituellement une fleur par tige, avec les traits prédominants de N. poeticus: tépales blanc pur et couronne courte en forme de disque avec un centre vert ou jaune et la marge rouge. Fleurs parfumées. Exemples: N. ‘Actaea’, N. ‘Cantabile’, N. ‘Green Pearl’.

Division 10 – Narcisses bulbocodes hybrides

20170105PGoldenBellsB&B.JPG

Narcisse bulbocode ‘Golden Bells’

Fleur généralement solitaire, avec les traits prédominants de N. bulbocodium: tépales insignifiants, couronne bien développée. Exemple: N. ‘Golden Bells’.

Division 11 – Narcisses à couronne fendue hybrides

20170105QTripartite_BrentandBecky'sBulbs3.JPG

Narcisse à couronne fendue ‘Tripartite’

Couronne fendue sur au moins le tiers de sa longueur. Exemples: N. ‘Curly Lace’, N. ‘Exotic Mystery’, N. ‘Papillon Blanc’, N. ‘Parisienne’, N. ‘Tripartite’.

Division 12 – Autres narcisses hybrides

20170105RTeteatete.jpg

Autre narcisse ‘Tête-à-Tête’

Tous les narcisses hybrides n’appartenant pas à l’une des sections précédentes (beaucoup sont des hybrides inter-divisions). Exemples: N. ‘Bittern’, N. ‘Tête-à-Tête’, N. ‘Toto’.

Division 13 – Narcisses botaniques

20170105SDaffodil_poeticusrecurvus_BrentandBecky'sBulbs.JPG

Narcisse botanique Narcissus poeticus recurvus

Toutes les espèces et variétés sauvages ou réputées sauvages ainsi que les hybrides anciens sans nom de cultivar. Exemples: N. obvallaris, N. x odorus flore pleno, N. poeticus recurvus.


Vous voilà maintenant avec de bonnes connaissons au sujet des narcisses. Vivement le printemps qu’on puisse admirer leurs fleurs!

Advertisements

6 réflexions sur “L’année du narcisse

  1. Lili

    Bonjour,

    J’ai déjà posé une question mais pas de réponse…voilà « comment se débarrasser d’une souche de la façon la plus paresseuse.

    Merci et bonne santé pour continuer votre bon travail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s