Quand le papier de riz n’est pas du papier de riz!

Par défaut
20170104J.jpg

Le papier de riz que vous trouvez dans les boutiques de fournitures artistiques n’est pas fait de riz!

Quand vous voyez des rectangles de papier blanc (ou parfois coloré) un peu translucide offert comme papier d’artisanat (pour les origamis, les tableaux de gouache, la fabrication de parasols, etc.) et vendus sous le nom de «papier de riz», sachez qu’aucun riz n’est inclus dans leur fabrication. Ce papier est plutôt fait à partir de fibres retirées de l’un ou l’autre de deux arbustes.

D’où vient ce nom? Lisez le texte suivant et vous comprendrez:

L’arbuste à papier du riz

20170104A.jpg

Tableau fait à partir du faux papier de riz.

Vers 1900, des tableaux venant de la Chine et peints sur un papier inconnu ont commencé à devenir très populaires en Europe. Ne sachant pas de quoi ce papier était fait, mais seulement qu’il venait de l’Asie, les Européens ont présumé qu’il était fabriqué à partir de riz, céréale associée avec cette région, d’où le nom «papier de riz». Mais il était plutôt fait des fibres retirées de la moelle d’un arbuste ou petit arbre asiatique, Tetrapanax papyrifer, aujourd’hui appelé aralie à papier de riz.

L’aralie à papier de riz est un arbuste drageonnant et peu ramifié qui porte d’énormes feuilles palmées de 30 à 60 cm de diamètre (jusqu’à 100 cm de diamètre chez le cultivar ‘Steroidal Giant’) qui rappellent vaguement celles d’un proche parent, le schefflera (Schefflera actinophylla) ou encore, celles du ricin (Ricinus communis) qui, lui, n’est d’aucune parenté. (Les deux premières plantes appartiennent à la famille des Araliacées, le ricin aux Euphorbiacées.)

20170104C.jpg

Aralie à papier de riz (Tetrapanax papyrifer)

L’aralie à papier de riz peut se cultiver comme plante d’intérieur si vous avez beaucoup d’espace (elle peut facilement atteindre 7 m de hauteur et 2 m de diamètre!) et une excellente humidité ambiante. À cause de sa taille, cependant, on la voit plus souvent dans les grandes serres des jardins botaniques que dans la maison des particuliers.

20170104K.jpgDans les régions aux climats modérés (zones 8 à 11), on peut la cultiver en pleine terre comme arbuste à feuillage persistant. Sous ce climat, il produit un abondante floraison mousseuse blanche en fin de saison et de petits fruits noirs. Avec une bonne protection hivernale, il est possible de la cultiver comme vivace dans les zones 6 et 7, car même si la plante meurt au sol l’hiver, elle peut repousser au printemps à partir de ses racines. Elle ne fleurit pas sous de telles conditions.

Attention toutefois, car la plante est très envahissante à cause de ses rhizomes vagabonds. De plus, les poils roussâtres qui recouvrent les tiges et les nouvelles feuilles peuvent provoquer l’éternuement si on les inhale ou irriter aussi la peau si on manipule la plante. (C’est pour cela qu’on recommande  généralement de la tailler à la fin de l’hiver, quand les poils sont tous tombés).

La culture est de plus simples: la plante préfère le plein soleil, mais tolère la mi-ombre. Tous les sols bien drainés lui conviennent. L’entretien de base consiste à couper les tiges tuées par le gel (dans les régions froides) et à contrôler les nombreux rejets.

L’autre arbuste à papier de riz

20170104D.JPG

Mûrier à papier (Broussonetia papyrifera)

Mais l’histoire ne finit pas là, car il y a un autre arbuste ou petit arbre oriental qui donne du papier de riz! Il s’agit du mûrier à papier (Brussonetia papyrifera), de la famille des Moracées.

L’histoire derrière le nom de ce deuxième arbuste est que, autrefois, on vendait le riz dans des sacs de papier faits partir du mûrier à papier. Donc, logiquement, ce papier d’emballage était un «papier de riz», puisqu’on trouvait du riz à l’intérieur.

20170104f

Fabrication de papier de riz à partir de l’écorce de mûrier à papier.

Comment fabrique-t-on ce papier? C’est un processus assez élaboré demandant plusieurs étapes, mais essentiellement, on extrait des fibres de l’écorce intérieure qu’on presse ensuite pour faire du papier.

20170104M.jpg

La forme du feuillage varie.

Le feuillage caduc rugueux de 7 à 20 cm de cet arbuste est curieux, car il varie de forme, même sur une seule branche, pouvant être elliptique ou cordiforme, entier ou être diversement lobé. Les fleurs mâles et femelles, portées sur des spécimens différents, sont plutôt insignifiantes, mais les fruits ronds, rouges à  maturité, peuvent attirer les regards..

20170104G.jpg

Parasol fait de papier de mûrier à papier (Broussonetia papyrifera).

Rustique dans les zones 7 à 11, le mûrier à papier est rarement cultivé comme plante ornementale, n’ayant pas d’attraits très spéciaux. Il existe toutefois des cultivars à feuillage jaune lime (‘Golden Shadow’) et découpé (‘Laciniata’) qui sont plus voyants.

La plante est de culture facile, poussant sous essentiellement les mêmes conditions que l’aralie à papier de riz, soit le soleil ou la mi-ombre dans tout sol bien drainé. Elle est encore plus envahissante que l’aralie, à tel point que que sa culture est bannie dans plusieurs pays à cause des ennuis écologiques qu’elle peut causer quand elle s’échappe du contrôle des humains. On la voit par milliers sur les terrains vagues de Paris, par exemple. De plus, son pollen, présent bien sûr seulement chez les plants mâles, peut provoquer de sérieuses réactions allergiques.

Du vrai papier de riz

20170104BAng.jpg

Papier de riz comestible.

Enfin il existe aussi du papier de riz qui est véritablement fait de riz (Oryza sativa). Ce «papier», aussi appelé par son nom vietnamien bánh tráng, est comestible et vendu notamment pour la fabrication de rouleaux impériaux. Vous en trouverez des feuilles rondes et minces dans tout supermarché. Contrairement aux faux papiers de riz, le vrai ne sert jamais pour l’artisanat.

Notez que le papier de riz comestible est habituellement fait de farine de riz et de tapioca, mais certaines marques sont maintenant fabriquées plutôt à partir de… pommes de terre! Si vous voulez «du vrai papier de riz», donc, il faut bien lire l’étiquette!


Que de confusion autour d’un nom de produit… mais au moims vous en savez davantage maintenant.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s