Peut-on faire enraciner un sapin de Noël?

Par défaut
20161213A.jpg

Un sapin de Noël se bouture-t-il?

Peut-on faire enraciner un sapin de Noël?

La question m’a été posé récemment et je dois admettre qu’elle m’avait parue ridicule au début. Pour moi, c’est évident que non… mais alors, j’ai le jardinage dans le sang. Pour moi, certains éléments de l’horticulture sont si évidents que la question ne se pose pas.

Mais le novice en horticulture n’a pas cette expérience. Il voit qu’on fait enraciner des boutures de plantes d’intérieur et que même beaucoup d’arbustes sont produits à partir de boutures. Pourquoi pas un sapin de Noël aussi?

Donc, la question n’est pas du tout ridicule.

20161213b

Une fois le sapin coupé, sa mort est inévitable.

Mais la réponse demeure négative: non, on ne peut pas faire enraciner un sapin de Noël… ni une épinette ou un pin ou tout autre conifère qu’on utilise comme arbre de Noël. Abreuver tout un arbre, même s’il s’agit d’un arbre de petite taille comme un sapin de Noël, prend des racines, beaucoup de racines. Quand on coupe cet arbre et qu’on plonge la base de son tronc dans l’eau, il peut continuer de s’abreuver un certain temps, mais à un moment donné, sans racines, il est condamné… et les conifères s’enracinent très lentement.

La preuve en est que des quelques 100 millions de conifères coupés vendus à travers le monde comme sapin de Noël et placés dans autant de maisonnées, aucun ne s’enracine. Pas un!

Mais on peut quand même bouturer des conifères!

20161213C.jpg

Chez les producteurs de sapins de Noël, les arbres sont généralement produits par semences.

S’il est impossible de faire enraciner un arbre de Noël complet, il est toutefois possible de bouturer un rameau de conifère. Sachez toutefois qu’il est tout aussi facile sinon plus de produire un conifère par semences que par bouturage et que c’est d’ailleurs par semences que les fermes de production d’arbres de Noël utilisent habituellement pour produire leurs arbres.

Pour bouturer un conifère, préférez comme plante mère un jeune spécimen de moins de 10 ans (moins de 5 ans est encore mieux). N’utilisez pas un sapin de Noël coupé, déjà stressé par un manque d’eau, mais un conifère enraciné et bien arrosé. La saison varie selon l’espèce, mais habituellement la fin de l’été, l’automne et le début d’hiver (décembre) sont les moments les plus propices pour bouturer un conifère.

Dans le cas des conifères à croissance étagée, soit ceux qui ont un port nettement pyramidal, comme les sapins (Abies spp.), les épinettes (Picea spp.), les araucarias (Araucaria spp.) et la plupart des pins (Pinus spp.), c’est la flèche que vous devriez prélever, soit la tige terminale, car ils ont une dominance apicale très forte et seulement une bouture de flèche donnera un arbre dressé. Toute bouture prise à partir d’une branche secondaire donnera une plante à croissance latérale plutôt que la forme pyramidale que vous souhaitez.

Si vous bouturez un conifère à croissance continue, comme un thuya (Thuja spp.), un genévrier (Juniperus spp.), un faux-cyprès (Chamaecyparis spp.), un if (Taxus spp.), un mélèze (Larix spp.), un cyprès (Cupressus spp.) ou un pruche (Tsuga spp.), vous pouvez toutefois prélever une section de branche secondaire et la bouture produira une nouvelle flèche et donc une croissance dressée.

20161213d

Pour bouturer un conifère, il vous faut un sécateur, du terreau, un pot, une hormone d’enracinement et un dôme ou sac de plastique transparent.

Prélevez une section de tige d’environ 10 à 12 cm de longueur. Dégagez les deux tiers inférieur de la bouture de feuilles ou d’aiguilles et trempez da base dans une hormone d’enracinement (une hormone #2 conviendra).

Insérez la bouture dans un pot de terreau humide. (Non, pas de boutures dans l’eau, svp!).

20161213e

Cultivez la bouture à l’étouffée.

Couvrez le contenant d’un dôme ou sac de plastique transparent (culture à l’étouffée) et placez-le à la mi-ombre (à l’extérieur) ou sous un éclairage moyen, comme sous une lampe fluorescente (à l’intérieur). Surveillez l’état du terreau: quand il commence à s’assécher, arrosez.

Quand de nouvelles feuilles paraissent sur la bouture, ou qu’elle résiste quand vous tirez doucement dessus, c’est que la bouture est enracinée. Selon l’espèce et la saison, cela peut prendre aussi peu que 5 semaines ou plus d’un an. Enlevez alors le dôme ou sac peu à peu sur 4 ou 5 jours, puis acclimatez graduellement le jeune plant aux conditions de plein air: quelques jours à l’ombre, quelques jours à la mi-ombre, etc. Enfin, quand il est bien acclimaté, repiquez-le en pleine terre.

À partir de ce moment, votre petit arbre poussera, contre seulement quelques soins de base (arrosage en période de sécheresse, peut-être un peu d’engrais, etc.), lentement mais sûrement pour devenir, à son tour, un superbe arbre de Noël!20161213a

Advertisements

5 réflexions sur “Peut-on faire enraciner un sapin de Noël?

  1. Christian

    Depuis le dernier noel , j ai mon sapin qui a bourgeonné dans le salon. Il a le pied dans l eau. Des petites pousses vertes sont apparues. Est ce que des racines vont sortir ? mystere…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s