La plante aspirateur

Par défaut
20161205A.JPG

À la fin de novembre, les feuilles mortes ont déjà presque toutes été aspirées par le pachysandre.

Parfois, je pense que les plantes sont mal nommés. La terriblement envahissante renouée du Japon (Fallopia japonica), qui anéantit tout sur son chemin, devrait par exemple s’appeler plante rouleau compresseur, n’est-ce pas? Et je trouve que le pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis) mérite vraiment le nom plante aspirateur.

Il est formidable de voir cette petite plante couvre-sol à l’œuvre. On l’utilise habituellement en sous-bois, au pied des arbres caduques, où il forme de vastes tapis. Puis arrive l’automne et les feuilles commencent à tomber par milliers.

Tout autre plante serait enterrée par cette masse de feuilles brunes, mais pas le pachysandre. Ses tiges sont courtes, mais néanmoins solidement dressées, alors que ses feuilles persistantes se penchent un peu vers le bas sous le poids des feuilles. Ainsi, les feuilles mortes glissent graduellement vers le bas, à travers le feuillage, pour s’accumuler à son pied, puis ses feuilles vertes se redressent et cachent les feuilles mortes des arbres. Comme résultat, son effet de tapis vert est maintenu et toutes ces feuilles mortes disparaissent de vue, comme s’il les avait aspirées. Puis elles se décomposent en toute douceur hors de vue.

C’est formidable pour le jardinier paresseux, car il n’y a aucun ménage à faire, ni à l’automne, ni au printemps, sauf parfois ramasser de grosses branches tombées des arbres au-dessus au cours de l’hiver, car même les petits rameaux tombés sont, eux aussi, «aspirés» par cette plante cache-tout.

Cultiver la plante aspirateur

20161205Cjpg.jpg

La plante aspirateur en fleurs.

Plantez le pachysandre assez densément, soit à environ 15 à 30 cm de d’espacement, car il n’est pas envahissant comme tant d’autres plantes couvre-sol et ne s’étend que lentement par de courts rhizomes souterrains. Même à 30 cm d’espacement, il prendra environ 3 ou 4 ans pour former un tapis complet.

C’est une plante de sous-bois qui préfère l’ombre et la mi-ombre, mais elle peut tolérer le soleil direct aussi dans les régions aux étés frais. Elle tolère presque tout sol, riche ou pauvre, tant qu’il est bien drainé et elle compose parfaitement avec la présence de racines d’arbres. Aucun entretien n’est nécessaire, même pas l’arrosage, du moins une fois qu’elle est bien établie (il serait toutefois sage de l’arroser en période de sècheresse le premier été). Les feuilles tombées des arbres produisent tout l’engrais dont la plante aspirateur pourrait avoir besoin.

Côté rusticité, on peut le cultiver dans les zones 4 et plus chaudes.

On peut la multiplier par division au printemps ou à l’automne.

Son apparence

20161205B.jpg

Pachysandre vu de près.

Honnêtement, on cultive cette plante comme tapis vert (et il est vert à l’année!) et l’apparence de la plante individuelle importe peu, mais essentiellement, il s’agit d’une petite plante dressée de 20 à 30 cm de hauteur portant des feuilles ovales dentées vert foncé portées en verticille à l’extrémité de la tige. Les fleurs blanches printanière sont relativement insignifiantes: il faut les regarder de près pour pouvoir les apprécier.

Il y quelques cultivars aussi, comme ‘Green Carpet’, plus compact que l’espèce (15 cm), ‘Green Sheen’, aux feuilles plus lustrées et ‘Variegata’ (‘Silver Edge’) aux feuilles ourlées de blanc.


Si ramasser les feuilles à l’automne vous ennuie royalement, sachez que la plante aspirateur est prête à faire le travail pour vous, parole de jardinier paresseux!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s