Ces plantes que je n’aurais jamais dû planter!

Par défaut

20161119I.gifUn de mes pires défauts dans le jardinage est que je suis très attirés par les nouveautés horticoles et les plantes que je ne connais pas. À tel point que j’ai tendance à acheter des plantes «juste pour voir» en me fiant sur le peu d’information indiquée sur leur étiquette, sans avoir vérifié adéquatement leur réputation. Ainsi j’ai réussi à introduire dans mes jardins des plantes très envahissantes qui m’ont causé de gros ennuis. Oui, les pires mauvaises herbes chez moi sont des plantes que j’ai introduites moi-même! Si seulement j’avais pris la peine de faire quelques recherches avant de les planter!

En voici quelques exemples:

L’euphorbe qui dévore ma platebande

20161119b

Euphorbe ‘Fen’s Rudy’

J’ai planté l’euphorbe petit-cyprès ‘Fen’s Ruby’ (Euphorbia cyparissias ‘Fen’s Ruby’) à cause de sa belle apparence en pot au printemps: comme un petit conifère rouge pourpre avec des fleurs chartreuses contrastantes. Je savais pourtant que plusieurs euphorbes (mais pas toutes) étaient envahissantes, mais elle était si mignonne!

 

12 ans plus tard, je la combats toujours. La plante prolifère grâce aux stolons souterrains qui courent dans tous les sens. Et elle n’est même pas si belle que ça, car sa jolie coloration printanière ne persiste pas, les feuilles devenant vert plus ordinaire pour le reste de l’été. Pire, quand je l’arrache, elle dégage une sève laiteuse toxique qui colle sur les mains. Il ne faut surtout pas en mettre dans les yeux par accident!

Des semis par milliers

20161119d

Anthrisque ‘Ravenswing’

Il est difficile de ne pas se laisser séduire par l’anthrisque ‘Ravenswing’ (Anthriscus sylvestris ‘Ravenswing’): son feuillage luisant fortement découpé est d’un superbe pourpre foncé, presque noir. On dirait une fougère noire… quand elle n’est pas en fleurs, du moins. Car les ombelles de fleurs blanches, qui rappellent celles de la carotte sauvage (Daucus carota), n’ont rien d’une fougère, mais font un joli contraste avec le feuillage.

 

Il ne m’a même pas pris un an avant de me rendre compte que j’avais fait une gaffe en plantant cette plante. Au printemps suivant, il y avait plein de petits semis partout… la moitié de la même pourpre foncé que le cultivar, l’autre moitié à feuillage vert ordinaire. Par la suite j’ai appris que le secret pour garder cette plante sous contrôle est de toujours supprimer les fleurs avant qu’elles ne montent en graines, car jamais cette plante ne drageonne, elle se répand seulement par semences.

Mais il est désormais trop tard. Alors j’arrache, j’arrache, j’arrache. De toute évidence, les graines peuvent vivre de nombreuses années, car même si j’arrache les semis dès que je les vois et ne les laisse jamais fleurir, de nouvelles semis réapparaissent chaque printemps.

Pas fait pour les sols sablonneux

20161119c

Macleaya

Je dois admettre que j’étais encore un jardinier jeune et naïf quand j’ai planté un macleaya (Macleaya cordata) pour la première fois. C’était il y a presque de 40 ans. Je n’avais aucune idée qu’une plante vendue dans une jardinerie pouvait être une plante envahissante. Et le macleaya peut être à développement relativement modeste dans un sol lourd, mais je l’avais planté dans un sol sablonneux. Trois ans plus tard, l’emplacement était une jungle de macleaya, et avec sa sève orange qui tache tout, essayer de l’éliminer faisait donc tout un dégât!

 

J’ai eu le bon sens de déménager: problème résolu!

La mauvaise étiquette

20161119e

Sorbaria à feuilles de sorbier

Je savais que le sorbaria à feuilles de sorbier (Sorbaria sorbifolia) était envahissant et je ne l’aurais jamais planté exprès, mais… je me suis fait avoir par une étiquette menteuse.

 

Je voulais le sorbaria d’Aitchison (S. tomentosa angustifolia, syn. S. aitchisonii), une espèce qui n’est pas du tout envahissante. Les deux espèces se ressemblent passablement toutefois et avant que je me rende compte de l’erreur, le mal était fait.

Aujourd’hui je saurais distinguer entre les deux juste par leur feuillage, car j’ai fini par trouver et planter le «bon» sorbaria d’Aitchison et ses feuilles sont plus sveltes, mais à l’époque j’étais moins connaisseur. On m’avait bel et bien vendu la mauvaise variété, le sorbaria à feuilles de sorbier qui court désormais en roi et maître sur une partie de mon terrain. Si je n’arrive pas à prendre le contrôle, c’est qu’ il a traversé la clôture et vit maintenant principalement chez un voisin qui le laisse pousser à sa guise. Ainsi, à tous les ans, je dois arracher les nombreuses pousses qui traversent de mon côté de la clôture.

Le phénomène des plantes mal identifiées est malheureusement très courant dans l’industrie horticole. On dirait que, tant qu’une plante se vende, son identité est sans importance pour certains pépiniéristes. Pourtant, d’autres prennent l’identification correcte de leurs plantes très au sérieux. Je n’ai vraiment pas de solution à donner ici, sauf de vous plaindre quand vous vous faites avoir.

La mauvaise renouée

20161119f

J’ai planté la renouée du Japon envahissante en pensant planter une variété ornementale!

Ce n’est pas la seule fois où je me suis fait avoir avec une plante mal identifiée, non plus. Il y avait aussi le cas de la renouée du Japon…

 

La renouée du Japon (Fallopia japonica) a tellement mauvaise réputation comme plante envahissante qu’on la voit rarement en pépinière. L’Union internationale pour la conservation de la nature la considère d’ailleurs comme l’une des plantes les plus envahissantes de la planète! Mais il existe des cultivars plus ornementaux que l’espèce dont quelques-uns qui ne drageonnent que peu ou pas. Le cultivar panaché, F. japonica compacta ‘Milk Boy’ (‘Variegata’), par exemple, se contrôle bien et est relativement disponible.

20161119a

Fallopian japonica ‘Crimson Beauty’: superbe, mais impossible à trouver.

C’est le superbe cultivar ‘Crimson Beauty’, un extraordinaire vivace de 4 m de hauteur aux fleurs rouge rosé et qui pousse en touffe, ne produisant aucun drageon, que je lorgnais, et ce, depuis que je l’ai vu en vedette au Jardin Longwood il y a 35 ans. Réellement, j’ai rarement vu une aussi belle vivace! Mais je ne voyais jamais des plantes de ce cultivar, ni en pépinière, ni en catalogue. Puis, en 2003, je l’ai enfin vu dans un catalogue ontarien et bien sûr je l’ai fait venir.

Il n’a pas fleurit la première année, mais la deuxième, les fleurs étaient… blanches. Je croyais les voir rougir avec le temps, mais non. Peut-être que les plantes immatures n’ont pas encore leur coloration finale? Mais le troisième été, j’ai compris que j’avais fait une gaffe terrible, que ce n’était pas ‘Crimson Beauty’, mais l’espèce, car tout d’un coup, en plus des fleurs blanches, des drageons ont commencé à fuser de tous côtés.

J’ai contacté la pépinière qui m’avait vendu la plante et le patron s’est excusé, prétextant qu’on lui avait vendu la plante sous un faux nom. Il a offert de me rembourser les 8$ que j’avais dépensé pour achat de la plante. J’aurais préféré qu’il vienne personnellement la faire disparaître!

En déterrant la plante-mère (pas une mince tache: les racines de cette plante descendent jusqu’en Chine!) et en supprimant toujours les drageons dès que je les ai vus, j’ai fini par l’éliminer. Mais il a fallu 5 ans d’efforts, car le drageonnement a persisté longtemps!

Vérifiez avant de planter

20161119gN’importe qui peut faire la gaffe d’acheter un végétal envahissant par accident. Après tout, le fait que la plante soit une mauvaise herbe n’est pas le genre de détail que le vendeur indique sur l’étiquette!

Mais une fois rendu à la maison, ne faites pas ce que j’ai fait: prenez le temps de vérifier ce qu’on dit au sujet de la plante sur l’Internet avant de la planter. Après tout, mieux devoir retourner au magasin pour un remboursement que de voir votre terrain envahi par une mauvaise herbe que vous n’arrivez pas à contrôler!

Advertisements

7 réflexions sur “Ces plantes que je n’aurais jamais dû planter!

  1. Danielle Bibeau

    Ha que oui! On peut faire ce genre d’erreur fatale! Moi c’est avec un fougère que ça m’est arrivé et j’ai travaillée fort pour m’en débarrasser, car dans mon inexpérience j’avais pris ses drageons pour les replanter à d’autres endroits,,,c’était la Matteucci fougère-à-l ‘autruche. D’ailleurs, c’est depuis ce temps que je consulte votre site avec grand intérêt! Merci d’être là!

  2. Hélène Bédard

    Moi cette fougère est apparue avec de la terre que j’avais acheté…et dans la même plate-bande une plante qu’une amie de travail m’avait donné ouf…quelle erreur…ma plate bande a viré fougère et cette plante (je ne sais plus le nom) qui ont pris toute la place. Cet été j’ai prélevé les plantes que je voulais garder et j’ai éliminer toutes les autres..Une job que Dieu merci mes enfants m’ont aidé à faire!

  3. Marie paule forget

    Moi c’est une amie entre «  » qui supposément, était très connaissante, m’avait offert de l’herbe aux goûteux, 30 ans après j’en retrouve, occasionnellement, des pousses. Se méfiez des cadeaux. Si ils en ont à donner, c’est peut-être que ça pousse comme de la mauvaise herbe. Hihihi

  4. Line Bertrand

    Dans mon cas ce sont des spyrés ??. que j’avais placé le long de mon potager pour faire une clôture naturelle….erreur. J’ai dû les enlever après quelques années car ils envahissaient mon potager en réduisant l’espace de culture. Ils se semaient comme l’anthrisque. J’ai mis des fleurs pour attirer nos amies les abeilles afin d’aider à la pollinisation.

  5. Claudine Dufour

    Dans mon cas, la gentille amie d’une de mes sœurs m’a donné un petit plant de consoude lorsque j’ai aménagé à la campagne. Quelle belle plante médicinale!!! Depuis 15 ans, c’est l’envahissement total. Elle a même envahi mon jardin que j’ai abandonné depuis belle lurette. Impossible de s’en débarrasser. Je vais devoir maintenant faire de la culture en boîte!

  6. Ça m’est arrivé aussi, avec des graines et bulbes achetés à l’étranger et dont les photos sont tout sauf contractuelles !
    Si vous jetez vos ‘fougeres noires’ elles m’intéressent car je souhaite faire un mur végétal dans ma salle de bains 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s