Pour réduire la population de campagnols (mulots) avant l’hiver

Par défaut
20161118A.jpg

Campagnol, couramment appelé mulot.

La population de campagnols ou mulots (Microtus spp.), de petites souris à queue courte, est à son maximum à la fin de l’automne. Après tout, quand on sait que la femelle arrive à la maturité sexuelle vers l’âge de 25 jours, qu’elle peut produire 3 à 6 portées par année et que chaque portée compte en moyenne 4 à 6 petits, ça fait du monde à la messe! Certaines années, il peut avoir jusqu’à 2000 par hectare au mois de novembre! Bien sûr, la vaste majorité mourront avant la fin de l’hiver (le taux de survie des campagnols pendant l’hiver est minimal), mais ils peuvent causer beaucoup de dégâts avant de crever!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est habituellement au printemps qu’on découvre les dégâts causés par les campagnols, notamment l’écorce grugée.

Avant l’hiver, toutefois, on remarque rarement des dégâts, car l’été les campagnols se contentent généralement de consommer discrètement quelques feuilles vertes dans les pelouses et les jardins. Quand il n’y a plus rien de vert à manger, ils mangent les graines et des fruits tombés, ce qui, encore, attire peu d’attention. C’est plutôt l’hiver, quand la faim les pousse à grignoter l’écorce des arbustes et des jeunes arbres, notamment les fruitiers, ainsi que la couronne et les racines de nos vivaces et les bulbes qu’on a si soigneusement plantés seulement quelques semaines auparavant, que les campagnols causent le plus de dégâts.

Pour avoir quelques idées de comment protéger vos plantes contre les campagnols pendant l’hiver, voici un lien utile: Pour contrôler les «mulots». Cependant, il est aussi possible de réduire la population de campagnols avant que l’hiver n’arrive.

Des pièges à placer

20161118C.JPG

Souricière à dents.

À cette fin, placez quatre ou cinq pièges à souris (souricières) dans votre jardin à la fin de l’automne. Tout piège à souris conviendra, que ce soit la tapette à souris traditionnelle fait d’une planchette de bois ou un piège à dents en plastique, plus moderne.

Appâtez les pièges avec une pâte composée de flocons d’avoine mélangés avec du beurre d’arachides (beurre de cacahouètes), ou badigeonnez du beurre d’arachides sur un morceau de pomme. Maintenant, placez les pièges près des plantes à protéger.

20151118D.jpg

Tapette à souris.

À tous les matins (les campagnols sont surtout actifs la nuit), faites le tour de vos pièges pour enlever les campagnols morts et rafraîchir l’appât. Quand vous n’en attrapez plus, changez les pièges de place.

Le nombre de campagnols qu’on peut prendre ainsi quand la population est élevée est surprenant: il n’est pas rare d’attraper plusieurs dizaines dans une petite cour, même en pleine ville

Et voilà: une petite action à faire maintenant pour protéger vos plantes pendant l’hiver.20161118a

Publicités

Une réflexion sur “Pour réduire la population de campagnols (mulots) avant l’hiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s