Orchidées dans la neige

Par défaut
20161029A.jpg

Un de mes cymbidiums dans la neige cette semaine.

Je cultive des cymbidiums miniatures (Cymbidium cvs) depuis une vingtaine d’années. Malgré leur nom courant qui suggère une plante toute petite, ils sont d’assez bonne taille (la plupart atteignent 45 à 60 cm de hauteur). La clé de succès de ces «orchidées pas comme les autres» est de leur assurer un traitement nettement froid à l’automne. Ils peuvent même tolérer de légères gelées. Sans traitement au froid, par contre, il n’y aura pas de floraison!

J’ai appris à mettre les miens à l’extérieur pendant l’été, les plaçant au plein soleil (les jardiniers des régions aux étés torrides, par contre, devrait leur offrir une ombre partielle pendant leur séjour estival à l’extérieur), et de les laisser là jusqu’à tard à l’automne. En fait, ils ne semblent même pas dérangés par une chute de neige en autant qu’elle fonde rapidement.

Dans un climat plus doux que le mien, comme dans le sud de la France, vous pouvez même les laisser à l’extérieur tout l’hiver, les rentrant à l’intérieur seulement pendant les nuits vraiment froides, mais au Québec, les périodes prolongées de températures glaciales rendent cela impossible (ce sont des plantes subtropicales après tout!), donc je rentre les miens pour l’hiver lorsque les températures commencent à demeurer proches du gel pas seulement pendant la nuit, mais aussi le jour, souvent à la mi-novembre ou la fin de novembre.

À l’intérieur

20161029B.jpg

La plupart des cymbidiums fleurissent pendant l’hiver.

Une fois qu’ils sont à l’intérieur, je mets mes cymbidiums dans un endroit frais et lumineux et je les arrose très modérément, seulement assez pour que le terreau ne s’assèche complètement. À la floraison, qui a généralement lieu entre la toute fin de l’automne et le début du printemps, j’augmente les arrosages. Au printemps, après la floraison, je rempote et divise si nécessaire (lorsque leur terreau se décompose, donc après quelques années), maintiens un arrosage plus assidu et commence à les fertiliser (avec n’importe quel engrais qui me tombe sous la main: les orchidées non plus ne savent pas lire les étiquettes d’engrais).

Enfin, je les remets à l’extérieur assez tôt au printemps, dès qu’il n’y a plus de gel dans l’air, et ils passent à nouveau leur printemps, été et automne en plein air.

Je trouve que les cymbidiums miniatures sont parmi les orchidées les plus faciles à cultiver… à condition que vous avez la possibilité de les mettre à l’extérieur pour la belle saison et que vous ne les rentrez pas trop tôt à l’automne.

Les autres orchidées

N’essayez pas un tel traitement au froid avec la plupart des autres orchidées. La vaste majorité de celles qui sont cultivées comme plantes d’intérieur, y compris les très populaires Phalaenopsis, sont des plantes tropicales et ont besoin d’une chaleur au moins modérée en toute saison..

Publicités

5 réflexions sur “Orchidées dans la neige

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s