La plante qui détecte les diamants

Par défaut

20161016B.jpg

Diamants bruts.

Les chercheurs de diamants ont maintenant un nouvel appui: le scientifique Stephen Haggerty de la Florida International University a récemment découvert qu’une plante semble être capable de révéler la présence de diamants dans le sol.

20161016a

Arbre chandelier (Pandanus candelabrum). Photo: Marco Schmidt, Wikimedia Commons

L’arbre chandelier (Pandanus candelabrum) ne semble pousser que sur les diatrèmes à kimberlite, une formation au sol exceptionnellement riche en minéraux, assez pour être toxique à la plupart des autres végétaux. L’arbre chandelier, par contre, s’y plaît au point de ne pousser que dans ce type de sol. Or, c’est dans la kimberlite qu’on trouve les diamants.

Dans les jungles d’Afrique, l’accès au sol est difficile pour les géologues et les diatrèmes à kimberlite sont très sporadiques: certains peuvent ne mesurer que quelques mètres de diamètre. Chercher les sites potentiellement riches en diamants à partir du sol est donc très ardu. Il est ainsi très utile de savoir qu’un arbre, qu’on peut d’ailleurs facilement repérer à partir d’un hélicoptère, peut permettre de trouver ces affleurements assez facilement.

Pas dans votre cour

Avant de partir à la recherche d’arbres chandeliers dans votre cour arrière, toutefois, sachez que la plante indicatrice ne pousse qu’en Afrique, et d’ailleurs seulement dans les zones tropicales humides du centre du continent: la jungle, quoi! De plus, même si le chandelier indique définitivement la présence de kimberlite, car il ne pousse jamais dans d’autres types de sol, il faut savoir que tous les diatrèmes à kimberlite ne contiennent pas de diamants, ou du moins, des diamants en assez grand nombre et d’assez bonne qualité pour mériter l’exploitation. Seulement environ un diatrème à kimberlite sur 60 est assez riche en diamants pour mériter un développement minier.

D’autres plantes indicatrices

20161016C.jpg

L’amorphe blanchâtre (Amorpha canescens) ne pousse que dans les sols riches en plomb et peut alors indiquer un gisement potentiellement exploitable.

Cependant, on sait que des plantes indicatrices d’autres minéraux existent. En Amérique du nord, par exemple, l’amorphe blanchâtre (Amorpha canescens) indique assurément la présence de plomb dans le sol (on l’appelle d’ailleurs «leadplant» – plante de plomb – en anglais), alors que l’astragale de Patterson (Astragalus pattersonii) ne pousse que là où le sol contient de l’uranium. En Europe, si vous voyez la pensée calaminaire (Viola calaminaria), c’est certain que le sol est riche en zinc. Et il y a de dizaines d’autres exemples.

Il serait intéressant d’étudier la flore reliée à la présence de diamants dans le nord canadien, où on en trouve plusieurs gisements, pour voir s’il n’y a pas là aussi une plante indicatrice… une mieux adaptée au froid que l’arbre chandelier!20161016b

Advertisements

3 réflexions sur “La plante qui détecte les diamants

  1. Édith Lapointe

    Bonjour ! J’adore vos chroniques – je les ai découvertes cette année ! ho que j’aurais aimé vous connaître plus tôt … Merci de partager votre passion et vos connaissances. Est-ce que vous auriez des trucs pour conserver l’hiver – dans la maison – une plante annuelle commercialisée sous le nom commun de : million bell. merci.

    • Le Million Bells est un nom commercial pour Calibrachoa. Il se conserve bien dans la maison si on a beaucoup de soleil. Vous l’arrosez comme toute autre plante d’intérieur. Il fleurit même à l’intérieur (mais moins qu’à l’extérieur).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s