Comment hiverner un bananier à l’intérieur

Par défaut
20160928A.jpg

Musa ‘Siam Ruby’

Les bananiers (Musa spp. et Ensete spp.) font de spectaculaires plantes pour le jardin estival, avec leur épais «tronc» et leurs énormes feuilles en forme de pagaie, créant un effet tropical assuré. D’ailleurs, depuis quelques années, ils sont vendus un peu partout comme «annuelles» dans les régions tempérées: vous les achetez au printemps afin de les placer sur votre terrasse ou dans votre jardin et vous les laissez geler à l’automne. Ou du moins, c’est ce que le marchand veut.

20160928F.jpg

Le bananier rustique (Musa basjoo) protégé pour l’hiver en zone 8.

Il existe bien sûr le soi-disant «bananier rustique» (Musa basjoo) qui tolère plusieurs degrés de gel tant que le froid ne dure pas plus que quelques heures et qui peut ainsi survivre à l’extérieur en zone 7 avec sous un épais paillis et même dans les zones 4 et 5 avec une protection massive, notamment grâce aux câbles chauffants, mais, pour le commun des mortels, les bananiers ne sont tout simplement pas rustiques dans les régions septentrionales.

Faut-il alors vraiment les laisser mourir de froid l’hiver?

Pas si vous êtes prêt à les rentrer dans votre demeure. Et voici comment faire.

Bananier en croissance

20160928B.jpg

Bananier (Ensete ventricosum) à l’intérieur pendant l’hiver.

Si vous avez assez d’espace pour le faire, vous pouvez hivernez votre bananier dans la maison comme plante d’intérieur. Évidemment, les variétés naines font les meilleurs plantes d’intérieur, car qui a la place pour un bananier de 5 m dans la maison?

Rentrez la plante relativement tôt, certainement avant tout risque de gel, quand les températures extérieures commencent à baisser en-dessous de 10˚C la nuit.

Notez qu’il est très peu probable que votre bananier fleurisse et fructifie un jour sous un climat tempéré à moins de le cultiver à l’année dans une serre chauffée, mais si vous voulez avoir la moindre chance de le voir produire des bananes (comestibles ou non), il faut le garder en croissance toute l’année. Mettre la plante en dormance (la deuxième méthode expliquée) mettra définitivement fin à toute floraison.

Si votre bananier pousse dans un pot, nettoyez-le et traitez-le contre les insectes (voir Pour une rentrée sans insectes pour plus de détails). S’il pousse en pleine terre, déterrez-le et empotez-le pour la rentrée en utilisant un gros pot et un terreau pour plantes d’intérieur.

Il vous vaut une pièce bien éclairée, de préférence faisant face au sud et avec de grandes fenêtres. Encore, vous pouvez rajouter un éclairage artificiel intense pour l’aider à mieux croître. Tant qu’à le faire, ajoutez une minuterie et prolongez la durée de l’éclairage à 14 heures par jour, ce qui stimulera meilleure croissance.

Pendant l’hiver, arrosez régulièrement et profondément, dès que le terreau est sec au toucher. Fertilisez aussi avec un engrais tout usage à la moitié de la dose recommandée, mais arrêtez à la fin de novembre pour reprendre au début de mars, question ne pas stimuler une croissance étiolée pendant que les jours sont courts et donc que l’éclairage est faible. (Si votre plante profite d’un éclairage artificiel intense, continuez de la fertiliser tout l’hiver.)

La température de votre demeure est sûrement acceptable pour un bananier, mais sachez qu’il préfère une bonne chaleur (température minimale de 20˚C) en tout temps.

20160928E.jpg

Bananier devant une fenêtre ensoleillée.

Idéalement vous augmenterez aussi l’humidité, soit avec un humidificateur, avec un plateau humidifiant ou en l’entourant d’autres végétaux afin de créer un «effet de jungle».

Pendant le séjour de la plante à l’intérieur, supprimez les feuilles qui jaunissent: normalement un bananier établi perdra une feuille pour chaque nouvelle feuille qu’il produit.

Enfin, surveillez les tétranyques (araignées rouges), car ils adorent les bananiers, et soyez prêt à traiter avec une solution de savon insecticide ou un insecticide contentant du pyrèthre quand elles apparaissent.

Au début de l’été, quand les températures nocturnes extérieures dépassent 10˚C, vous pouvez commencer à acclimater votre plante aux conditions d’extérieur en vue de son séjour estival dans le jardin.

En dormance

Si vous manquez d’espace et d’éclairage pour maintenir un bananier en croissance dans votre demeure, vous pouvez le mettre en dormance pour l’hiver, car il pousse à partir d’un corme (bulbe) enfoui dans le sol.

Notez qu’il y a des dizaines de variations sur la technique pour hiverner un bananier dormant. Je n’explique qu’une seule ici.

Il y a moins de presse pour entrer un bananier que vous voulez garder en dormance. D’ailleurs, un peu de froid à l’automne et même une touche de gel ne feront que l’aider à se préparer physiologiquement à la dormance à venir.

20160928C.jpg

Coupez le pseudotronc pour pousser le bananier à entrer en dormance.

Si la plante pousse en pot, coupez son tronc (en fait, un pseudotronc composé uniquement de feuilles imbriquées) à environ 10 à 15 cm du sol.

S’il croît en pleine terre, il n’est pas nécessaire de l’empoter. Déterrez-le et laissez ses racines sécher quelques jours, puis emballez-les dans un sac ou feuille de plastique pour l’hiver. Là aussi, coupez son tronc à 10 à 15 cm du sol.

Placez le bananier dans un endroit froid (environ 7 à 10˚C) mais libre de gel, peut-être un garage à peine chauffé, un caveau à légumes ou un vide sanitaire. Aucun éclairage ni arrosage ne seront nécessaires pendant sa dormance.

Au mois de mars, il sera temps de réveiller votre bananier. Placez-le dans une pièce chauffée et bien éclairée et recommencez les arrosages et les fertilisations. Bientôt une nouvelle pousse paraîtra du centre de l’ancien pseudotronc et la plante rependra rapidement vie. Comme pour un bananier qui a été traité comme plante d’intérieur tout l’hiver, commencez à l’acclimater aux conditions d’extérieur quand les températures nocturnes dépassent 10˚C.

Bon succès!

Publicités

2 réflexions sur “Comment hiverner un bananier à l’intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s