Truc du jour

Peut-on récolter les semences de variétés hybrides?

20160921A.jpg
C’est habituellement à l’automne qu’on récolte les semences pour le jardin du printemps suivant.

Si vous voulez conserver des semences pour l’an prochain, c’est à l’automne qu’il faut y penser, car la plupart des graines (légumes, annuelles, vivaces, etc.) mûrissent à cette saison. D’ailleurs, vous pouvez lire le texte Récoltez ses propres semences pour apprendre comment faire.

Mais vous entendez souvent le conseil qu’il ne faut pas récolter les graines de plantes hybrides. Pourquoi?!

20160921B.jpg
Pour hybrider 2 plantes, habituellement on transporte manuellement le pollen d’une plante à une autre.

C’est que les hybrides résultent du croisement de deux lignées parentales différentes. Or les semences produites par ces hybrides biparentaux ne seront pas «fidèles au type» (identiques à leurs parents). Exemple: quand on croise une lignée pure de pétunias blanches avec une lignée pure de pétunias rouges, on obtient à la première génération (la F1) que des pétunias roses. Mais si on récolte les graines de ces pétunias roses, dans la génération suivante (la F2), il y aura des roses, mais aussi les traits des grands-parents ressortiront, donnant donc aussi des blancs et des rouges.

Et il n’y a pas que la couleur qui sera «infidèle»: la taille de la plante, la taille et la quantité de fleurs, la résistance aux maladies, le goût (dans le cas des légumes et des fruits) et en fait presque toute caractéristique désirable de l’hybride peut être différent.

Oui ou non?

Répétons donc la question: peut-on récolter les semences de variétés hybrides?!

Oui, on peut le faire si on n’est pas à cheval sur le principe que la génération suivante doit être identique à la précédente.

20160921C.jpg
Semis F2 de pétunias: les plantes sont variables, mais généralement quand même très belles.

Souvent quand on sème les graines d’une plante hybride, on obtient quand même dans la génération F2 des plantes avec une combinaison de traits très intéressante. D’ailleurs, à force de récolter à tous les ans les semences des plantes que vous apprécierez le plus, puis de semer ces graines au printemps suivant, vous pouvez même développer votre propre lignée qui sera probablement, après quelques années de sélection, parfaitement fidèle au type.

Donc, que vous récoltez ou non des semences de plantes hybrides relève davantage de vos intérêts que d’un règlement strict. Si vous appréciez la fiabilité, ne le faites pas, mais si vous aimez expérimenter, pas de problème!20160921a

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Peut-on récolter les semences de variétés hybrides?

  1. Madeleine coté

    J’ai des magnolias qui font des semences,quand doit on les semer et ils se conservent combien de temps? J’ai royal star,yellow bird ,sieb.

    • La semences ne se conservent pas longtemps: normalement, on les sème immédiatement. Comme il leur faut un traitement au froid, la plus facile est de les récolter à l’automne, d’enlever la chair et de les semer dans un pot de terreau légèrement humide. Serrez le pot dans un sac transparent et mettez-le dans le frigo. Après environ 3 mois, sortez le pot et placez-le à une chaleur normale d’intérieur. La germination peut prendre encore quelques semaines.

  2. Ping : Comment récolter les semences – Jardinier paresseux

  3. Bonjour, j’ai commencé à en faire l’expérience avec des tomates F1 il y a 3 ans. Je me suis dit que le plant F1 étant issu du croisement de 2 vérités, chacune pour en principe le meilleur, (mais rien dit que cela peut être aussi pour le pire), donc peu de risque de se retrouver avec autre chose qu’une tomate relativement bonne. Je plante environ 6 à 10 pieds par variétés, et j’en ai au total environ 70 à 80 par an dans mon jardin. Je confirme que certains plants n’ont rien à voir avec l’original, mais sur la quantité j’ai pu faire ma sélection de fruits pour garder des graines pour l’année suivante. Une sélection sur le goût, mais également sur la résistance à la sécheresse, humidité, froid et bien-sur aux maladies. Le rendement me parait moins bon mais largement suffisant pour une famille de 5 personnes, Je récolte en extérieur jusque novembre et à Noël sous la serre pour les plus résistantes. Je n’utilise pas de produits et j’habite dans l’Aisne.

    • La frustration pour les jardiniers qui ressèment des F1 est surtout de ne pas avoir exactement la même variété d’année en année. Tant qu’on est prêt à accepter une certaine variabilité, c’est quand même parfaitement loisible.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :