Brugmansia ou datura?

Par défaut

Certains disent datura, d’autres disent brugmansia. Quel est le vrai nom de ces jolies «trompettes des anges»?

C’est le père de la taxonomie (science de la classification des êtres vivants) lui-même, Carl von Linné, qui créa le genre Datura en 1753, lui donnant le nom dhattūra dérivé du Sanskrit pour une espèce cultivée en Inde. Il plaça le genre dans la famille des Solanacées, avec tant d’autres plantes à fleurs en trompette. Mais en 1805, le scientifique sud-africain, Christiaan Hendrik Persoon, transféra une espèce, D. arborea, à un nouveau genre, Brugmansia, nommé pour le botaniste néerlandais Sebald Justinus Brugmans.

Pendant 168 ans, ce fut le débat et plusieurs taxonomistes refusèrent le nouveau nom. Mais en 1973, après une étude plus approfondie, le taxonomiste Tom E. Lockwood publia une étude définitive sur le sujet, divisant le genre Datura en deux parties: 9 espèces restèrent dans le genre Datura alors que 7 espèces furent effectivement transférées au genre Brugmansia.

Comment les distinguer?

D’accord, les plantes des deux genres se ressemblent beaucoup, car toutes portent de grandes fleurs en forme de trompette et aussi de grandes feuilles souvent très similaires, mais les différences sont quand même faciles à voir.

20160903C

Les fleurs des brumantsias sont pendantes.

Les brugmansias sont de grands arbustes ou de petits arbres aux tiges ligneuses et leurs fleurs sont pendantes. Elles vivent plusieurs années, même des décennies. Autre distinction, leurs capsules de graines n’ont pas d’épines. Les semis prennent au moins deux ans avant de commencer à fleurir.

20160903D

Les fleurs des daturas sont dressées.

Les daturas sont des plantes herbacées (non ligneuses) aux fleurs dressées. Ce sont souvent quand même de grandes plantes (de jusqu’à 1,5 m) aux tiges ramifiées qui peuvent ressembler à un arbuste, mais jamais à un arbre.  Les capsules de graines sont généralement épineuses. La plupart des espèces sont des annuelles ou des vivaces de courte vie. Certaines sont des mauvaises herbes difficiles à contrôler, même en climat froid.

20160903E

Les capsules des daturas sont piquantes.

Leur culture

Normalement, les daturas sont traités comme des annuelles, surtout dans les régions aux hivers froids. On récolte leurs graines à l’automne et on les conserve au sec l’hiver. On les sème dans la maison au mois de février, ce qui donne des plants prêts à repiquer en pleine terre, au plein soleil dans un sol bien drainé, quand la belle saison commence. Ils peuvent alors fleurir tout l’été. On peut toutefois semer la stramoine (Datura stramonium) et ses hybrides en pleine terre en mai pour une floraison seulement 8 semaines plus tard.

Habituellement on achète des brugmansias sous forme de plantes déjà bien enracinées. Ils passent alors l’été au plein soleil dans un sol bien drainé, que ce soit en pot ou en pleine terre. (Pour une plante réellement gigantesque, plantez-les en pleine terre.) À l’automne, il faut les rentrer, sinon elles seront tuées par le gel. Déterrez et empotez alors les plantes cultivées en pleine terre; rentrez tout simplement les brugmansias cultivés en pot. Pour savoir comment les rentrer sans en même temps rentrer des insectes, lisez Pour une rentrée sans insectes.

Traitement hivernal

Deux traitements sont possibles une fois que vous rentrez vos brugmansias dans la maison: soit que vous les mettez en dormance ou que vous les gardez en croissance tout l’hiver.

Dormance hivernale

20160903F.jpg

On peut tailler sévèrement un brugmansia avant de forcer la dormance.

Pour mettre un brugmansia en dormance, réduisez les branches d’un tiers ou plus, selon l’espace qui vous est disponible. Placez la plante dans une pièce sombre et fraîche (3-10˚C), comme un garage chauffé ou un sous-sol. Arrosez quand même environ une fois par mois et même là, assez légèrement, question que le terreau ne s’assèche pas complètement. Toute feuille encore restée sur la plante tombera, mais de nouvelles pousses jaune pâle commenceront à paraître vers la fin de l’hiver.

Au mois de mars, placez la plante dans une pièce très bien éclairée et recommencez graduellement d’abord l’arrosage puis, quand des feuilles vertes apparaissent, les fertilisations. Acclimatez la plante aux conditions d’extérieur quand il n’y a plus de risque de gel et que les températures nocturnes dépassent d’habitude 10˚C.

En croissance pendant l’hiver

20160903G.jpg

Les brugmansias rentrés en croissance peuvent continuer de fleurir pendant quelque temps.

Pour gardez votre brugmansia en croissance pendant l’hiver, placez-le dans une pièce très ensoleillée dès que les nuits commencent à être fraîches à l’automne et continuez de bien l’arroser et le fertiliser. Il n’y a pas de «fréquence d’arrosage optimale» à recommander: dès que le terreau est sec au toucher, arrosez profondément. Selon les conditions, ça peut être une fois par semaine ou aux 2 ou 3 jours.

Sous de très bonnes conditions, le brugmansia pourra continuer de fleurir jusqu’à vers Noël, mais par la suite, l’éclairage étant maintenant très faible depuis plusieurs semaines, habituellement la floraison cesse et la croissance ralentit ou s’arrête. Continuez d’arroser au besoin, mais cessez alors les fertilisations.

Vers la fin de mars, la croissance reprendra et alors il faudrait arroser davantage, dès que le terreau est sec, et recommencer graduellement aussi à fertiliser. Si vous avez beaucoup d’éclairage, votre plante pourrait même commencer à fleurir à l’intérieur vers le mois de mai, sinon, la floraison reprendra au jardin par la suite.

Comme pour les plantes mises en dormance, commencez à acclimater la plante aux conditions d’extérieur quand il n’y a plus de risque de gel et que les températures nocturnes dépassent généralement 10˚C.

Enfin, notez que le brugmansia est une plante très gourmande: une fertilisation hebdomadaire peut être nécessaire pour obtenir une bonne floraison.

Toxicité

Tous les daturas et brugmansias sont toxiques. Ne les mangez pas.

Advertisements

4 réflexions sur “Brugmansia ou datura?

  1. Danielle Bibeau

    J’ai vu ces plantes sur le rang de l’Équerre à Sainte-Rose (Laval) près de la maison d’un fermier, elles sont très jolies et surtout très grandes. Merci pour l’information, je connais maintenant leur nom et spécificités!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s