Arbres Champignons Conifères Maladies des plantes Truc du jour

Qu’est-ce qu’un balai de sorcière?

20160817A
Balai de sorcière sur un pin.

Un balai de sorcière est une déformation qu’on voit surtout sur les plantes ligneuses, notamment les arbres et les conifères. La structure naturelle de la plante s’en trouve modifiée et une masse dense de pousses commence à se développer à partir d’un seul point, ce qui entraîne une structure qui ressemble à un balai ou à un nid d’oiseau.

Les balais de sorcière peuvent être causés par différents organismes: acariens, bactéries, champignons, guis nains, insectes, phytoplasmes, virus et bien d’autres. Parfois, ils sont même le résultat d’une combinaison de deux organismes: le balai de sorcière du micocoulier (Celtis occidentalis), par exemple, est causé par un champignon porté par un acarien.

20160817C.JPG
Balai de sorcière sur un sapin baumier.

Typiquement un balai de sorcière dure de nombreuses années, souvent pour la vie de la plante hôte, et croît lentement d’année en année. Vous verrez souvent des balais de sorcière énormes sur les conifères et ils peuvent être vieux de plusieurs décennies.

Certains par contre sont des structures annuelles. Le balai de sorcière du chèvrefeuille, par exemple, causée par un puceron, Hyadaphis tataricae, survit rarement plus qu‘une saison et de nouveaux balais sont produits chaque printemps.

Source de plantes naines

20160817E.jpg
La plupart des conifères nains et miniatures sont issus de balais de sorcière.

L’organisme provoquant le balai de la sorcière modifie souvent la structure génétique du balai. Cela signifie que si on prélève une tige à partir d’un balai de sorcière et si elle peut être greffée ou bouturée, la plante qui en résulte conservera généralement le port dense et nain du balai de sorcière d’origine. La plupart des conifères nains et miniatures si populaires dans nos jardins ont été initialement prélevés à partir de balais de sorcière.

20160817F
Réversion sur un conifère nain: il faut supprimer la branche «à croissance normale» pour sauvegarder le port nain du conifère nain.

Attention, certains conifères nains obtenus à partir de balais de sorcière sont sujets à des réversions (lire Les mutations et le jardinier pour plus de renseignements sur les réversions): sa forme normale refait surface et commence à dominer la plante naine. Il faut supprimer ces réversions pour maintenir l’intégrité du cultivar nain.

Contrôler les balais de sorcière

20160817H
Balai de sorcière sur un bouleau.

Si les balais de sorcière causent parfois des ennuis aux forestiers, pour la majorité des jardiniers, un balai de sorcière individuel qui paraît sur une plante est plus une curiosité qu’un désastre. Comme il ne nuit pas outre mesure à son hôte, il est parfaitement loisible de le conserver. S’il n’est pas à votre goût, taillez-le à son point d’origine ou supprimer la branche qui le porte.

20160817B.JPG
Balai de sorcière du chèvrefeuille.

Il y a quand même certains balais de sorcière qui sont fortement contagieux. Le balai de sorcière du chèvrefeuille en est un exemple et le puceron qui le transmet est très difficile à contrôler. Mieux vaut choisir des chèvrefeuilles résistants à cette maladie, comme Lonicera tatarica ‘Arnold Red’.20160817D.jpg

 

6 comments on “Qu’est-ce qu’un balai de sorcière?

  1. Paule Bizier

    J’ai des balais de sorcière qui sont apparus sur des plans de bleuets. Devrais-je simplement les enlever?

    • En fait, dans le cas du bleuetier, le balai est causé par un champignon de rouille (Pucciniastrum goeppertianum) qui est systémique. Même si le balai est trouvé seulement dans un endroit, la maladie a déjà infestée toute la plante. Si oui, elle ne produira plus de fruits et la seule chose à faire est de l’éliminer. Et, si possible, éliminez tout sapin baumier dans le secteur, car c’est l’hôte alternatif de la maladie (les spores venant du sapin infectent les bleuetiers, puis les spores venant des bleuetiers infectent les sapin: un véritable cercle vicieux!

  2. Line Bertrand

    J’ai la même chose et je me demande s’il produira des fruits l’an prochain si je le laisse en p’ace

  3. Ping : Lou Camino | Photo-graphies et un peu plus…

  4. Ping : Pourquoi j’adore les conifères nains – Jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :