Un sol à la fois humide et bien drainé

Par défaut

20160705A.jpgVous trouverez souvent le terme «humide et bien drainé» utilisé pour décrire un sol de jardin. D’ailleurs, pour la majorité des plantes, c’est le sol idéal pour leur croissance. Pour le néophyte, cependant, c’est presque un non-sens. Comment un sol peut-il être à la fois humide (riche en eau) et bien drainé?

20160705B.jpg

La formation de flaques d’eau est un signe certain d’un sol mal drainé

Le terme veut tout simplement dire un sol qui retient une certaine humidité, mais pas trop. Même après une bonne pluie, il n’y aura pas de flaques d’eau (symptôme certain d’un sol mal drainé), car le surplus d’eau se draine vers le bas, hors de la zone des racines. Par contre, les particules de terre retiennent une certaine quantité d’eau pendant de longues périodes de temps. Ainsi, à moins d’une sècheresse importante, le sol reste assez humide pendant une semaine ou plus et ainsi le feuillage des plantes ne fane pas.

Et justement, la vaste majorité des végétaux préfèrent un sol où une certaine humidité est toujours présente, mais où il y a quand même une bonne circulation d’air (car les racines doivent pouvoir respirer aussi). D’où l’intérêt des jardiniers pour un «sol humide et bien drainé».

Certains sols sont naturellement humides et bien drainés, mais la plupart des sols de jardin ont été modifiés par le jardinier, généralement par l’ajout d’une bonne partie de matière organique. La plupart des sols achetés (mélange 3 en 1, terre de jardin, terreau pour semis, etc.) aussi donneront des conditions «humides et bien drainés».

Améliorer un sol sablonneux

Un sol très sablonneux se draine très bien, par exemple, mais trop bien: il ne retient presque aucune humidité et les plantes souffrent rapidement d’un manque d’eau. En ajoutant une bonne portion de matière organique (compost, feuilles déchiquetées, fumier, etc.) au sol, cependant, on peut l’aider à retenir plus d’eau et ainsi réduire le fardeau d’avoir à arroser fréquemment, car la matière organique absorbe et retient l’eau.

Toutefois, il faut rajouter souvent de la matière organique à un sol sablonneux, car elle se décompose rapidement dans un tel milieu. Ainsi on dit souvent que le sable «brûle» la matière organique.

Améliorer un sol argileux

Les sols argileux sont tout le contraire des sols sablonneux. Leur structure très fine (les particules d’argile sont presque microscopiques!) en fait un sol dense et compact où l’eau a de la difficulté à percoler, créant un milieu qui tend non seulement à être humide après une bonne pluie, mais détrempé, d’où l’apparition de flaques d’eau. Plus le sol est riche en argile, plus il tend à être détrempé. On peut même créer un étang en couvrant le fond d’une dépression d’une bonne couche d’argile, tellement qu’il est imperméable à l’eau! Or l’air ne circule pas bien dans un sol dense et détrempé et les racines des végétaux tendent alors à pourrir.

Curieusement, quand un sol argileux sèche enfin, ce qui arrive généralement seulement en période de sècheresse extrême, il se lézarde et se crevasse et repousse même l’eau, donc les pauvres plantes passent d’un milieu tellement dense et humide que leurs racines ne peuvent plus respirer à un milieu sec où aucune eau ne veut pénétrer. Jardiner dans un sol argileux est loin d’être une sinécure!

20160705C.jpg

Il n’est pas facile de mélanger de la matière organique à un sol glaiseux.

Encore, on peut travailler à améliorer un sol argileux en ajoutant de la matière organique: compost, feuilles déchiquetées, fumier, etc. D’ailleurs certains produits vendus principalement comme paillis (le paillis forestier, par exemple) ont aussi une deuxième utilisation: on les mélange aux sols glaiseux pour les aérer et en améliorer le drainage. Mélanger de la matière organique à un sol argileux est toutefois très difficile: quand on essaie de le travailler, il forme des mottes dures qui accepte mal des ajouts.

20160705F.jpg

Ajouter du sable à un sol argileux ne corrige pas la situation.

N’ajoutez toutefois pas de sable à un sol argileux, malgré une vieille croyance qui recommande ce traitement. Cela donne un sol dur comme le béton. (Plus d’information ici).

 

Il y a toutefois au moins un avantage à un sol argileux: quand vous avez réussi, après beaucoup efforts, à faire pénétrer de la matière organique dans un sol argileux et le rendre aéré, au moins l’effet est durable (tout le contraire d’un sol sablonneux).

Encore plus facilement…

201600705G.jpg

La façon la plus facile pour corriger un sol trop sablonneux ou trop argileux est de le recouvrir une couche de bonne terre de jardin.

Pour améliorer la rétention d’eau d’un sol sablonneux ou le drainage d’un sol argileux, il est souvent plus facile de les recouvrir d’une bonne couche de terre de jardin de qualité (environ 20 cm). D’ailleurs, dame Nature fait la même chose, ajoutant graduellement un sol riche en matière organique par-dessus le sable ou la glaise grâce à des couches superposées de feuilles mortes et d’autres matières organiques. Sauf il lui faut 100 ans pour accomplir ce que vous pouvez faire dans un après-midi en étendant un voyage de terre de qualité sur un sol de qualité douteuse.

 

Parfois plus on est paresseux, plus le jardinage est facile!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s