Les paillis ne prennent pas feu spontanément!

Par défaut

 

20160704A.jpg

Non, les paillis ne prennent pas feu spontanément!

Depuis quelques temps, certaines municipalités avisent leurs citoyens ne pas placer du paillis de cèdre près de la maison à cause d’un risque d’incendie, ce qui est bien logique. Mais récemment, la machine à rumeurs s’est mise en marche pour prétendre que les paillis peuvent se mettre à brûler spontanément et qu’il faut alors les bannir complètement de nos terrains.

Regardons la situation à tête reposée pour voir ce qu’il en est.

Pas d’incendie spontané

D’abord, un paillis de cèdre utilisé normalement ne peut tout simplement pas s’allumer spontanément. Même en Californie, reine des incendies de paillis à cause de son climat si sec, les autorités ne prétendent pas que les paillis utilisés en aménagement paysager s’allument tout seuls.

20160704Bjpg.jpg

Seulement d’énormes tas de paillis peuvent prendre feu spontanément, pas les minces couches de paillis utilisés dans nos jardins.

Il est toutefois vrai que les tas de paillis commercial, tout comme des tas de tourbe, de compost, de résidus de bois ou d’autres produits compostables, peuvent prendre feu spontanément quand la chaleur causée par la décomposition est extrême, mais là on parle de quantités énormes, des tas de 6 m (20 pieds) de haut au moins. Pas d’une mince couche de paillis autour d’une maison.

D’ailleurs, les fabricants de terreaux, de composts, etc. surveillent constamment leurs tas de matériaux pour s’assurer que les températures provoquées par la décomposition restent modérées, inférieures à 82˚C (180˚F). Sans une telle masse, la chaleur reste basse et il n’y a pas de risque à moins de 200˚C. Jamais la mince couche de paillis utilisée autour de la maison, rarement plus de 15 cm d’épaisseur, n’atteindra une telle température.

Donc, rassurez-vous: votre paillis maison n’est pas à la veille de s’allumer spontanément.

Un paillis sec peut quand même prendre feu

Mais un paillis sec, et notamment le paillis de cèdre, le plus inflammable des paillis commerciaux, peut quand même prendre feu… si on l’allume.

20160704C.jpg

Il ne faut jamais lancer un mégot de cigarette au sol.

Typiquement, quand cela arrive, c’est un mégot de cigarette lancé par terre qui est en cause. Il y a même eu une maison qui a passé au feu à Mercier, Québec, suite à un incendie de paillis de cèdre causé par un mégot, mais c’est un phénomène extrêmement rare. Vous aurez beaucoup plus de chances de vous faire frapper par la foudre en jouant au golf que votre paillis ne prenne feu et n’incendie votre demeure!

D’ailleurs, la plupart des cas d’incendie de paillis relevés au Québec ne sont nullement reliés aux résidences. On les voit plutôt le long des routes. Certains fumeurs ont l’habitude de jeter leurs mégots par la fenêtre en roulant et si un mégot tombe sur une intersection agrémentée d’un aménagement paysager par temps très sec, le paillis qui s’y trouve peut prendre feu. D’ailleurs, ce sont les mégots lancés par les fumeurs inconscients qui causent une bonne partie des feux de forêt.

Il faut donc rappeler aux gens qui fument qu’il ne faut jamais jeter un mégot par terre sous aucune circonstance, peu importe la saison ou l’endroit; ils devraient toujours étendre leurs cigares et cigarettes dans un cendrier ou autre contenant étanche, et cela, non seulement pour des raisons de sécurité publique, mais par simple respect pour l’environnement et pour leurs concitoyens.

Soyons sages

20160704D.jpg

Ici le paillis potentiellement inflammable ne touche pas à la maison.

Malgré tout, si votre municipalité a émis un avis quant à l’utilisant des paillis près des maisons, il serait sage de le respecter. (Ces avis sont généralement limités aux villes du sud-est du Québec, soit le secteur le plus sec de la province; ailleurs, les paillis restent généralement trop humides pour brûler facilement.) L’avis vous recommandera alors de respecter une distance d’au moins 45 centimètres entre le paillis et les matériaux combustibles d’un édifice. Cette précaution est encore plus importante s’il est habité ou visité par des fumeurs.

 

Advertisements

3 réflexions sur “Les paillis ne prennent pas feu spontanément!

  1. D. Lemay

    Comme nous habitons en forêt, nous faisons notre paillis nous-même, composés de feuillus et conifères, tout ce qu’on a sous la main. Est-il mieux de couvrir le paillis pour qu’il ne reçoive pas trop d’eau et se décompose ou le laisser à l’air libre pour recevoir la pluie ?

  2. Emmanuelle Larose

    Bonjour, Beaucoup de municipalités offre un paillis gratuit « fait maison » avec les matériaux verts récolté chez les résidents. Je suis témoin d’un paillis de ce type, déposé sur l’asphalte d’une entrée de garage par une journée chaude, et qui a pris feu devant nos yeux! Il ne s’agissait pas d’un paillis sec acheté uniquement composé de copeaux de cèdre. Je ne suis pas chimiste, mais j’ai vu qu’un mélange quelconque en décomposition qui est chauffé peut effectivement prendre feu!!! Merci à notre vigilance aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s