Que planter sur un champ d’épuration?

Par défaut

20160623A.jpgLes propriétaires qui ont un champ d’épuration sur leur terrain sont souvent un peu perdus en ce qui concerne les plantations qu’ils peuvent y faire. Les autorités municipales semblent penser que vous y cultiverez du gazon et leurs informations s’arrêtent là. Mais en fait il y a beaucoup d’autres possibilités.

Les champs d’épuration profitent énormément d’une couverture végétale comparativement à, disons, une terrasse ou tout simplement du gravier. Les végétaux aident au fonctionnement du système en retirant l’humidité excessive et les minéraux du sol et en réduisant l’érosion. Mais idéalement, vous planterez des végétaux aux racines relativement peu profondes, de préférence des plantes herbacées (vivaces, bisannuelles, annuelles, graminées, etc.). Les couvre-sols, par exemple, conviennent particulièrement bien, car habituellement ils demandent peu d’entretien (et vous ne voulez pas creuser trop régulièrement dans le sol d’un tel champ), mais vous pouvez aussi y cultiver une platebande de fleurs et de plantes ornementales.

Plantez densément, car vous voudriez que le sol soit bien couvert de végétation. Si vous plantez des végétaux naturellement peu denses (iris des jardins, pivoines, etc.), paillez bien le sol.

Ne creusez des trous profonds lors de la plantation, seulement aussi profonds que la hauteur de la motte de racines. Et portez des gants quand vous plantez ou désherbez dans le secteur pour vous protéger de tout contact direct avec les microorganismes potentiellement nuisibles du sol.

Potager

20160623B.jpgVotre municipalité vous dira certainement de ne pas cultiver des légumes sur un champ d’épuration, mais en fait, cela demeure une possibilité si vous faites attention. Pas si le sol est sablonneux, toutefois, car les microorganismes (bactéries, virus, etc.) y migrent plus facilement vers la surface, mais si le sol est argileux, ils sont davantage confinés à la zone immédiate des tuyaux de drainage et le risque est alors mince. Malgré tout, évitez de placer vos planches de culture directement au-dessus les lignes de drainage. Évitez aussi les légumes-racines et les légumes-feuilles, plus à risque de contamination. Limitez-vous plutôt aux légumes à fruits (tomates, concombres, haricots, pois, etc.). En cultivant ces légumes sur des supports ou tuteurs pour que les fruits ne touchent pas au sol, vous éliminerez essentiellement tous les risques de contamination. Par précaution, toutefois, rincez quand même vos récoltes avant de les consommer.

Enfin, n’installez pas des planches surélevées directement sur un champ d’épuration : elles peuvent réduire l’efficacité du système à éliminer les surplus d’humidité. Plantez plutôt directement dans le sol sur place.

Sachez toutefois qu’il n’y a pas de véritable zone d’exclusion pour un potager autour du champ: vous pouvez en installer un à 45 à 60 cm d’un champ d’épuration sans le moindre risque.

Arbres et arbustes

Idéalement, il faut éviter de cultiver des arbres et arbustes sur d’un champ d’épuration et même, près d’un champ d’épuration. Si vous n’avez pas le choix, préférez des arbustes de petite taille, car leurs racines sont généralement plus courtes et sont peu portées à infiltrer les tuyaux et tuiles.

20160623c.png

Barrière anti-rhizomes

Plantez tout arbre ou grand arbuste à environ 6 m du champ d’épuration. Dans le cas des arbres à racines reconnues comme envahissantes (saules, peupliers, ormes, érable argenté, etc.), une distance de 15 m est préférable. Vous pouvez toutefois plantez un arbre tout près d’un champ d’épuration en autant que vous prenez la précaution d’installer une barrière anti-rhizomes dans le sol entre le champ et l’arbre.

Et voilà! À vous de décider comment vous allez maintenir votre champ d’épuration!20160623A.jpg

Publicités

24 réflexions sur “Que planter sur un champ d’épuration?

  1. huguette caubére

    je vais justement, avoir ce problème dans quelques mois
    la fosse sceptique que j’utilisais depuis 45 ans sans aucun soucis n’est plus aux normes pfff or ce champ d’épuration va se retrouver dans mon verger (les écoulements se trouvant de ce coté ) cela m’inquiète pour mes fruits (pommiers, poiriers, pruniers, mirabelliers, cerisiers , noyer plus de petits fruits) cette parcelle me sert également de potager ….. comment faire ????

    • En soi, les fruits/noix seront aussi comestibles. Par contre, le secteur pourrait devenir plus humide et les arbres ont de la difficulté avec des changements majeurs dans leur environnement: vous pourriez perdre quelques uns. Le plus facile pour les arbres c’est la barrière anti-rhizomes, qui au moins empêchera leurs racines de nuire au drainage. Pour le potager, le texte explique.

  2. huguette caubére

    ok ….. merci pour les conseils … je vais suivre cela de près une fois les travaux faits …. c’est que j’y tiens à mes arbres qui ont plus de 30 ans

  3. Bonjour,

    Votre article tombe à point…nous venons d’acheter une propriété dans les Laurentides et savons très peu sur les champs d’épuration. Merci pour toute ces informations!

    Nous aimerions ne pas perdre cet espace sans toutefois l’abîmer…Savez-vous s’il est possible d’y mettre un poulailler ou du moins mettre un poulailler juste à côté et permettre aux poules de picorer sur la zone d’épuration?

    Merci beaucoup!
    Ginette Basque

    • Malheureusement, les poules dépassent mon domaine de connaissance. L’important pour un champs d’épuration est une couverture végétale qui absorbera toute humidité excessive. J’aurais peur que les poules abîment trop la végétation (mes souvenirs d’enfance, car on enlevait des poules). À côté, par contre, pourquoi pas?

  4. Nicolas

    Bonjour!

    Je voudrais planter des mûriers ronces sauvages sur mon champs d’épuration sur lequel, avant de lire votre article, je supposais qu’il ne fallait y semer rien d’autre que du gazon! On m’a dit que ces ronces supportaient mal l’excès d’humidité, est-ce donc une mauvaise idée de les impanter là? Par-rapport aux racines, je les suppose semblables à celles des framboisiers et j’ai vu dans un des commentaires précédents qu’elles ne semblaient pas être trop longues pour que ça devienne dangereux pour boucher les tuyaux, c’est le cas?

    Merci!

    • Nicolas Desfossés

      Non, on ne peut pas pour quelques raisons. Entre autres, l’espace réquisitionnée par la piscine et ses installations (par-terre en ciment et deck) empêchent la végétation de pousser, végétation au cœur même du principe d’épuration. Cela pourrait inonder le système et le rendre inopérant. On peut aussi parler de problème d’inondation du circuit lors de la purge de la piscine, ce qui serait très mauvais.

  5. L’été prochain,J’ai justement un champ d’épuration à aménager . Je veux faire des butes de culture sur le champ c’est possible ?j’avais pensé prendre de la géo textile, de placer les bandes en diagonal du champ,ensuite bois,terre,feuille morte en bute et entre les butes du trèfle blanc. penser vous que c’est ok ? c’est dangereux que les micro-organisme monte dans mes butes?Merci !!

    • Normalement, une telle utilisation est déconseillé. Il ne faut pas ajouter trop de terre à un champ d’épuration, car il doit demeurer oxygéné pour permettre aux bactéries du sol de faire leur travail (filtrer les impuretés) et j’ai peur que les buttes causent un problème. Il serait sage de vérifier auprès de l’installateur de vote champ d’épuration pour voir si c’est possible dans votre cas et, si oui, où.

  6. François Gingras

    Bonjour,
    j’aimerais planter des cèdres près de mon champs d’épuration car je veux limiter l’érosion de mon sol. Mon champs est installé à 5 pi d’une falaise qui descent de 15 pi. Qu’elle type de cèdre ou d’arbre que je peux installer?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s