Fin de la revue Fleurs, Plantes, Jardins

Par défaut

20160605A.jpgSi vous êtes un abonné de la revue québécoise de jardinage Fleurs, Plantes, Jardins, vous le savez déjà. Elle a fermé à la fin de mai après 27 ans d’existence. Le numéro de juin a été posté avec un avis aux lecteurs. Le très populaire site Web jardinage.net, connexe à la revue, fermera aussi sous peu.

Je pensais voir cette nouvelle paraître partout dans les médias. Après tout, quand un magazine québécois ferme, surtout quand elle appartient au puissant Québecor/Groupe TVA, habituellement les médias en font tout un tas, mais non. Je n’ai rien vu du tout. C’est comme si personne ne s’en souciait. Triste fin pour une revue qui a déjà été l’une des fleurons des revues spécialisées du Québec.

À ses débuts

J’ai été impliqué dans le magazine Fleurs, Plantes, Jardins depuis son lancement. D’abord, en tant que rédacteur en chef, puis collaborateur. J’ai vu ses hauts et ses bas.

La revue a connu ses plus grands succès lorsqu’elle était gérée par Éditions versicolores, mais alors, cette petite compagnie était spécialisée en horticulture: elle connaissaient le domaine et savaient aller chercher les lecteurs et les annonceurs qu’il fallait pour faire vivre la revue.

De mon point de vue, le début de la fin était quand Transcontinental inc. a acheté la revue en 2003. La revue était désormais gérée par des spécialistes en publication, pas en horticulture. Je ne pense pas que les nouveaux responsables appréciaient vraiment leur clientèle et ce qu’elle voulait. La revue est devenue peu à peu plus «lifestyle», moins jardinage. Les jardiniers sérieux, ne trouvant plus les articles approfondis et les informations à pointe, ont commencé à déserter la revue. Les annonceurs, voyant que leurs clients ne suivaient plus la revue, aussi. Elle est devenue de plus en plus mince…

Au début, au moins Bertrand Dumont, un horticulteur et chroniqueur horticole, était encore à la barre du magazine, donc on remarquait peu le changement. Puis il y avait une rédactrice en chef issue du monde de l’horticulture, Danielle Mineau, et qui pouvait alors assurer un contenu horticole légitime, mais on l’a éventuellement remplacée par des spécialistes en revues lifestyle avec aucune connaissance horticole. Les textes en ont souffert. Je lisais la revue en grinçant des dents, ne comptant plus les erreurs.

Puis en décembre 2014, Québecor/Groupe TVA a acheté la revue en même temps que 14 autres revues. Je pense personnellement que c’était avec l’intention de fermer la plupart de ces revues, dont Fleurs, Plantes, Jardins, pour diriger les lecteurs vers ses propres titres. D’ailleurs, le couperet n’a pas pris longtemps à tomber. Décormag, Le Lundi et la moitié des magazines récemment achetés n’ont pas fait un an. Fleurs, Plantes, Jardins n’est que le dernier à fermer. Et le carnage n’est peut-être pas terminé.

Mais alors, Fleurs, Plantes, Jardins n’était plus qu’une pâle imitation de la revue d’origine, avec la moitiés moins de pages de l’original et beaucoup d’articles qui, franchement, n’avaient pas leur place dans une revue destinée aux jardiniers. Faut-il vraiment pleurer la mort d’un magazine qui n’était plus que l’ombre de lui-même?

Reste-il une place pour une revue horticole?

Dans un monde où c’est l’Internet qui règne et où les publications imprimées ont moins la côte, peut-être qu’il n’y plus d’espace pour un magazine horticole. D’ailleurs, Fleurs, Plantes, Jardins est loin d’être le seul magazine horticole à disparaître. Déjà au Canada anglais, Canadian Gardening et Gardens West ont récemment mis la clé dans la porte. Aux États-Unis, une bonne dizaine de magazines horticoles ont fermé.

Reste-il une place pour les journalistes horticoles ?

Ce qui est triste pour les journalistes horticoles comme moi est que les revues payaient pour nos services, l’Internet pas… ou du moins, très rarement. Mes revenues ont fondu de plus de moitié depuis quelques années. Ce blogue, vous comprenez, est écrit bénévolement ou presque (j’ai gagné environ 300$ depuis les 2 ans qu’il existe: pas par semaine ou par mois, total!). Ce n’est donc pas avec ce blogue que je vais vivre!

Heureusement je prends encore quelques contrats payants, que les conférences que je donne et les voyages que j’accompagne m’assure un certain revenu, que le journal Le Soleil m’a réengagé (même si ce n’est que 6 mois par année plutôt que 12, comme auparavant) et que l’émission télévisée Dans mon jardin avec Larry Hodgson me paie (un peu). Il n’en reste pas moins que la disparition de Fleurs, Plantes, Jardins grugera encore dans mes revenus.

Mais je n’abandonne pas pour autant. J’ai réussi à gagner ma vie dans le domaine horticole depuis maintenant 30 ans. J’ai connu des hauts et des bas dans le domaine. Je ne jetterai pas l’éponge pour une question de revenu baissé. Je suis un passionné de l’horticulture et il faut que je partage ma passion.

Donc, en avant, toute! Mais si vous entendez parler de petits contrats de rédaction horticole ou d’autres revenus potentiels, n’hésitez pas à me le faire savoir!

Publicités

31 réflexions sur “Fin de la revue Fleurs, Plantes, Jardins

    • Rachel Filiatrault

      Bonjour M. Hodgson,
      J’ai suivi votre revue depuis ses débuts. Je n’en revenais pas de la voir changer. Toutes les étapes que vous décrivez dans votre blogue, je les suivais, je pestais, mais j’allais voir si vous n’aviez pas placé votre mot. Je vous lisais en premier. Votre humour anglais m’a toujours séduite et je me demandais ce que vous alliez nous sortir de nouveau. Merci pour tout ce plaisir et j’espère pouvoir continuer de vous lire encore et encore.
      Rachel Filiatrault

  1. Lynn Vallieres

    Si ce blogue comme vous l’appelez devenait une application payante je paierais volontier pour profiter de cette source intarissable d’infos pertinentes adaptèes à notre propre climat. J’ai votre livre 1500 et je compte en acheter un pour ma fille qui vient de s’acheter une maison.

  2. Charlotte

    Une application fleurs,plantes et jardins vendue sur Android ou ios à un prix à ordable ferait fureur près de vos fans. Évolution oblige. Pour ma part je serai à votre conference mardi à Plessisville avec mon conjoint
    Merci

  3. René Gauthier

    Merci pour tout M Hodgson, il ne nous reste que vous, n’hésitez pas à faire quoi que ce soit pour nous tenir informés même si nous devons payer pour avoir accès à vos connaissances. Nous avons vos deux livres sur les vivaces et le 1500 truc, nous y référons souvent. Bonne chance et au plaisir.
    René Gauthier

  4. Christine Villemure

    Monsieur Hodgson, je ne vous ai découvert que cette année puisque j’en suis à mes début de jardinière; mais je vous en prie, ne lâchez pas! J’ai acheté à peu près tous vos livres et ils me sont d’une aide incomparable. J’en parle à mes amies et croyez-moi, vous avez des lecteurs jusqu’en Colombie Britannique!

  5. Sylvain Dubé

    Merci Larry, je vous lis tous les jours et j’adore l’horticulture depuis 40 ans. Vos conseils sont toujours bienvenus et j’espère vous lire encore très longtemps. Merci!

  6. Lucie Provencher

    Bonjour, j’étais une abonnée, j’appréciais la revue même si elle avait changé. C’était un petit bonheur pour mes yeux de la recevoir, et de vous lire M. Hodgson ainsi que vos collègues. J’ai 2 de vos livres auxquels je me réfère souvent, je vous lis ici, et je n’hésiterais pas à acheter une application Fleurs, plantes et jardins, si elle existait. Ne lâchez surtout pas, je vous lis avec beaucoup d’intérêt et de bonheur. J’adore l’horticulture même si je ne suis pas spécialiste, et le concept de jardinière paresseuse me convient très bien! Merci!

  7. Doris - Bruxelles

    Personnellement, je n’hésiterais pas à payer une contribution mensuelle raisonnable pour que vous puissiez maintenir votre blog. J’adore vos conseils souvent pertinents, même si, vivant sous un climat très différent, je les lis parfois uniquement parce que vous me faites rire. Bonne chance et merci!

  8. Christine

    Bonne chance Larry. Pour ma part, ayant participé activement au Forum de jardinage.net durant des années, j’ai pu y croiser là plein de personnes passionnées par l’horticulture. Ce forum à mon avis était un très grand motivateur pour le secteur et stimulait les ventes dans les centres jardins par l’engouement que ce site suscitait. Je trouve dommage qu’on le ferme même si je comprends les impératifs financiers, mais je crains que cela ait aussi un impact beaucoup plus grand que le seul milieu du magazine lui-même, tout le milieu horticole est touché par cette fermeture.

  9. G. Gagné

    Je suis une fière « jardinière paresseuse » grâce à vous. J’ai tous vos livres francophones et je payais pour être abonnée à fleurs, plantes , jardins avant sa décrépitude. Vous lire fais partie de mes plaisirs (c’était d’ailleurs le premier article que je lisais dans la revue FPJ) et suis d’accord avec le fait de payer pour avoir accès à vos articles sur internet si nécessaire.

    Merci pour tout et au plaisir de vous lire encore longtemps!

  10. Josée Trudel

    Je viens de vous découvrir « grace » a internet… et facebook, et vous etes devenu mon mentor en tant que jardinière paresseuse et sans le sou. Servez-vous de ces plateformes pour vous faire connaître et pour promouvoir vos ecrits! Je ne connais pas encore vos bibles et les consulterais en bibliothèque mais si vous lanciez une nouvelle petite bible du Jardinier paresseux (2016, chapitre 1… versets… 😉 , je l’acheterais! Vous pourriez le promouvoir en entrevues, ainsi que votre site, etc… et y aller du tome 2, etc, en ciblant un nouveau thème chaque fois. Le monde des communications a bien changé et il faut s’adapter judicieusement. Et s’il faut charger un petit frais pour acces privilégié à des articles de fond sur internet, faites-le, mais demeurez accessible, car c’est par celui-ci que vous vous propagerez. Meilleure des chances a vous, avec tout mon respect.

    • Josée Trudel

      Oups! Je viens de consulter votre section Livres! Je vois que le choix ne manque pas! Si vous pouviez mettre de l’avant cette section sur votre site, et offrir un résumé à chacun afin de nous aider a choisir! Et peut etre aussi offrir quelques versions électroniques …

  11. Johanne lemay

    J’espère que vous continuerez longtemps à partager votre passion et vos connaissances, vous lire est toujours d’un grand intérêt. Les médias changent mais le contenu de qualité reste indispensable. S’il y avait une façon de contribuer monétairement à la vie de vote site, je le ferais volontiers…pourquoi pas des contributions volontaires comme pour Wikipedia? Merci de m’avoir initier à cette merveilleuse et inépuisable source de bonheur: le jardinage paresseux.

  12. Denis Bernard

    Il est très difficile de bien vivre en Horticulture. C’est vraiment une profession sous évaluée. Moi, j’ai fait des sous en travaillant représentant dans le domaine de l’acier (Matériaux de construction), j’ai fini par me payer une maison et c’est seulement après l’avoir payé que j’ai voulu vivre ma passion. J’ai dit à ma femme, je m,en vais travaillé dans le domaine horticole, il faudra s’ajuster car mon salaire à baisser de 50%…pas 10,20 ou 30, vous aviez bien lu 50% de moins. Il est vraiment malheureux que l’on soit vraiment sous payé dans le domaine horticole. Une personne comme toi, Larry devrait gagner au moins 60 ou même $ 70,000.00 par année. Quel dommage d’en être rendu à se demander si je vais pouvoir toujours vivre de mon ART. Bonne chance Larry, si je vois quelque chose je te contacte.

  13. Comme c’est triste pour la revue et aussi pour vous monsieur Larry vous nous avez transmis votre passion pour l’horticulture et d’un seul coup plus rien j’ai eu l’occasion de faire un voyage avec vous et j’ai beaucoup aimé ça vous êtes un passionné comme moi j’adore les fleurs ect. je vous souhaite tout le travail que vous méritez grandement et je trouve très malheureux que les grosses compagnies fassent une telle m……. je vous souhaite toute la chance du monde nicole

  14. Suzanne Jansseune

    Bonjour Larry – En effet, quel dommage qu’une revue si utile à tous les jardiniers amateurs et paresseux (comme moi) disparaisse. J’y étais abonnée depuis le début et ai tout appris sur l’horticulture et le jardinage, beaucoup grace à vous. J’ai aussi eu le plaisir de vous accompagner lors d’une de vos visites dans les jardins de l’est du Québec. Depuis le retrait du magazine, je vous ai retrouvé sur Internet et j’espère que vous continuerez de nous informer, nous conseiller et nous faire rire !! Bonne continuation et bonne chance !
    Sue

  15. Patrick Bronsard

    Merci pour vos chroniques et vos livres, elles sont une source inépuisable de bons conseils!

    L’aboutissement logique de votre carrière serait de démarrer votre propre pépinière! Bien sûr, avec services conseils, cours, conférences, etc. le tout sur place. Et on serait certain de ne pas se faire vendre des variétés non rustiques ou sensibles aux bestioles et maladies!

  16. Louise miron

    Vous êtes une référence pour nous jardinier amateur, j’espère qu’une autre revue naîtra sous peu et que vous y serez un des piliers….car oui à la technologie ,oui l’internet mais une bonne revue qu’on traîne partout …chambre …salon…salle de bain …y a rien de mieux

  17. Ekat

    Je cherchais justement à me connecter sur jardinage.net et voilà que je trouve le site fermé. C’est vraiment décevant l’importance que l’on apporte au jardinage ici; la population ne comprend pas l’importance de choses « simples » comme le jardinage et le bien que cela fait à l’individu globalement. Je suis les émissions britanniques comme Gardener’s World et Big Dreams Small Spaces et me demande quand est-ce que l’on aura des émissions semblables québécoises ou, du moins, canadiennes. Je suis dans la mi-vingtaine et termine présentement mon bac en Design, mais j’aimerais faire la transition pour l’horticulture/design de jardins/architecture de paysage… Je songe souvent à débuter des capsules sur YouTube sur le sujet, mais sans ressources comme les forums où se rassemblent les gens d’ici difficile de trouver de la bonne info à partager…

    Ceci dit, y a-t-il d’autres forums ou groupes FB ou autres où se rassemblent les passionnés pour partager?

  18. g.b.

    Je suis fachė de la fermeture de cette revue.C’est vrai qu,elle
    avait changer pour le pire ….Elle semblait de plus à un magazine de décoration. Je pensais ne plus m’abonner. C’est sur que si la revue renait de ses cendres, je m abonne quel que soit le prix….Je m’ennuie de l’humour de Larry ….Un fan
    en peine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s