Potager Truc du jour

Les pneus sauvent la mise dans les régions nordiques

20160604A.jpgDans les régions nordiques où il est difficile de cultiver la plupart des légumes tendres: tomates, poivrons, pommes de terre, haricots, etc., essayez de les cultiver dans de vieux pneus. À cause de leur couleur si foncée, les pneus absorbent la chaleur du soleil le jour. Le sol à l’intérieur du pneu sera jusqu’à 7˚C plus chaud qu’en pleine terre. Et quand la température baisse la nuit, une bonne partie de cette chaleur est retenue.

Et n’ayez pas crainte que le caoutchouc des pneus empoisonnera le sol. D’accord, il contient d’infimes quantités de métaux lourds (tout comme les sols de jardin, d’ailleurs!), mais le caoutchouc ne se dégrade que très, très lentement, sur des centaines d’années, surtout en climat froid, et ne libérera pas ces minéraux que peu à peu. D’ailleurs, le seul minéral présente dans des quantités supérieures à un sol de jardin typique est le zinc, un minéral que les plantes ont besoin pour leur croissance de toute façon.

Comment faire

Vers la date du dernier gel, placez un pneu à l’horizontale et remplissez-le de bonne terre riche. Deux ou trois jours plus tard, quand le sol s’est réchauffé, plantez-y vos légumes et placez un deuxième pneu par dessus le premier pour protéger les plants du vent froid (toujours un problème en début de saison) et pour rechauffer leur feuillage aussi. Les pneus absorbent tellement de chaleur que c’est comme si vous viviez 10˚ de latitude plus au sud, même plus. Si jamais l’été s’avère plus chaud qu’habituellement, enlevez le deuxième pneu, tout simplement. Un front froid arrive? Remettez le deuxième pneu.

Notez que la chaleur des pneus ne permet pas seulement une culture plus hâtive et plus sûre au printemps et davantage de chaleur au milieu de l’été, mais prolonge aussi la saison à l’automne. Avec un potager en pneus, on peut souvent gagner 2, 3  ou même 4 semaines de culture supplémentaires, assez pour voir même les tomates et les poivrons mûrir!

Parfois trop de chaleur pour le sud

Il n’est pas toujours une bonne idée d’utiliser des vieux pneus de cette manière dans les régions aux étés chauds, car les pneus peuvent se réchauffer excessivement et nuire à la croissance des légumes. Par contre,  si vous vivez au nord du 50e parallèle, ou en encore, à plus basse latitude, mais en montagne, vous n’aurez guère ce genre de problème!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “Les pneus sauvent la mise dans les régions nordiques

  1. France de Villers

    pas très joli, par contre…

  2. Any Larouche

    Je suis vraiment contente de lire ceci. J’habite dans le nord du Québec zone2a et j’ai utilisé de vieux pneu autour de mon poulailler pour planté des arbustes et aussi limité l’accès des prédateurs (de poules). J’ai effectivement remarqué que mes arbustes (de zone 3) avait une meilleur croissance que lorsqu’il était en pleine terre. Je suis bien contente de voir que c’est aussi réalisable pour le potager, étant plutôt limité par ma zone je pense que je vais pouvoir récolté plus de légume cette année avec cet astuce. Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :