Amis de nos plantes Insectes bénéfiques Pesticides Truc du jour

Qu’est-ce qui troue les feuilles des rosiers?

20160526A.jpg
Dommages causés par une abeille coupeuse de feuilles.

Qu’est-ce qui provoquent ces trous en demi-lune dans les feuilles de nos rosiers? Des coupures si rondes et si nettes qu’on dira qu’elles ont été faites avec un poinçon? Qui est le coupable? Et comment l’éliminer? C’est ce que la plupart des jardiniers veulent sûrement savoir. Mais quand j’aurai terminé les explications, j’espère que vous aurez changé d’idée, que vous aurez appris à tolérer le coupable.

Un insecte bénéfique

20160526B.jpg
Abeille qui prélève une section de feuille. Notez que les mégachiles portent le pollen sur des poils sous leur abdomen qui est alors souvent jaune.

Le coupable est une petite abeille, généralement noire avec des bandes velues sur l’abdomen, une mégachile (Megachile spp.) . Il en existe de nombreuses espèces, habituellement de 5 à 20 mm de longueur. Et, autrement que pour leur tendance à trouer les feuilles, on les considère hautement bénéfiques.

Voyez-vous, avec la population des abeilles domestiques (Apis mellifera) qui est en déclin à travers le monde, on cherche d’autres pollinisateurs pour nos plantations. Après tout, nous dit-on, un tiers des plantes que nous consommons dépendent des abeilles domestiques pour leur pollinisation. (Ce chiffre est discutable, mais quand même, on ne peut pas nier les abeilles sont fort utiles.) Et les mégachiles sont parmi les meilleures abeilles pollinsatrices.

20160626C.jpg
Maison pour les mégachiles et les abeilles maçonnes.

Les abeilles coupeuses de feuilles sont même tellement populaires ce jours-ci qu’on vend des «maisons d’abeilles» à leur attention (et aussi à l’attention d’autres abeilles solitaires, comme les abeilles maçonnes). On peut aussi s’en fabriquer en perçant des trous de diamètres différents, de 3 à 14 mm, dans l’extrémité d’une bûche, en reliant ensemble des tiges creuses ou au centre mou (celles des graminées, bambous, sureaux, etc.) ou tout simplement en laissant un morceau de bois pourri sur place. Placez votre maison dans votre jardin près des plantes à fleurs à entre 30 cm et 3 mètres au-dessus du sol. Idéalement l’endroit serait à l’abri des intempéries et fera face au sud-est, de façon à se réchauffer tôt dans la matinée.

Évidemment, les mégachiles n’habitent pas que les logis fournis par les humains! Elles peuvent nicher dans diverses autres cavités ou creuser un nid dans le sol.

Pourquoi s’attaquent-elles à mes rosiers?

En fait, les mégachiles ne s’arrêtent pas uniquement aux feuilles des rosiers. Elles s’en prennent aussi à d’autres feuilles minces et lisses comme celles des azalées, des robiniers, des frênes, des épimèdes, etc. Et aussi aux pétales de plusieurs fleurs.

20160526E.jpg
Mégachile qui apporte une section de feuille à son nid.

Elles découpent les feuilles et les pétales non pas dans le but de les manger, mais pour préparer un nid pour leur progéniture. Une fois le petit nid bien tapissé, elle revient la garnir de pollen et de nectar… et en ce faisant, assure la pollinisation des fleurs qu’elle visite.

Ensuite elle pond un seul œuf par cellule, bouche l’entrée pour protéger l’œuf des prédateurs… puis crée une autre cellule. Il peut avoir une douzaine de cellules par nid, parfois plus. La larve qui se forme se nourrit du pollen et du nectar laissés par sa maman… mais ne sort du nid que le printemps suivant, car il n’y a qu’une génération par année.

Pas agressives

Les mégachiles ne sont pas agressives. Elles ne piquent presque jamais, seulement lorsqu’elles se sentent agressées. Leur piqure n’est pas très douloureuse et souvent d’ailleurs vous ne le sentez même pas. Comme elles sont solitaires, même si vous marchez sur une abeille coupeuse de feuilles pieds nus, vous ne subirez qu’une seule piqure. Il n’aurait pas d’essaim qui viendra vous attaquer.

Des dégâts esthétiques

Les dommages causés aux plantes par les abeilles coupeuses de feuille sont strictement esthétiques. La plante n’en souffre pas vraiment, car elle produit toujours plus de feuilles qu’il ne lui en faut pour survivre. De plus, quand les feuilles sont trouées, cela stimule la plante à en produit d’autres. En fait, les feuilles trouées vous dérangent beaucoup plus qu’elles ne dérange la plante!

De toute façon, l’abeille visitent rarement longtemps la même plante. Une journée, parfois deux. Après, elle trouve une autre source de feuilles.

Apprendre à les accepter?

Puisqu’elles sont bénéfiques et pas agressives, et de plus ne font que des dégâts esthétiques, ne serait-ce pas plus logique d’apprendre à tolérer les abeilles coupeuses de feuilles qu’à vouloir les éliminer? Je suggère d’appliquer ici la «règle des 15 pas» Avant de traiter, reculez de 15 pas: si le problème n’est plus évident à cette distance, ce n’est plus un problème qui vaille la peine de traiter.

Vous tenez à les contrôler?

Bonne chance! Habituellement quand vous voyez les feuilles trouées, il est déjà trop tard pour réagir. L’abeille est partie ailleurs. Mais voici quand même quelques trucs qu’on peut utiliser pour les éloigner.

20160526D.gif
Pas de fleurs, pas d’abeilles!

Évidemment, une excellente façon pour éloigner les mégachiles de votre jardin est d’éliminer toutes les plantes à fleurs voyantes, car si elles utilisent quelques feuilles pour préparer leurs nids, elles ont encore plus besoin de beaucoup de fleurs riches en pollen pour nourrir ses larves et pour se nourrir. Un jardin sans fleurs n’attirera pas les mégachiles.

Si vous voyez une mégachile en train de couper une feuille, attendez qu’elle parte, puis couvrez la plante touchée d’un coton à fromage ou d’une couverture flottante. Laissez-la en place pendant quelques jours pour éliminer temporairement l’accès au feuillage et aux fleurs et l’abeille partira ailleurs.

Surtout, n’essayez pas d’empoisonner la mégachile en la vaporisant d’un insecticide. Non seulement tuerez-vous un insecte bénéfique mais vous risquez de tuer aussi d’autres insectes bénéfiques par accident.

La meilleure solution?

Vivre et laisser vivre: voilà la devise d’un bon jardinier paresseux!

20160526A

18 comments on “Qu’est-ce qui troue les feuilles des rosiers?

  1. Marie Lidberg

    Pouvez-vous me suggéré un endroit où ces maisons d’abeilles se vendre. Merci je suis dans la région de l’Outaouais.

  2. Micheline Castonguay

    Tout a fait d’accord avec vous. Vivre et laisser vivre. Les observer, ce sont des travailleuses acharnées et bénéfiques. Merveuilleuse nature tout en équilibre

  3. marie jose beaudet

    Bonjour j aimerais savoir la profondeur du trou ainsi que l èpaisseur de la buche pour former la maison des abeilles

  4. evelyne toupin

    Laisser vivre d’accord, mais à croire qu’elles ont toutes élu domicile dans mon jardin, tous mes Amerlanchiers sont dévorés sur toute la hauteur de chacun, certains ne sont plus qu’un feuillage découpé, pourtant à part mes rosiers (2), et deux Gazinias c’est tout ce qu’il y a dans mon petit jardin, donc je ne pense pas que ce soit les fleurs qui les attirent. Sur un grand espace de verdure çà ne se voit sans doute pas, mais dans mon tout petit jardin on ne voit que çà ! Et tous les ans c’est la période de mai à juin où c’est le massacre !!! J’aimerais bien les voir aller ailleurs.

    • Essayez de vaporiser avec un insecticide… mais il faut le faire au bon moment, dès que l’insecte se présente.

      • J’y ai mis de la bouillie bordelaise, mais en vain.
        Je reviens sur mon dernier message qui date de 3 ans je crois, les guêpes ou abeilles découpeuses de feuilles n’ont jamais oublié mon jardin, désormais l’olivier n’a pas une seule feuille épargnée, il n’est qu’un petit arbre découpé de toutes parts, le prunus rouge idem, je n’ai plus de rosiers trop attaqués, trop abîmés, j’ai préféré les jeter, le poirier lui a été tellement envahi par les abeilles ou guêpes qui venaient y prendre le délice des fleurs et des feuilles a été ensuite recouvert en totalité de taches de cloques de rouille, vraisemblablement un champignon qui a été diffusé par les insectes innombrables. J’avoue que j’adore la nature, mais je n’ai plus l’envie d’acheter de nouveaux végétaux, c’est véritablement trop difficile de regarder les dentelles réalisées chaque année sur toutes leurs feuilles sans pouvoir y remédier. Allongée sur ma chaise longue au milieu de mon jardin, et à côté de mes arbres et plantes, j’ai eu l’occasion de les voir faire et de les entendre découper les feuilles, quand un arbre est attaqué ce sont des attaques trop fréquentes sur les mêmes pour qu’ils puissent avoir l’énergie de se refaire dans le printemps ou l’été.

      • Vous n’avez vraiment pas de chance! Pour la plupart des gens, les abeilles coupeuses de feuilles ne font que des dégâts très limitées. Et notez que la bouillie bordelaise est un fongicide, pas un insecticide, et n’aura pas d’effet contre les insectes. Seriez-vous capable de trouver du neem? (Peut-être à la pharmacie ou dans une épicerie asiatique, c’est une huile de cuisson populaire en Inde) C’est un des rares insecticides qui a aussi un effet répulsif. Peut-être que cela pourrait aider.

  5. Jan veu des trous dan mai feuille car je vai avoir plus de fleur et de fruits. Merci maire nature pour c,est Insect.

  6. un très bon livre sur le sujet : « Découvrir et protéger nos abeilles sauvages »

  7. Bonjour,
    Merci pour les infos relatives à cet insecte.
    Je suis « tombé » sur votre site en faisant une recherche, juste après avoir vu « en live » l’une de ces abeilles découper une feuille de fraisier.
    Première fois que je voyais ça !
    🙂

    Note : l’abeille que j’ai observé semble aussi apprécier les feuilles de fraisier, puisqu’elle est revenu quelques minutes après, pour recommencer…
    🙂

  8. Napolitano Alexia

    J’ai tenté le marc de café … le purin d’orties … GAG !!! Si mes rosiers sont au gout des abeilles … alors je ferai avec.

  9. Ping : Qu’est-ce qui fait des trous dans les feuilles? – Jardinier paresseux

  10. Alexis abaracher

    Vous m’avez convaincu…je laisse vivre les abeilles…et pour les encourager, pendant leur labeur je diffuse «  le poinçonneur des Lilas »

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :