Recyclez le terreau de vos plantes d’intérieur

Par défaut

20160423A.jpgQuand vous rempotez vos plantes d’intérieur dans un terreau frais, sachez que le vieux terreau peut facilement avoir une deuxième vie.

Il peut, d’abord, aller tout simplement dans le composteur. Comme il sera riche en minéraux (les sels minéraux tendent à s’accumuler dans le terreau des plantes d’intérieur), cela stimulera les microbes dans le composteur à travailler encore plus assidument, résultant en un compostage plus rapide. De plus, les racines qu’il contient se décomposeront rapidement, rajoutant encore à la qualité de l’humus en formation. Il faut savoir aussi que la perlite et la vermiculite présentes dans le terreau ne sont pas nuisibles (il s’agit de roches expansées, tout simplement: pas plus dommageables à l’environnement que des particules de sable) et aideront à structurer le compost quand vous le placerez dans le jardin plus tard.

Ou encore, utilisez le vieux terreau en le mélangeant au sol dans la platebande ou le potager lorsque vous faites des plantations au printemps. Vous pouvez le considérer l’équivalent d’une application de compost.

Ou étalez-en à travers les plantes déjà établies (vivaces, arbustes, etc.), encore, comme s’il s’agissait du compost. Elles pourront alors profiter des minéraux qu’il libérera.

Dans le fond, la seule chose à ne pas faire avec le vieux terreau des plantes d’intérieur est de le jeter à la poubelle: quel gaspillage!

Publicités

7 réflexions sur “Recyclez le terreau de vos plantes d’intérieur

  1. Doris - Bruxelles

    Ah chouette! C’est ce que je fais déjà d’instinct depuis toujours, mais avec tout de même un sacré doute quant à l’efficacité. Reste malgré tout le brin de culpabilité : et quoi, s’il y avaient des germes de maladies dans ce vieux terreau?

    • Même si oui, ce serait des maladies acclimatées aux conditions à l’intérieur, probablement spécifiques à la plante que vous rempotez: réellement peu de risque qu’elles puissent infester un jour une plante de pleine terre.

  2. Fay Cotton

    J’en reviens pas comment vos rubriques arrivent toujours au meilleur moment et répondent à des questions que je me demandait depuis longtemps. J’adore l’aspect écologique et surtout « paresseux » de vos astuces. Merci de respecter et vénérer autant les capacités de dame Nature.

  3. j’adore votre réflexion sur le terreau j’ai moi mème semer dans du vieux terreau cela pousse mais avec du retard mais tomates pousse mais pas comme je voudrais j’aurais du mélanger avec du nouveau

  4. Danielle Bibeau

    Bonjour monsieur Hodgson! Par souci d’économie…c’est ce que j’ai toujours fait, sans savoir que c’était comme du compost. Merci de valoriser des méthodes naturelles qui évitent le gaspillage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s