Les quatre saisons du jardinier

Par défaut

20160320A.pngOui, officiellement c’est le printemps dans l’hémisphère nord (et le début de l’automne dans l’hémisphère sud). Depuis 0h30 au Québec (5h30 en France) a débuté le printemps boréal astronomique, soit l’équinoxe de printemps, la journée où il y a exactement 12 heures d’ensoleillement et 12 heures de noirceur partout sur la planète. Et à partir de demain, toujours dans l’hémisphère nord, les jours vont commencer à dépasser 12 heures pour jour pour attendre leur apogée le 21 juin prochain, soit le solstice d’été.

21060320F.png

Saisons astronomiques

Quant aux autres saisons astronomiques, l’automne commence avec l’équinoxe d’automne, vers le 22 ou 23 septembre, et l’hiver, avec le solstice d’hiver, le 21 ou le 22 décembre.

Saisons météorologiques

20160320F.pngMais il existe une autre façon de déterminer les saisons, une qui correspond davantage à notre façon de vivre: les saisons météorologiques (ou climatiques), déterminées d’après différents variables climatiques, comme la température, l’ensoleillement, etc. Dans bien des cultures, comme chez les Russes par exemple, ces saisons sont vues davantage comme les vraies saisons du calendrier et on y prête peu d’attention aux saisons équinoxes et aux solstices.

Voici les saisons météorologiques officielles, d’après Wikipédia:

Printemps boréal: 1er mars au 31 mai
Été boréal: 1er juin au 31 août
Automne boréal: 1er septembre au 30 novembre
Hiver boréal: 1er décembre au 28 ou 29 février

D’après ce calendrier, c’est déjà le printemps depuis le 1er mars! Youpi!

Les saisons du jardinier

Pour le jardinier, toutefois, les saisons météorologiques officielles ne correspondent toujours pas exactement à nos habitudes. Nous avons tendance à tenir encore davantage compte des conditions locales. Ainsi, les saisons varient passablement d’une région à une autre.

Pour les jardiniers français et belges, les saisons météorologiques pré-citées sont assez justes… à Paris, un début de printemps le 1er mars, oui, ça convient. Dans le sud de la France, par contre, je pense bien que les jardiniers locaux se disent en printemps depuis déjà le milieu ou même le début de février.

20160320B.jpg

L’équinoxe de printemps n’est pas trop printanier chez moi à Québec.

20160320C.JPG

De mon point de vue, il faudrait au moins avoir des perce-neiges en fleurs avant de pouvoir dire que c’est le printemps.

Dans mon cas, dans la frigide Ville de Québec où aujourd’hui nous avons encore de la neige jusqu’aux genoux et où l’on annonce un maximum de -2˚C pour la journée en cet équinoxe de printemps, c’est encore très évidemment l’hiver. Dans ma tête de jardinier, le printemps arrive à des dates variables selon l’année, mais habituellement quand les premières fleurs s’épanouissent et que la neige est presque disparue, souvent vers le début ou la mi-avril. Donc, si j’accepte bien que mon hiver débute le 1er décembre (souvent il y a de la neige au sol auparavant, mais si peu), je repousse sa fin – et le début de la saison printanière – d’environ un mois.

Pour ma région encore, je repousserais aussi l’été de quelques semaines, vers la mi-juin, à un moment où le sol est réchauffé, qu’il y a peu de risque de gel et que je peux commencer à repiquer mes légumes et annuelles en pleine terre. Mais parfois «l’été de la ville de Québec» débute vers le 1er juin aussi. Pour les Montréalais, par contre, où le climat est plus doux, un été qui commence le 1er juin, c’est assez juste la plupart des années et peut même être un peu plus tôt.

20160320D.gifEh bien, joyeux printemps pour ces lecteurs qui s’y sont rendus, et joyeux fin d’hiver pour ceux qui, comme moi, attendent toujours avec impatience l’arrivée du printemps.

Au moins c’est le printemps pour mes plantes d’intérieur qui, elles suivent passablement les saisons météorologiques officielles.

Advertisements

3 réflexions sur “Les quatre saisons du jardinier

  1. Suzanne Labrèche

    Selon Environnement Canada (site de météo pour Québec), aujourd’hui le 20 mars, la journée dure 12 h 10 minutes (de 6 h 47 à 18 h 57) et c’était plutôt le 16 ou le 17 mars où la journée durait exactement 12 h. Comment expliquer ça? Il me semble avoir remarqué la même chose à l’automne…

    • Gabriel D.

      Mme Suzanne Labrèche, vous pouvez trouver les détails sur le sire d’Environnement Canada, sous Explication des données: http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/services/levers/calculatrice.html

      Effectivement, il se peut qu’une à trois journée peuvent différer le 12hrs/12hrs parfait. N’oubliez pas, que cette année, il y a une journée au calendrier, de plus, il y a des facteurs à prendre en considération. Mais le plus important, personnellement, il est beaucoup plus simple et facile de croire aux journées saisonnière afin de ce rappeler des journées croissantes ou décroissantes de l’ensoleillement. En espérant que vous avez profité des quelques minutes de plus de soleil ces derniers jours! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s