Multiplication des végétaux Mythes horticoles Semis Truc du jour

Semis dans une coquille d’œuf: un autre mythe?

20160319A.jpgSaviez-vous que vous pouvez semer des graines dans des coquilles d’œufs évidées? Et que le carton d’œuf peut alors servir de support pour tenir la coquille debout? Puis, au moment du repiquage en pleine terre, qu’il suffit de fracturer la coquille et de planter le petit plant qui en résulte en pleine terre avec ses racines encore entourées de fragments de coquille? Quelle idée mignonne! Sauf que… il y a de très grosses failles dans cette technique.

Les problèmes

D’abord et avant tout, une coquille d’œuf de poule est trop petite pour la plupart des semis. Tomates, poivrons, œillets d’Inde: presque tout semis qu’on peut imaginer se sentira rapidement trop à l’étroite dans une coquille d’œuf de poule, au point au son développement sera sérieusement perturbé. Ainsi, vous êtes obligé de les sortir de la coquille sans trop abîmer leurs racines et les rempoter dans un contenant plus gros pour finir leur développement. Et ce, à un stade très précoce, quand les semis sont encore très fragiles. Il me semble qu’il est plus logique de faire vos semis, dès le départ, dans un pot de taille appropriée.

20160319C.gifAussi, j’espère que toute la famille aime les œufs à la coque, car vous allez devoir en manger en quantité pendant les mois qui précèdent le semis!

Peut-être que cette technique fonctionnerait si vous avez accès à des œufs de cygne… ou d’autruche! Mais assurez-vous que maman cygne ou autruche est absente lors de la récolte, sinon elle peut mal tourner.

De plus, l’idée qu’il suffit de fracasser la coquille avant la plantation et que les racines pourront alors passer est un peu simplette, non? Si la membrane coquillière n’est pas abondamment percée, les racines resteront quand même prisonnières et alors la plante ne pourrait pas se développer correctement. Ainsi, logiquement, il faut enlever la coquille complètement au repiquage… un travail fastidieux.

D’autres contenants recyclés

20160319B.jpg
Il ne manque pas de choix de pots recyclés.

Si vous cherchez des contenants recyclés pour faire des semis, il y en a plein d’une taille plus acceptables: pots de yoghourt et de margarine, fonds de cartons de lait, rouleaux de papier hygiénique, pots et alvéoles recyclés de vos cultures précédentes, pots fabriqués avec du papier journal, etc. Mais les coquilles d’œufs… là, on exagère un peu.

Laissons cette expérience aux élèves du premier cycle du primaire, où juste voir des semis lever sera une merveille.

20160319DSi vous êtes un jardinier sérieux, ne perdez pas votre temps avec cette technique: il vous faut des contenants adéquats pour vos semis.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

15 comments on “Semis dans une coquille d’œuf: un autre mythe?

  1. Catherine Michelle

    Pour ma part, je démarre mes semis dans des cartons d’eufs. je les repique dans des pots aux 2 premières vraies feuilles. Dois-je comprendre que les semis seront trop à l’étroit dans les a|vèoles des cartons? Merci pour votre aide.

    • Ils ont un peu plus d’espace dans les alvéoles. Mais vous pourriez sauver une étape en le semant dans un pot juste un peu plus grand.

      • Catherine Pepin

        Et ensuite, je repique dans les pots finaux avant la transplantation au jardin?

  2. Un repiquage à l’intérieur est seulement nécessaire si les plants sont trop serrés dans leur pot. Si vous utilisez un pot de taille convenable (7 cm, 10 cm… tout dépend de ce que vous semez), vous les laissez pousser dans le premier contenant et les repiquez directement au jardin par la suite.

    • Catherine Pepin

      Alors je n’ai pas besoin de terreau à semis? Je peux directement travailler avec le terreau d’empotage qui contient de la vermiculite? Ça serait merveilleux! Beaucoup moins d’ouvrage!

      • Il y a peu de différences entre terreau à semis et terreau d’empotage. Utilisez l’un ou l’autre pour les semis, à votre guise.

      • Catherine Pepin

        Merci énormément! D’autant plus qu’il ne me reste presque plus de terreau à semis et beaucoup de terreau d’empotage! Vous me sauvez un achat! Merci encore pour votre excellent et très généreux travail!

  3. Huguette

    Merci pour cette excellente idée des pots en papier journal, je n’y avais jamais pensé! Merci pour vos judicieux conseils, quel mentor pour moi!!

  4. Je suis bien d’accord avec vous Jardinier Paresseux !
    Les coquilles d’oeufs avec des plantules c’est joli, ça fait de belles photos à mettre sur un blog, mais c’est complètement inadapté aux semis.
    Merci pour ce rappel.

  5. Bonjour,

    Je le fais depuis plusieurs années sans aucun problème et notamment pour le semis de melons pour une culture en pots, nous avons systématiquement de bons melons. Je pense votre article trop sévère et réac. Laissons les gens jardiner comme ils veulent, avec plus ou moins de résultat.

    • Je suis d’accord avec vous que je suis probablement un peu trop sévère. Mais il faut comprendre que ce texte vise surtout les débutants qui peuvent penser que cette technique est « bonne » alors qu’elle est tout au plus « passable ». D’accord, une main verte peut réussir avec des semis dans un tout petit contenant, mais je reçois de tristes messages de classes d’école qui ont perdu tous les semis ainsi et veulent comprendre pourquoi. Mieux vaut dire aux jardiniers que, en général, il faut un certain espace pour les racines des semis.

  6. gravelines

    nous avons mis nos graines dans un carton d’oeufs et on remarque des « petits oeufs » oranges sur le carton et on ne sait pas ce que c’est, ça se propage dans les godets qui se trouvent à côté.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :