20160220B.jpg
Tiges de laurier-rose (Nerium oleander) à bouturer. Il faut encore enlever les feuilles inférieures.

Pour la plupart des plantes, les boutures reprennent plus rapidement et plus sûrement quand elles sont en croissance. C’est pour cette raison qu’il n’est pas sage de bouturer des plantes d’intérieur pendant l’automne et l’hiver, surtout après la mi-octobre: car leur croissance à cette saison est réduite ou nulle et souvent les boutures pourrissent plutôt que de prendre racine… ou encore, végètent pendant des mois avant de montrer, timidement, une certaine reprise. Par contre, dans nos maisons du moins, l’hiver tire maintenant à sa fin et alors, sous l’influence des jours de plus en plus longs, la croissance de nos plantes d’intérieur débute, ou sinon elle commencera très bientôt. C’est pour cette raison que la meilleure saison pour prendre des boutures de nos plantes d’intérieur est habituellement entre la mi-février et la fin d’août.

Quelles plantes bouturer?

Presque toutes les plantes d’intérieur qui ont une tige peuvent se bouturer, les palmiers étant l’exception majeure (il faut les multiplier par semences ou par division). Philodendrons, misères, ficus, scheffleras, hibiscus, cactus: à vous de choisir. Il y a même des plantes dont on peut bouturer les feuilles… mais c’est l’exception plutôt que la règle! (Voir l’article C’est la saison pour bouturer les feuilles.)

Pas sorcier

20160220A
Dégagez la partie inférieure de la tige de ses feuilles, vous assurant qu’au moins 2 nœuds puissent être couverts de terreau.

Bouturer une plante d’intérieur est facile. Il suffit de couper une section terminale de tige de 10 à 20 cm de longueur, selon la taille de la plante, de supprimer les feuilles inférieures et toute fleur ou bouton floral et de piquer la bouture jusqu’au deuxième nœud (renflement sur la tige où une feuille a déjà été fixée) dans un petit pot rempli de terreau, de perlite ou de vermiculite humide. Placez la bouture dans un emplacement bien éclairé, mais pas au plein soleil. Maintenant, gardez le substrat légèrement humide.

Quand de nouvelles feuilles paraissent, la bouture est enracinée et désormais une plante à part entière. Vous pouvez alors la placer dans un endroit plus convenable à ses besoins, peut-être avec plus de lumière.

Bouturez en famille!

Bouturer est une belle expérience à faire… et si vous avez des enfants ou des petits-enfants, faites-le avec eux. C’est une leçon de vie qu’ils absorberont comme par magie.

10 comments on “C’est le temps de bouturer

  1. Ping : On couvre ou on couvre pas ? | Jardinier paresseux

  2. Andreanne

    Bonjour,
    Je me demandais si une fois les racines sorties, on replante dans un autre type de terreau ou non? On laisse dans le même pot? Peut-on mettre 2 boutures dans le même pot?
    Merci!

    • Si la bouture pousse dans du terreau, on peut la laisser pousser là-dedans… du moins, jusqu’à ce qu’elle commence à être trop grosse. Si on bouture dans de perlite, dans du sable, dans de la vermiculite, etc., mieux vaut rempoter dans un vrai terreau. Pendant l’enracinement, 2 boutures dans le même pot, pourquoi pas. Après, idéalement, chaque petit plant aura son propre pot.

  3. Jean-Pierre Chartier

    Bonjour,
    Est-ce qu’un produit d’enracinement peut être périmé. Ex par le gel. Et comment sélectionner une marque plutôt qu’ une autre et/ou un type, tel poudre, tel ou liquide plutôt qu’ un autre.
    Merci

    • Merci pour cette question: je vais l’utiliser pour écrire une réponse détaillée, probablement la semaine prochaine. En attendant, probablement que les poudres sont plus durables que les liquides et qu’on peut calculer une durée d’au moins 5 ans.

  4. mr kouassi

    jardinier donnez moi les noms des plantes tropicales comme le saule pour le bouturage

  5. Bonjour mon jardinier préféré, j’ai réussi à faire des boutures de mon bougainvillier, elles ont environ 6 pouces et une quinzaine de feuilles, dois-je les pincer?
    Merci pour vos bons conseils!

  6. Antoine RIDE

    est-ce que les boutures de groseillier à fleurs peuvent pousser dans la terre dite de bruyère (les tiges sont sans racines et jeunes ) mais j’ai un peu trempé dans l’eau que quelques minutes

Répondre à Jean-Pierre Chartier Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :