Jardinage Truc du jour Vivaces

Hosta de l’année 2016

20160216A.jpg
Hosta ‘Curly Fries’. Photo: http://www.perennialresource.com

À tous les ans, l’American Hosta Growers Association choisit un hosta de l’année. Pour mériter ce prix, le cultivar doit:

  • Pousser bien partout en Amérique du Nord;
  • Se vendre un prix raisonnable (pas plus que 15$ US);
  • Être distinct et facile à reconnaître;
  • Être largement disponible dans le commerce.

Évidemment, ces critères font en sorte que le hosta gagnant n’est jamais une nouveauté. Il faut qu’il soit sur le marché depuis quelques années au moins pour atteindre la diffusion nécessaire, sans parler du prix. Mais c’est toujours un hosta différent des autres et facilement reconnaissable… comme le gagnant 2016.

Hosta ‘Curly Fries’ est certainement distinct. Avec ses feuilles étroites, ondulées sur toute leur longueur, il ne ressemble à aucun autre hosta. L’ondulation de ses feuilles vient de sa maman, H. ‘Pineapple Upsidedown Cake’ (son père est inconnu), mais ses feuilles sont beaucoup plus étroites. D’ailleurs, la feuille est presque en lanière, car c’est à peine si on distingue entre le pétiole et le limbe de la feuille: on pourrait facilement le confondre avec une graminée ornementale! De plus, le feuillage est d’un beau jaune chartreuse, le pétiole se couvrant de taches rouges à mesure que la saison avance.

C’est un hosta miniature, atteignant seulement environ 15 cm de hauteur et 35 à 40 cm de diamètre. Les clochettes lavande sont petites et paraissent au milieu de l’été sur une tige pourprée.

Culture

Pour une meilleure coloration, plantez ‘Curly Fries’ à la mi-ombre dans un emplacement où il recevra au moins du soleil matinal. Si vous le placez à l’ombre profonde, il poussera bien aussi, mais aura tendance à verdir pendant l’été.

Comme tous les hostas, il tolère une vaste gamme de sols (riche ou pauvre, glaiseux, sablonneux ou loameux, relativement sec à humide, acide, neutre ou alcalin, etc.) et est très rustique (zone 3). De plus, il est résistant aux limaces. Essentiellement aucun entretien n’est nécessaire une fois qu’il est établi, sauf pour des arrosages pendant les pires sècheresses. Longévif, il peut rester au même emplacement, sans division, pendant 40 ans et plus… mais si vous voulez le multiplier par division, il se prête volontiers à l’exercice. Essayez-le aussi en contenant ou dans un jardin miniature: il y est tout à fait charmant!

En somme, c’est un hosta résistant et de culture facile qui va réellement épater la galerie. Tout hostaphile serait heureux de pouvoir le cultiver!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Hosta de l’année 2016

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :