En rempotant, on grossit le pot… mais pas trop

Par défaut
20160202A.jpg

Une petite plante dans un gros pot tend à pourrir.

En général, quand on rempote une plante, on en profite pour grossir le pot. Normalement il faut choisir un pot de seulement 2 à 5 cm plus gros que le pot précédent. Rempoter une plante dans un pot beaucoup plus gros (d’un diamètre 7 cm ou plus que le pot précédent) peut mener à de la pourriture. C’est que les racines n’arrivent pas à remplir tout l’espace soudainement disponible, or ce terreau deviendra chargé d’eau qui n’assèche pas, causant une zone constamment humide d’où l’eau ne se draine jamais: un milieu très propice pour les microbes nuisibles, dont ceux qui provoquent la pourriture.

D’ailleurs, il n’est pas toujours nécessaire de changer pour un pot plus gros du rempotage. Un pot plus gros stimule la plante à grossir davantage, mais si vous ne voulez pas que la plante grossisse, rempotez-la, oui, afin de pouvoir changer le terreau, qui commence sans doute à être moins efficace (plus compact et contaminé de sels minéraux excessifs) après un an ou deux, mais dans un pot propre de la même grosseur que le pot précédent.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s