Quand un cactus manque de lumière

Par défaut
20160124A

Cactus étiolé

Les cactus désertiques cultivés comme plantes d’intérieur manquent de lumière plus souvent que d’autres végétaux, car il s’agit, pour la vaste majorité, de plantes de plein soleil et le soleil n’est pas toujours au rendez-vous dans nos maison. Ils ont cependant une façon bien à elles d’exprimer leur détresse. Alors que d’autres plantes s’étiolent d’une façon très évidente, produisant des tiges minces aux entrenœuds bien espacés qui penchent en direction de la lumière et des feuilles plus petites vert pâles ou jaunes, les cactus désertiques n’ont pas de feuilles qui peuvent pâlir et leur tige épaisse ne rappelle en rien les tiges naturellement minces de la plupart des aux végétaux. Mais il peuvent quand même s’étioler… et même le font très couramment.

20160124D.jpg

Ici l’étiolement est plus subtil, mais néanmoins présent.

Chez un cactus qui manque de lumière, la tige grandit plus rapidement que normalement (d’ailleurs, leurs propriétaires sont souvent contents, pensant que la plante montre, par cette croissance plus exubérante, qu’elle apprécie les conditions offertes!). La tige produite est cependant plus mince, avec une extrémité pointue plutôt qu’arrondie, donnant un effet conique, et elle est parfois de couleur plus pâle. Aussi, les épines sont davantage espacées, plus courtes ou même absentes.

20160124C

Cactus raquette étiolé, aux nouvelles raquettes allongées plutôt que rondes.

Dans le cas d’un cactus raquette (Opuntia), une raquette étiolée sera allongée, en forme de langue ou même tubulaire, plutôt que d’être presque ronde.

Une dormance hivernale

L’étiolement est très courant chez les cactus qui ne reçoivent pas une période de dormance hivernale. S’ils poussent l’hiver, du moins au-delà du 30e parallèle, les jours seront trop courts pour permettre l’éclairage maximal que les plupart de ces cactus nécessitent. Ainsi toute croissance produite à cette saison sera étiolée. Normalement, donc, il faut encourager les cactus à «dormir» pendant l’hiver, soit normalement d’octobre à mars, en:

  • Les arrosant beaucoup moins, quitte même à les laisser se ratatiner;
  • Cessant de les fertiliser;
  • Baissant la température, idéalement jusqu’à moins de 10˚C.

Et même l’été, c’est-à-dire pendant sa période normale de croissance, un cactus peut s’étioler s’il manque de lumière. Pour la plupart des cactus désertiques cultivés dans la maison, ça veut dire qu’il faut leur offrir une exposition plein sud.

Mais mon cactus est déjà étiolé !

20160124B

Le port en 8 d’un cactus étiolé qui a retrouvé la lumière.

Une fois étiolée, la tige ne reprendra jamais sa forme normale: le dégât sera visible pour le reste de la vie de la plante. On voit même des cactus avec un port en huit: tige épaisse à la base, mince au centre à cause de l’étiolement, puis épaisse au sommet, car il a reçu plus de lumière par la suite. Si cela continue plusieurs années, il y aura toute une série de rétrécissements et d’élargissement alors qu’un cactus en santé devrait avoir une tige très égale sur toute sa longueur.

Que faire alors? Coupez la partie étiolée de la plante… au printemps, quand l’éclairage sera redevenu intense. Ainsi la plante produira une ou des nouvelles tiges normales. Ou apprenez à endurer l’effet difforme de votre cactus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s